Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 09:41

Pour les non-initiés, Commissariat à l'énergie atomique. Centre de recherches sur l'énergie nucléaire, les nouvelles technologies, etc. Surveillé par l'armée. Et accessoirement, lieu ou, par des moyens techniques que je n'expliquerais pas ici, certains chimistes sont obligés de se rendre de temps en temps pour étudier les structures des systèmes qu'ils créent. Après avoir passé une matinée à se faire contrôler (la sonde rectale n'est pas encore de rigueur, cependant) et récupérer les 12 badges nécessaires pour pénétrer dans le sanctuaire (je ne parle toujours pas de sonde rectale), le travail peut commencer.

Ces expériences se réservant environ 6 mois à l'avance, il est conseillé d'avoir planifié un tant soit peu la chose, et d'être efficace une fois sur place. Comme dirait Madonna, "no time to hesitate". Etre efficace, ça peut vouloir dire y passer ses nuits.

En fait, tout est automatisé: l'appareil analyse jusqu'à 16 échantillons l'un après l'autre. Malheureusement, une fois les 16 échantillons passés, il faut bien en remettre 16 autres, et c'est à ce moment que la main de l'homme intervient. Alors qu'il vient de comater 6 heures en lisant l'intégrale de Prout, il secoue ses neurones, accomplit sa mission qui lui demande 7 minutes 32 secondes, puis se rendort, dans son box de 2 mètres sur 2 muni de deux chaises et d'un ordinateur, le tout dans un décor qui n'est pas sans rappeler la beauté du centre Georges Pompidou (tout en tuyaux multicolores).

Pourquoi ne profite-t-il pas de ses 6 heures pour se barrer, me direz-vous? D'une part, toujours pour cette histoire de réservation à très longue durée, il est conseillé de ne pas se louper, ou tout au moins de s'en rendre compte suffisamment vite, si tel est le cas, pour ne pas trop perdre de temps. Si vous partez 6 heures et que tout chie dès le premier échantillon, c'est caca. Deuxième raison: le CEA est à Saclay, 30 kms au sud de Paris, et les activités alentour sont peu nombreuses, à part le rapido au PMU d'Orsay, tout de même à 10 minutes de voiture.

Bref, c'est là que j'ai passé mon lundi, et j'y retourne demain, peut-être vendredi. Allez-y aussi, je vous le conseille.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires