Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 10:05

Sola (12 rue de l'Hôtel Colbert, 75005 Paris, site web) est le restaurant d'Hiroki Yoshitake, dont vous avez une biographie exhaustive ici (en France, il est passé par le Fogon, antre de la paella chic à Paris, et l'Astrance de Barbot).

 

Comme souvent, j'arrive presque 5 ans après la bataille, puisque le resto a ouvert fin 2010, fait le buzz dans la blogosphère en 2011 et eu une étoile au Michelin en 2012 (ou 13). Forcément, plus grand monde n'en parle aujourd'hui, avec 5 nouveautés par mois dans lesquelles il faut se ruer pour les oublier aussitôt.

Pour l'anecdote, le restaurant, à proximité de Notre-Dame sur la rive gauche, est situé là où H. Darroze avait ouvert Toustem, son second restaurant, à la durée de vie très éphémère mais où me semble-t-il, j'avais dîné (mais je n'en ai aucun souvenir précis).

 

Compte-rendu d'une visite fin janvier 2015, au dîner, par un froid glacial.

Vieille bâtisse, au rez-de-chaussée il y a la petite salle "française" (une vingtaine de couverts), un peu terne à mon goût même si les tables sont joliment dressées. Quelques courants d'air se font sentir quand des clients entrent et sortent. A gauche, il y a la cave à vin avec quelques étiquettes alléchantes, et au fond, la cuisine ouverte (mais qu'on ne voit pas de la salle). En bas, le "salon japonais" où on mange en chaussettes et à genou, mais que je n'ai pas visité (vu l'état de mes genoux et de mon dos, 2 ou 3h dans cette position n'est guère prudent).

Le soir, c'est menu carte blanche surprise (on mentionne au départ ses allergies ou dégoûts alimentaires) à 98€. Amuse-bouches, 4 petites entrées, 1 poisson, 1 viande, 1 pré-dessert, 1 dessert, mignardises.

Accord mets-vins à 5 verres et 65€ (si je ne me trompe pas).

 

On peut qualifier la cuisine proposée de "très dans l'air du temps" (si tant est que ça veuille dire quelque chose). C'est assez épuré, avec des dressages verticaux et des assiettes très graphiques, des cuissons lentes, des jeux de texture (utilisation désormais classique de miettes ou chips diverses). Peu d'influences asiatiques finalement (peut-être dans la 4ème entrée, non prise en photo: saint-jacques et jus de crustacés, ou dans quelques sauces et ingrédients ici et là), mais ce n'est pas vraiment de la cuisine française non plus. C'est "mondialisé" contemporain. 

Les cuissons sont justes, les goûts sont là, tout est de bon ton. J'ai particulièrement aimé la truite, la seiche et l'agneau. Les amuse-bouches (couteaux au piment d'espelette, focaccia au parmesan, topinambour) étaient bien aussi. Le dessert n'était pas sans rappeler, tant au niveau du dressage que de l'inspiration, un dessert à la fraise mangé chez Toqué! (Montréal).

L'oursin est le plat qui m'a le moins convaincu (bon goût mais consistance trop "bouillie": il y avait le fondant, mais il manquait le croquant, comme dirait Lignac), le cabillaud était excellent mais la sauce avait une consistance un peu perturbante, comme une crème anglaise.

 

Un repas globalement sans-faute, mais, peut-être, en ce qui me concerne, sans véritable coup d'éclat. Peut-être un petit air de déjà vu (par exemple à La Scène, qui me semble évoluer sur un registre gastronomique similaire), sur certains plats comme la truite, l'agneau, ou le pré-dessert (yuzu, chocolat blanc, basilic). On peut aussi signaler les limites de la communication sur le "menu du jour en fonction de l'inspiration du chef", certains plats revenant visiblement régulièrement, en tout cas sur une période donnée

 

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec cette approche par contre, c'est un très bon point de départ, l'étoile m'apparaît tout à fait méritée. Le service, notamment, est assez haut de gamme, dans le genre grande maison traditionnelle cette fois, discret et courtois sans être prout-prout (avec le maître d'hôtel qui présente les plats en français, anglais ou japonais, au choix: la clientèle est assez éclectique, il y avait même le comédien J. Lambert). Comme il n'y a pas de menu et que, pour les grandes occasions, j'aime bien l'avoir en souvenir, le maître d'hôtel me l'a écrit à la main, et fait dédicacer par le chef.

 

Les accords mets-vins sont bien choisis, par une sommelière japonaise presque trop discrète: j'ai beaucoup aimé le Saint-Joseph de Cuilleron avec l'agneau, et un macon avec la seiche dont j'ai hélas oublié le producteur. Sur l'oursin, on m'a servi un verre de saké, probablement très bien mais j'avoue ne pas vraiment être fan de cet alcool.

 

Pour conclure, dans le genre, c'est donc très bien; d'un point de vue personnel, ça finit simplement par manquer un poil de surprise.

 

 

1ère entrée: Truite et oeufs sur fenouil

1ère entrée: Truite et oeufs sur fenouil

2ème entrée: Oursin, gelée d'algues, crème de potiron

2ème entrée: Oursin, gelée d'algues, crème de potiron

3ème entrée: Seiche, encre de seiche, crème d'oignon

3ème entrée: Seiche, encre de seiche, crème d'oignon

Poisson: Cabillaud, crème d'ail blanc et noir, poireaux, graines de moutarde

Poisson: Cabillaud, crème d'ail blanc et noir, poireaux, graines de moutarde

Viande: Agneau de lait, sauce miso rouche, radicchio

Viande: Agneau de lait, sauce miso rouche, radicchio

Poire, jasmin

Poire, jasmin

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Restos
commenter cet article

commentaires

Laura 25/06/2015 16:31

Les plats sont superbes, c'est beau et ça a l'air très appétissant ! Il faudrait que je me teste un jour un vrai restaurant gastronomique ! :)

mixlamalice 25/06/2015 17:13

Et Sola est sans doute un bon choix pour "débuter": ce n'est pas trop "formel", les plats sont très beaux, c'est assez moderne et bien dans ce qui se fait actuellement, et ce n'est pas trop cher (relativement parlant)

Aisling 05/03/2015 13:29

Merci de faire partager cette expérience, ça a l'air très sympa. Une occasion approche, je suis tentée!

mixlamalice 25/06/2015 17:11

Ah, merci pour l'info, j'avoue que l'idée de passer 3h à genoux... peut-être l'occasion d'y retourner alors (la salle en haut ne m'a pas laissé un souvenir impérissable)

Aisling 25/06/2015 16:36

Experience faite: c'était très bien! La salle japonaise est très agréable, et on est assis normalement en fait, sur des genres de bancs (sans dossiers.

mixlamalice 05/03/2015 15:15

Hello. De rien, ça fait plaisir de voir que ces articles sont lus (c'est que c'est long à rédiger, même si on fait ça par plaisir :)).
Très sympa en effet, même si je n'ai pas eu le coup de foudre, mais je me dis que je deviens peut-être difficile ;).
Je pense que le salon japonais est chouette, si rester assis en tailleur ou à genoux longtemps ne vous fait pas peur.