Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

3 mars 2006 5 03 /03 /mars /2006 16:12

C. est chargé de recherches au CNRS. La quarantaine, plus ou moins cinq ans.

C. porte la nuque longue, un peu comme une mule qui ne s'assumerait pas pleinement. Des petites lunettes, de bonnes joues, un visage vaguement rétrognate, lui donnent un petit air de rongeur.

Sa philosophie peut être résumée ainsi: ses recherches sont extraordinaires, et il n'a pas encore été promu  directeur de recherches par la faute d'un CNRS aveugle ne sachant pas reconnaître le talent. Réciproquement, tout ce qui n'est pas lui, ou a défaut membre de son équipe, est une grosse merde incompétente s'échinant de toute façon sur des travaux totalement dépourvus d'intérêt.

C. ne s'abaissera donc pas à vous saluer le matin. Suite à votre "bonjour" incongru, il ne se contentera pas de vous ignorer mais vous toisera plutôt longuement de bas en haut avant de s'éloigner sans un mot, pour bien vous faire comprendre que vous êtes indigne de son intérêt.

C. peut éventuellement concevoir un minimum de respect pour vous à deux conditions: l'une, exposée plus haut, consiste à travailler avec lui (puisque, par voie de conséquence, vous êtes en train de révolutionner la science, et que lui, en tant que génie, ne peut envisager que ses collaborateurs puissent être médiocres). L'autre est d'être agrégé, les agrégés étant, comme tout le monde le sait, l'élite intellectuelle de notre beau pays.

Sa conception de l'enseignement est néanmoins incongrue pour un agrégé: en tant qu'être supérieur, il ne comprend pas cet intérêt qu'éprouvent certains de ses collègues à s'abaisser à expliquer des concepts à des sous-merdes. Bref, l'enseignement, ce n'est pas pour lui, c'est une perte de temps réservée à des minus.

C. aime bien régenter et s'occupe donc de toute la gestion du matériel et de l'organisation, sans qu'on ne lui demande rien (cela lui permet de protéger ses thésards en faisant chier tous les autres, sachant très bien que la plupart des autres permanents fermeront leur gueule, non pas parce qu'ils ont peur de lui, mais plutôt par lassitude, parce qu'ils s'en foutent, ou ne remarquent rien).

C. est vraiment un mec sympa. D'ailleurs, la maître de conférences qu'il s'était alloué contre son gré, lassée de se faire traiter comme une fiente inepte, a fini par prendre une année sabbatique, avant de sans doute s'échapper définitivement dans un autre laboratoire où ses compétences seront un minimum reconnues.

C. ne l'a pas très bien vécu, il pensait être comme un père pour lui. Rassurez-vous cependant, il n'a pas changé de comportement pour autant, prouvant sa forte propension à se remettre en question.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires