Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

19 décembre 2005 1 19 /12 /décembre /2005 09:47

Trop vieux pour ces conneries, en français dans le texte. La phrase culte de Danny Glover dans l'Arme Fatale.

C'est un peu ce que j'ai ressenti aussi, en allant pour la première fois depuis six mois, à une soirée étudiante de mon ancienne (parce que j'y ai été élève) et nouvelle (parce que j'y fais ma thèse) école.

En 4 années, j'avais dû rater 3 soirées. En fermer un sacré paquet.

Et puis là, je ne sais pas. Le drame. Que s'est-il passé pour que je subisse une telle transformation? Est-ce simplement la vie en couple, qui en remplaçant le célibat, a annihilé toutes mes propensions à être un djeun's à la cool? Est-ce le cap du quart de siècle, qui m'a changé en vieux beauf préférant se saouler au pinard en mangeant un boeuf mode tranquillement chez lui face à la télé, plutôt que d'enchaîner kebab-whisky coca et brûlage de dancefloor all night long? Est-ce une moins grande résistance à la fatigue, ou plutôt une moins grande volonté de résistance à la fatigue qui est en jeu?

Enfin voila, quelles qu'en soient les raisons, c'est un fait, je ne vis plus les soirées comme avant.

Déjà, la sono ne passe plus de disco. Forcément, ça n'aide pas. Un petit Boney M ou un Patrick Hernandez de derrière les fagots, ça vous fait quand même plus facilement remuer le popotin que le dernier brûlot hardcore tech underground londonien à 740 bpm (cet avis n'engage que moi).

Voir vomir un gars sur mes pieds à 0h00, ça ne me fait plus rêver. Voir deux gars bourrés vouloir se taper, ça ne m'excite plus. Voir des gros roulages de pelles sous l'emprise du cabanis, ça ne fait plus vibrer ma fibre romantique, ni même mon esprit de compétition pour découvrir le ragot de la mort qui tue de la soirée et être le premier à pouvoir faire la concierge.

J'ai fumé UN joint à la soirée, j'ai été décalqué pendant deux heures. Trips en rafales, immobile et le regard fixe. C'est bien la preuve que je vieillis. Finie la grande époque ou je prenais deux soufflettes avant d'aller en TD (enfin c'est ptêt pas un mal non plus).

Alors voila, c'est pas que je m'emmerde à une soirée, parce qu'il y a toujours des gens que j'aime y voir, avec qui je n'ai plus forcément autant qu'avant le temps, ou l'occasion, de discuter. Même si ce n'est pas toujours facile de discuter en soirée, surtout quand l'écart d'alcoolémie entre les deux protagonistes est trop élevé. C'est pas que je m'emmerde donc, mais ce n'est clairement plus le bon vieux temps.

La daronisation, dirait l'un de mes amis. C'est fou comme en si peu de temps, un jeune rebelle peut se transformer en gros con réac. Oh mon Dieu, je vais peut-être voter Sarkozy en 2007? Ce sera vraiment la fin. Pour mon enterrement, soyez gentils, passez en boucle "Mon Beauf" de Renaud.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La vie de Mix
commenter cet article

commentaires