Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 15:18
Je rentre en France dans dix jours, malheureusement (beaucoup) plus pour de basses questions de boulot - conférence, visite de laboratoires et fellations appuyées a celles et ceux qui pourraient jouer un role dans mon futur j'espere pas trop lointain- que pour le fun, les amis ou la famille.
Donc, au menu de cette semaine et de la prochaine:
- 1 conférence a préparer.
- 1 séminaire a préparer (pas sur le meme sujet).
- 1 poster a préparer (sur le meme sujet que le séminaire, mais pas le meme format).
- 1 thématique de recherche a proposer au labo ou je donne mon séminaire.

Sachant que parallelement, il faut que je potasse ma biblio pour essayer d'expliquer les résultats que je compte présenter a la conférence, potasse ma biblio pour ne pas raconter de grosses conneries au séminaire vu que c'est probablement ma seule chance de trouver un boulot en France en 2009 et que je n'ai pas l'intention de faire 12 ans de post-doc, sachant qu'aujourd'hui je dois me taper l'encadrement de lycéens qui viennent "faire de la science" au labo une fois par mois et plus particulierement le vendredi apres-midi jusqu'a 19h, vous comprendrez que, petit un je ne suis pas particulierement de bonne humeur, petit deux je n'ai pas trop de temps a consacrer a ce blog: généralement les phrases de six lignes sont mauvais signe.

Dernier mot: pour ceux qui hésiteraient, et qui égarés ici considéreraient mon avis comme digne d'intéret, le post-doc, je ne recommande pas (bon, malheureusement si vous voulez travailler dans l'académique c'est un peu un passage obligé sauf dans l'hypothese ou un grand ponte, que nous appellerons au hasard Mathias, intégré dans toutes les commissions, vous pousse. Si en plus Roger qui préside la commission lui doit un grand service depuis 1977, date a laquelle ils ont oeuvré en sous main pour couler ensemble le labo de Jean-Pierre qui commençait a leur faire un peu trop d'ombre, c'est tout bénef pour vous, meme si vous n'etes pas forcément au courant de tous ces petits détails qui font la beauté de la science. Bref.).
Ouais, le post-doc c'est un peu le trou noir de la recherche avec tous les inconvénients de la these, tous les inconvénients du professorat et pas vraiment d'avantages. En gros faut faire le meme boulot qu'en these (i.e. sortir 2-3 publis) mais en environ deux fois moins de temps. La paye est meilleure mais c'est pas non plus Byzance: un post-doc lambda est payé deux fois moins qu'un professeur assistant débutant (sauf que le professeur assistant est payé sur 9 mois avec largement moyen de compléter, et le post-doc sur 12 avec, a part la prostitution, pas vraiment moyen d'améliorer son ordinaire: on arrive donc plutot a un facteur 3).
Le professeur qui vous encadre sait tres bien que vous ne vous attarderez pas et cherche donc a rentabiliser son investissement en vous refilant plein de projets annexes semi-foireux (en gros si ça marche un peu, il prendra un thésard dessus qui ne vous citera pas sur les publis, et si ça marche pas ben vous avez juste perdu quelques journées ou semaines, et lui quelques milliers de dollars, ce qui est généralement négligeable sur le budget de l'équipe) et plein de trucs administratifs a la con (les plus pourraves, ceux qu'il veut pas faire, comme ici s'occuper des lycéens un vendredi apres-midi jusqu'a 19h: ben quoi, le Prof il a une femme et des gosses alors que vous vous avez pas de vie en dehors du labo, si?). Pour conclure sur cette vie en rose, le post-doc est encore a un stade de sa carriere ou la communauté scientifique considere que son boulot est avant tout celui de son (ses) boss: le gars a qui on file rarement une présentation orale, et que les professeurs ne calculent pas si le boss est également présent. Ah et puis ainsi que je l'ai déja souligné, le post-doc passe un temps non négligeable a essayer de rendre son futur moins flou: certes il faut ce qu'il faut, mais en contrepartie ça rend son présent bien souvent pénible.

Bon, ça a l'air un peu plus souple en France, en tout cas dans le labo ou j'ai fait ma these (certes, le post-doc n'est pas plus considéré qu'un thésard mais au moins on l'emmerde pas  moins). Mais quand meme. J'espere bien que le trou noir ne durera pas plus de deux ans. Sinon je renonce au salaire de merde, aux horaires a la mords-moi-le-zboub et au mépris de mes concitoyens pour ces feignasses de la fonction publique et je vais vendre mon ame a la World Company qui voudra bien la prendre pour pousser le monde a consommer encore un peu plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires