Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 21:04
Personne n'en a parlé, de cette économie judicieuse réalisée par le gouvernement en 2008:

Depuis quelques années avaient été lancées les "bourses initiatives post-doc", devant favoriser le retour au pays de jeunes post-doctorants, afin de limiter un peu la "fuite des cerveaux" tant décriée.
Ces bourses permettaient de financer a hauteur de quelques milliers d'euros des aller-retours ponctuels en France de jeunes chercheurs a l'étranger pour donner des séminaires, visiter des laboratoires, éventuellement permettre de commencer l'écriture d'un projet, bref de lier des contacts en vue des auditions aux concours CNRS et MdC.
Certes, les foireux tenants de l'égalitarisme a tout crin, prompts a pourfendre tous ceux qui ont l'indécence de se bouger le fion pour trouver un job et tout ce qui est fait pour le leur permettre (sous le prétexte fallacieux qu'on pourrait faire mieux), n'appréciaient pas. Ce sont les memes qui voudraient supprimer les classes prépas, les grandes écoles etc: a la place, soyons tous unis dans la médiocrité, ça sera mieux.

Enfin, voila, ça devait faire un budget de quelques centaines de milliers d'euros, tres probablement moins de 5 millions d'euros quoi qu'il en soit.
Eh ben paf, personne n'a été informé, mais dans le cul, quéquette, j'ai eu confirmation par l'ambassade que pour cette année, on pouvait se brosser.
Il n'y a pas de petites économies, comme disait mamie tromblon. Et puis, la "fuite des cerveaux", c'est pas ce qui inquiete le plus le gouvernement. Il faut dire que Johnny est sur le point de revenir, lui, donc tout va pour le mieux.

Et dans deux-trois ans, on nous ressortira des vieux dossiers ou on s'étonnera que la recherche française n'est pas assez compétitive et que les jeunes partent dans le privé ou a l'étranger.

Partager cet article

Repost 0

commentaires