Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 15:48
Quelque chose d'amusant concernant notre bon vieux football a nous, qu'ici ils appellent soccer pour ne pas le confondre avec ce joli sport pratiqué sur synthetique où des bodybuilders remplis de produits dopants se tamponnent à 30 km/h pour plusieurs millions de dollars par mois, leur permettant ainsi de profiter pleinement de leur 45 ans d'espérance de vie.

Je ne suis pas un cador, je n'ai jamais evolué en club même à bas niveau, mais je pratique, au niveau universitaire ou équivalent "corpo", en tant que gardien de but, grosso modo une fois par semaine depuis dix ans. Depuis l'école primaire et les cours de recré, où, du fait de mes pieds extremement plats (depuis l'opération ca va mieux merci) j'étais à peu près incapable de courir plus de 10 minutes, et de plus deja assez conscient de ma mediocrité globale sur le plan sportif, mais comme d'autre part je désirais ardemment m'intégrer et aimais beaucoup le football, mais ou donc cette phrase me mène-t-elle, mettons y un terme, point. Bref, depuis tout petit, je joue au poste de gardien de but, parce que c'est là qu'on mettait les gros nuls dans mon genre. Au fil du temps, j'y ai pris goût et je pense être devenu globalement pas mauvais, en tout cas plutot meilleur que le joueur de foot lambda qui s'y mettrait pour depanner (bien que, certaines mauvaises langues me remémorent sans cesse mes grosses boulettes, généralement dues à ma détente de poulpe, copiées cette annee par un certain Mickael L., du PSG). Tout ca pour dire que je pense être apte à donner un avis pas nécessairement beaucoup moins valable que celui de Pierre Menes sur ce sport.

Donc, après cette introduction laborieuse, venons en au fait.
Dans un souci d'intégration devenu assez urgent apres un mois dans mon trou paumé ou, assez rapidement comme dans n'importe quelle cambrousse du monde, ben on se fait chier, j'ai décidé de m'inscrire dans l'équipe de "recreative soccer" du département où je travaille. Le "recreative soccer", c'est du football à 7, avec 3 filles et 3 garcons (plus un gardien asexué, ici moi), sur un demi-terrain. 
Après nos deux premiers matchs, plus un entraînement, voici ce qui m'a frappé. Les Américains adorent usuellement les sports où l'aspect tactique est fondamental. Il n'y a qu'a voir le nombre de temps morts dont dispose un coach que ce soit en NFL (football americain), NBA (basket) etc, et le nombre de systèmes differents dont dispose chaque equipe pour lancer une attaque. Certes, c'est aussi pour ne pas casser le rythme soutenu d'une coupure pub tous les quart d'heure, mais pas que.
Or, ils jouent au foot comme nous, petits francais, y jouons dans la cour de récré: on prend deux t-shirts pour faire les poteaux, n'importe quelle pelouse, puis chacun se place où il veut, change de position n'importe comment, prend la balle et part en courant n'importe où, etc. Meme ceux qui ont pratiqué le soccer en high school ne jouent pas de facon très construite. 
C'est assez étrange, car en France (et j'imagine en Europe), le foot est un sport sérieux, tactique, et donc passé l'age de raison, lorsqu'on fait une partie, même entre inconnus et sans aucun enjeu, on essaie de structurer un minimum l'équipe, avec un tel en défense, un tel au milieu, un autre en attaque, on se prévient si on change, ce genre de choses basiques qui rendent le jeu un poil plus intéressant à mon goût. 

Bon voila, c'est pas forcément tres intéressant mais on ne peut pas toujours etre au top.
Sinon, comme j'ai été mis dans l'équipe des débutants, je me retrouve avec 6 personnes qui n'ont jamais joué au foot (à part deux fois en été dans les conditions explicitées plus haut), donc on se prend des branlées et je me fais allumer pendant 40 minutes. Du coup, je m'énerve un peu parfois, et comme malgré tout eux restent toujours positifs (ouais super Robert t'as perdu la balle et on a pris un but mais c'etait vraiment bien tenté dommage que tu aies shooté à côté de la balle), je ne sais pas si mon capital intégration sociale va beaucoup s'améliorer.
C'est con parce que dans le département, il y a une autre équipe avec un francais qui a joué en régionale, un américain qui a fait partie de l'equipe NCAA de la fac, et une fille qui a fait du soccer en club... C'aurait probablement ete un poil plus bandant (je ne parle pas de la fille, qui a des mollets fort musculeux).

Partager cet article

Repost 0

commentaires