Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 16:58

J'aurais pu rajouter un paragraphe dans mon article sur les stéréotypes.
Mais ne soyons pas mesquins, ils méritent amplement une chronique personnelle, pour l'ensemble de leur non-oeuvre.

Je parle de ces employés, souvent fonctionnaires mais pas que, bien particuliers, assignés a des taches purement administratives et qu'on appelle bureaucrates.
Quelle universalité de comportement chez tous ceux que j'ai cotoyes, c'est impressionnant.

Une inefficacité jamais démentie, une propension a ce que meme les choses les plus simples prennent trois plombes et vous fassent perdre sans coup férir votre lucidité compacte et sans fissures.

J'ai tendance a croire que pour faire un métier correctement, l'une des conditions nécessaires (mais non suffisante) est d'etre, a défaut de passionné, au moins intéressé par celui-ci. Or, j'ai du mal a concevoir qu'on puisse trouver un quelconque interet a faire remplir le formulaire 22B au 2345eme usager n'y comprenant rien, n'y mettant aucune bonne volonté (ni aucune volonté tout court) et tirant la gueule par avance (l'autre alternative étant la mémé solitaire tentant désespérément de combler un peu le vide de sa fin de vie entre deux bus bondés, le supermarché, la cage d'escalier, son chat et Julien Lepers). Des questions restent toutefois sans réponse: quels sont ceux qui choisissent ce métier (oui, c'est quand meme un choix, en France il faut passer un concours et tout), quelles sont donc leurs motivations secretes (en ont-ils, les perdent-ils en moins de temps qu'il n'en faut pour l'ecrire?), sont-ils universellement incompétents par une sorte de fatalité extraordinaire?

Deux exemples, parmi tant d'autres, mais récents:

-j'ai rempli a Jussieu un dossier de remboursement des frais de scolarité pour l'année universitaire en cours. En effet, pour soutenir sa these, il faut a tout prix se reinscrire a l'Université (donc remplir un dossier spécial si on soutient apres le 1er octobre, car ce n'est automatisé que pour les deux premieres réinscriptions, la troisieme réinscription etant consideree comme un "cas particulier". Précisons que, sachant que la scolarité de Jussieu qui doit valider votre date de soutenance deux mois avant icelle, et qu'ils sont en vacances jusqu'au premier septembre, peu nombreux sont les elus parvenant a soutenir avant début octobre, il faut en vouloir). Cela dit, si on soutient avant le 20 décembre, on peut se faire rembourser les 375 euros de frais d'inscription, apres, bien sur, examen d'un dossier prevu pour l'occasion. Bref, ce dossier je l'ai rempli et donné a l'inutile de service fin decembre, quelques jours avant les vacances de Noël (et tout etait en ordre). Eh bien, j'attends toujours mes 375 euros (et quand j'appelle pour savoir ou ca en est - et que j'ai la chance de tomber sur quelqu'un, car avant 10h et apres 16h il n'y a personne, et ils ne répondent pas s'ils ont du "travail" ou pendant la pause déjeuner de 2 heures - on me dit d'etre "patient". 4 mois plus tard, je pense faire preuve d'une certaine patience, voire d'une patience certaine).

-Pour les visas de travail temporaires, il existe des accords entre la France et les Etats-Unis permettant de ne pas payer les impots gouvernementaux américains pendant les deux premieres années. Comme ces taxes représentent environ 400 dollars par mois sur mon salaire, j'ai rempli les papiers. Pour compléter mon dossier, il me fallait une carte de sécurité sociale. J'ai donc la aussi fait une demande (bureau ouvert une fois par mois...): on m'a dit que je recevrais ma carte entre 3 et 5 semaines plus tard. 6 semaines apres, tel Soeur Anne, ne voyant rien venir, je m'inquiete un peu. On me dit que les retards sont habituels et que le mieux a faire est sans doute  d'attendre deux semaines de plus histoire d'etre sur (notez qu'en attendant, les taxes, je les paye). Forcément, 15 jours apres, toujours rien. On me dit donc qu'il faut que je refasse une demande, en remplissant un nouveau dossier au bureau ouvert une fois par mois de 9 a 12h. Mais ils m'ont quand meme donné un numéro de sécu: bref, je suis inscrit, j'ai mon numéro, mais je dois quand meme recommencer a zéro pour qu'ils me renvoient une carte (servant juste a indiquer mon numéro...).
Finalement, les choses se sont un peu arrangées car j'ai pu remplir un dossier aux ressources humaines (sans aller au bureau spécial, qui, semble-t-il ne sert donc a rien puisqu'on peut faire sa demande ailleurs), et ils ont ete assez sympas pour accepter ma demande d'exemption de taxes avec simplement le numéro (normalement il leur faut la carte). Oui, soyons francs, les fonctionnaires ricains ne sont donc pas beaucoup plus efficaces que les notres, mais ils sont plutot plus sympas (au lieu de vous dire "Vous avez rendez-vous, non, il faut prendre rendez-vous Monsieur, la personne que vous cherchez n'est la que de 9 a 11h le matin" et de vous virer, ils vous disent "Vous avez rendez-vous, non, il faut prendre rendez-vous Monsieur, la personne que vous cherchez n'est la que de 9 a 11h le matin, je vais voir si je la trouve" et ils vous prennent un peu en pitié).

Pour conclure, voici les bureaucrates croqués il y a plus de 30 ans par quelqu'un de beaucoup plus talentueux que moi (René Goscinny, avec tout mon respect). Messieurs les ronds-de-cuir, écrit par Courteline en 1893, n'a pas vieilli non plus.

Partager cet article

Repost 0

commentaires