Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 15:12

Devant le manque d'inspiration sur des sujets plus professionnels, j'en profite pour continuer sur la lancée de l'article précédent, avec un retour sur l'Italie et les trattorias (voir les pizzerias dans mon article 6, lien ci-dessous).

 

Retro Bottega: (12 rue Saint-Bernard, 11ème, métro Faidherbe ou Ledru-Rollin, site web). Petite échoppe qui a ouvert il y a environ 2 ans, et comme cela se fait de plus en plus couramment, est passée au fil du temps d'épicerie fine à bar à vins avec dégustation de charcuteries, fromages et autres, à "vrai resto" (on peut encore y acheter des produits).

Le patron, Pietro, vient des Pouilles et est sommelier de formation. La salle est minuscule, en été il y a une petite terrasse "sauvage" avec 10-15 places. La déco, désormais standard à Paris, est faite de bric et de broc, avec ici néanmoins une certaine authenticité "je-m'en-foutiste - l'important-c'est-dans-l'assiette".

Niveau assiette, c'est vraiment très bon, dans un registre la aussi de plus en plus courant de "tout pour le produit": la partie transformation est très basique, rien qu'un cuisinier amateur ne puisse faire peu ou prou chez lui, mais tous les produits sont de top qualité. En entrée, ça donne par exemple burrata-petits artichauts- figues fraîches- vinaigre balsamique, super. Ou alors , simplement de la charcuterie. En plat, risotto ou pates, accommodées avec les produits du jour, ce soir là, il y avait de la pancetta, de la truffe blanche, des petites courgettes, de la menthe, du bon fromage. Tout est bien cuit al dente, c'est assez copieux, et "original" (ou "personnel") malgré tout. Franchement, on se régale, même le pain est délicieux.

Le patron est, de plus, vraiment sympa, et de très bon conseil sur les vins italiens. Il a d'ailleurs ouvert une cave à vin pas loin. Il gère un peu tout dans le resto, le service et une partie de la cuisine, avec un aide-cuisinier ou deux (la cuisine, c'est en gros deux plaques chauffantes et un four, puisque la majeure partie des entrées sont crues...).

Je ne suis pas loin du coup de coeur, c'est vraiment une cuisine qui fait plaisir, malgré tous les a priori que l'on pourrait avoir quant au fait que ce resto coche toutes les cases du branché actuel. Il y a quand même un petit point noir: le prix. Les plats sont autour de 25, les entrées de 15, et les desserts (qui avaient l'air très tentants aussi , gourmands dirait Cyrille L., mais nous devions partir) autour de 10. Le vin au verre autour de 5. Même si c'est copieux et qu'on partage un dessert, on arrive vite en picolant un peu à 60€/tête. A ce prix là, malgré la qualité des produits, j'attendrais un peu plus, soit au niveau du confort, soit au niveau de l'"art du chef" (ou même des deux, soyons fous).

A 10-15€ de moins, ou avec une proposition de menu autour de 35, ça serait vraiment top. La, en y repensant, on se dit toujours un peu (en tout cas moi, peut-être parce que je cuisine un minimum), merde, quand même, c'est un peu trop "simple" pour le prix. 

 

 

Les amis des Messina: (204 rue du Faubourg Saint-Antoine, 12ème, métro Faidherbe, site web). Du nom du chef, sicilien. Il a aussi ouvert récemment une épicerie/cave à manger/restaurant/salon de thé vers les Halles.

Ambiance plus feutrée que le précédent, plutôt orientée "semi-gastro", tons sombres, lumière tamisée, ce qui n'est pas si fréquent dans le quartier. Il y a une salle à l'étage que je n'ai pas vue, au rez-de-chaussée, sur le devant il y a de l'espace, mais au fond on est un peu dans le passage (la cuisine est à droite, les tables à gauche, et les serveurs passent au milieu et ce n'est pas très large).

La carte est également plus variée, poissons, viandes, pâtes, antipasti etc.

L'assiette d'antipasti à partager est pas mal, pas hyper copieuse pour deux, mais tout est bon.

Les pâtes sont très bonnes aussi, avec des recettes siciliennes (alla norma) ou moins locales, mais les sauces sont bien travaillées et pas "communes". 

Le tiramisu m'a laissé un très bon souvenir (si je ne confonds pas) également.

Compte-rendu succinct, mais là aussi, j'ai trouvé les prix un peu trop élevés (autour de 20€ le plat de pâtes pourtant sans ingrédients extrêmement onéreux, 25€ les antipasti à partager). On avait aussi beaucoup attendu entre l'entrée et le plat, voyant bon nombre de tables autour de nous, arrivées après et servies avant, le tout sans un mot d'explication (classique énervant du quartier).

En conclusion, rien de catastrophique mais une addition un peu trop salée selon moi pour une cuisine qui ne m'a pas bouleversifié et quelques problèmes dans le service, nous n'y sommes pas retournés. Et, disons que j'accepterais bien plus volontiers de "surpayer" pour retourner à la Rétro Bottega qu'ici, affaire de goût.

 

 

Et puis, il y a tout près de là, le fameux Caffe dei Cioppi (159 rue du Faubourg Saint-Antoine, 11èm, entre Ledru et Faidherbe), qui a fait le buzz il y a déjà  5 ans ("fooding d'amour 2010 entre autres"), mais qui tient bon la barre et continue d'être complet assez longtemps à l'avance (mais il paraît que c'est tout petit, et privatisable le samedi je crois). Un signe. Bref, nous n'avons pas encore pu y aller, mais j'espère bien tester avant de quitter le quartier... si certains d'entre vous connaissent et y sont allés récemment, n'hésitez pas à me dire si ça vaut le coup.

 

 

Globalement, si vous me permettez une remarque de portée générale, je trouve quand même que les bons italiens à Paris sont un peu trop chers (comme beaucoup de restaurants vous me direz, mais je trouve que c'est plus marqué sur la cuisine italienne que sur d'autres)...

 

 

Et pour rappel:

Où manger à Faidherbe-Chaligny?

Bistrots ou semi-gastros français, 1 , 2 et 3

Afrique du Nord et Afrique Noire

Asie

Italien (pizzas)

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Restos
commenter cet article

commentaires

Alice 26/02/2015 10:54

Je connaissais pas le Retro Bottega mais ta description fait franchement saliver. J'avais beaucoup aimé les amis des messina, même si c'est vrai que les prix ne sont pas doux pour le quartier le soir...

mixlamalice 26/02/2015 18:36

Hello,
Oui, Retro Bottega vraiment chouette resto, dommage pour le léger coup de bambou de l'addition, mais bon, on finit hélas presque par s'habituer à Paris.
Pour les Amis de Messina, en fait, je n'ai pas "détesté" et si il n'y avait pas eu un léger problème de service, j'en serais sorti plutôt content, mais pas non plus scotché plus que ça au point d'envisager y retourner. Il faut dire aussi qu'il y a tellement de trucs à essayer dans le quartier, qu'il faut vraiment que ça soit plus que pas mal pour que je le garde dans la short-list (si on ne compte pas les troquets de flemme du vendredi soir :))