Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 12:03

Dans la catégorie "je blogue pour expliquer que je n'ai pas le temps de bloguer" (qui doit bien constituer au moins 50% des articles écrits chaque jour de par le monde), mon mot d'excuse de la semaine, de retour de quatre jours de vacances:

 

- deux fois 4h de cours du soir

- un déménagement avec, en plus du simple trimballage de cartons, tout ce que ça implique de démarches chronophages, fastidieuses et symétriques (état des lieux de sortie et d'entrée, compteur EDF à fermer et à ouvrir, assurances, suivi postal, etc)

- des meubles à faire livrer

- d'autres à acheter

- un passeport perdu

 

Bref, c'est la merde, c'est parti pour durer et je ne rêve que de me barrer très loin.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La vie de Mix
commenter cet article

commentaires

mixlamalice 22/03/2011 17:26



Un article intéressant du Monde sur la déshumanisation des relations clientèle ou usager dans le public (ils auraient pu étendre l'article à certaines boîtes privées, du reste...): http://abonnes.lemonde.fr/aujourd-hui/article/2011/03/21/recherche-interlocuteur-desesperement_1496320_3238.html


Il semble que le pire soit dans les "ex-services publics", puisque les usagers s'y considèrent encore comme tels, ainsi que le "petit personnel", tandis que la direction y voit clientèle et
rentabilité, ce qui n'est pas toujours conciliable. Eg France Telecom, la Poste (où le temps de la tournée du courrier des facteurs est désormais calculé selon des critères
productivistes établis par des gens surement très compétents mais qui n'ont jamais vu la chose sous un autre angle que celle d'un tableau excel), etc...


 


Un petit peu à ce sujet, le film In the Air (où Clooney est un "consultant" payé par des boîtes pour virer les gens, lui-même étant menacé le jour une jeune aux dents longues
décide de moderniser le processus en faisant tout par Internet... jusqu'à ce qu'elle soit confrontée à la réalité du terrain) est excellent.



mixlamalice 23/03/2011 11:49



Article sur un sujet similaire dans Libé d'aujourd'hui. Quelques citations du rapport du Médiateur de la République (sénateur UMP): " nous sommes entrés dans de nouveaux rapports aux autres: on
veut tout tout de suite. Des tensions binaires apparaissent partout: profs élèves, magustrats justiciables, soignants soignés...", "nous sommes pour la mixité à condition de ne pas être gênés par
les voisines, nous sommes pour la gratuité, celle dont dont on profite et non celle que l'on finance", "l'impôt n'est plus compris comme un pilier de notre pacte républicain"...



mixlamalice 28/02/2011 15:44



Ce n'est pas propre à eux (mais c'est un truc qui me rend dingue): est-ce que quelqu'un connaît un numéro de téléphone Air France où on peut parler "pour de vrai" à une personne physiquement
existante?


Entre le service client, le 3654, le comptoir d'aéroport de Paris, je n'ai réussi à avoir personne (la seule info que j'ai eu était de regarder la démarche sur le site web, ce que j'avais déjà
fait, démarche qui t'explique que quand tu as oublié un objet dans un avion, il faut contacter le personnel au sol, chose difficile à faire quand tu t'en es rendu compte arrivé chez toi).


Sur le site Air France, il y a les adresses des agences mais pas de numéro.


J'ai fini par tomber sur quelqu'un à la Police aux frontières (qui semble chargée de récupérer les passeports), mais le numéro qu'il m'a donné a abouti à une passerelle sur le tarmac...


Comme un lundi, quoi.