Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 00:54
J'imagine que chaque "gros" lecteur - j'entends par la lecteur compulsif, hein, pas lecteur obèse - a ses petites habitudes. En tout cas, j'ai les miennes. En voici quelques-unes.

- J'aime lire les journaux. En France, j'achetais quotidiennement l'Equipe, hebdomadairement le Canard. Ici, je lis USA Today ou le Boston Globe. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je commence toujours cette lecture par la dernière page et je lis a rebours (sauf dans le cas particulier du Canard que je lis de facon, disons, anarchique, peut-être parce qu'il le vaut bien).
- Concernant les bouquins, je commence par le debut, mais par contre j'aime bien connaitre le nombre de pages du livre que je commence. D'ailleurs je commence à réfléchir au choix du livre d'après avant d'avoir fini celui que je suis en train de lire.
- Je ne fais jamais de pause entre deux livres (sauf si on peut appeler une nuit maximum une pause).
- J'ai tendance, lorsque la lecture n'est pas assez prenante, à calculer le nombre de pages qu'il me reste à lire (faire des calculs mentaux inutiles, c'est mon occupation quand je ne trouve vraiment rien d'autre à faire, et c'est devenu quasiment inconscient).
- Il est désormais très rare que je ne finisse pas un livre commencé, alors que c'était très fréquent lors de mes années lycée. Cette habitude a radicalement changé pendant l'école d'ingénieurs, je ne sais pas vraiment pourquoi. Comme je l'ai déjà dit ailleurs, ma première impression est rarement contredite.
- J'aime bien réfléchir a posteriori sur le bouquin que je viens de finir (s'il en vaut la peine), sur le style plus que sur differents niveaux de lecture potentiels, mais pendant la lecture je reste assez basique: est-ce que ca me botte ou est-ce que ca m'emmerde.
- Tous les quatre ou cinq livres, j'aime bien me réfugier chez un des auteurs dont je sais sans risques que je passerai au minimum un bon moment pas prise de tête (plus jeune, c'était King, Conan Doyle ou Agatha Christie, maintenant, ca serait Lodge, Amis, McEwan, McCauley etc... il est temps que je trouve une nouvelle niche car cette dernière s'épuise).
- Je considère la SF et les polars un peu comme de la sous-littérature, et j'en lis très peu. Ignorance et prejugés...
- Je ne lis jamais plusieurs livres en même temps (et j'ai du mal a comprendre comment c'est possible).
- Je n'utilise jamais de marque-page et j'ai tendance à considérer que ceux qui s'en servent ne sont pas des puristes.
- J'aime les livres en tant qu'"objets de collection" et j'ai peine à comprendre que les metiers de l'edition puissent considérer Internet comme une menace: je n'arrive pas à imaginer quels lecteurs envisagent de lire sur des feuilles volantes A4 photocopiées. J'ai aussi horreur des gens qui maltraitent leurs bouquins, cornent les pages ou la couverture (sauf si c'est du Ana Gavalda), c'est d'ailleurs pour ca que je suis toujours réticent à prêter mes bouquins et que je les achète toujours neufs. C'est aussi pour ca que je trimballe toujours mes bouquins dans un sac plastique, pour eviter de les plier ou même de les salir.
- Je n'aime pas les "hardcovers" comme on dit ici: comme je lis souvent couché sur le dos, je préfère les livres au format poche, ça m'évite des crampes aux bras.
- Je n'aime pas quand c'est écrit trop gros (comme souvent dans les "hardcovers"). Même si c'est vrai qu'un pavé à la Guère Epais, 2000 pages en police 6, ça a tendance à me décourager, plus maintenant que quand j'étais jeune d'ailleurs.
- Je lis par à coups: je lis rarement plus d'un quart d'heure d'affilée. Par contre je peux tres bien lire deux heures par tranches de 15 minutes entrecoupées de 5 minutes de pause.
- En conséquence, j'aime bien les livres "aérés", c'est à dire avec des chapitres plutôt courts ou au moins des sauts de ligne entre paragraphes au sein d'un chapitre relativement fréquents. Des chapitres de 70 pages ou pas de chapitres du tout, ca me met tout de suite dans de mauvaises conditions, et j'ai tendance à m'impatienter, à lutter pour arriver à une pause dans le récit comme un spectateur attendrait desesperement l'entracte au théâtre.
- Je ne lis jamais les titres de chapitre, par contre je lis les petites citations que certains auteurs mettent en introduction de chapitres.
- Je lis rarement les préfaces et lorsque je le fais, j'essaie de le faire apres avoir lu le livre (car souvent ceux qui l'écrivent en profitent pour raconter la fin du bouquin comme si elle coulait de source). Je suis plus enclin à les lire quand elles viennent de l'auteur lui-même.
- J'aime bien découvrir des auteurs par le biais d'autres auteurs que j'apprécie (interviews, "filiations" critiques, essais...), ce qui donne parfois un petit cote arbre généalogique littéraire à rebours à mes lectures.
- J'ai besoin de lire avant de m'endormir.
- J'ai besoin de lire quand je fais caca (avec une prédilection pour les journaux).
- J'aime lire en prenant un bain (chose de plus en plus rare malheureusement).
- Je n'aime pas vraiment qu'on me conseille des lectures (et généralement je ne suis pas les conseils), même si j'ai tendance à souvent donner mes avis. Plus grave, j'ai tendance à ne pas lire les livres qu'on m'offre (ou tout au moins a les mettre au fond de ma liste d'attente) sauf si bien sur j'ai explicitement demandé ou approuvé l'achat.
- J'achète toujours beaucoup plus que ce que je ne suis capable de lire, les livres non-lus s'accumulent dans ma bibliothèque plus vite que les livres lus.

Et vous?

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Ch'Tom 18/02/2009 18:57

Sans doutes des lecteurs qui ont comme habitude de ne pas commenter leur lectures...

mixlamalice 18/02/2009 02:33

Au fait, merci de pas m'avoir laissé seul sur ce coup-là...Alors que mon blog connaît dernièrement un regain de visites, je ne peux qu'envisager un certain nombre d'hypothèses:- mes lecteurs ne lisent pas- je n'ai pas de lecteurs (les indicateurs d'overblog sont faussés)- mes lecteurs se foutent totalement de ce que je peux bien raconter, et ne considèrent mon blog que comme un moyen de passer 10 minutes sans mobiliser trop de neurones, entre lequipe et fessebook

Ch'Tom 03/02/2009 19:32

Concernant le fait que tu ne suis pas les conseils de lecture : tu l'appliques à la biblio ?Blague à part j'y prète une oreille attentive, j'ai plutôt de bonnes expériences suite à cela. Pareil pour les bouquins qu'on m'offre. Mais comme je n'est pas en permanence 25 bouquins (je me demande à quel point l'estimation est éloignée de la réalité) non lus à domicile...

mixlamalice 03/02/2009 20:27


Ici a Amherst, ma liste d'attente est plutot d'une dizaine d'ouvrages. Si on compte mon carton ''à lire'' que j'ai laissé chez mes parents on doit etre plus pres, au total, des 50. Faut dire que
des fois mon ambition dépasse de loin mes capacités actuelles de lecteur (comme quand j'achète Ulysse ou du Thomas Mann). J'en suis bien conscient, mais c'est aussi grace a l'ambition qu'on
repousse ses limites...


Ch'Tom 02/02/2009 15:55

Bon, pour mes manies : - J'aime avoir un livre sur moi, étant souvent en avance, ça permet d'attendre mes potes tranquillement. Et ça meuble les trajets en bus.- Comme j'ai des amis qui sont souvent beaucoup en retard j'ai parfois deux livres.- Du coup j'ai une prédilection pour le format poche.- Comme je lis beaucoup de SF et que le genre produit un grand nombre de séries (tome I & II, trilogie, saga complète), j'achète en général la série complète d'un coup.- Quand j'aime bien un auteur j'ai tendance à tout lire de lui.- Quand j'aime bien un auteur qui publie en ce moment je n'arrive pas à attendre l'édition poche.- Du coup j'ai souvent un sac à dos juste pour mon ou mes livres.- J'aime écouter de la musique en lisant. Régulièrement, certains morceaux ont un effet "Madeleine de Proust" et me renvoient l'ambiance d'un livre en pleine face.- Je peux lire deux livres en même temps (à l'échelle de la semaine), mais si ça arrive, c'est deux daubes, ou qu'un des deux a un style d'écriture assez peu fluide.- Je peux lire 5h d'affilée sans pause. - Il y a des livres que j'ai lu 6 ou 7 fois. Pour l'instant.- Il y a des livres qui m'ont fait pleurer . 6 ou 7 fois.- J'aime les rééditions avec notes de l'auteur, de l'éditeur et une review/bibliographie par une tierce personne.- J'aime lire en prenant un bain.- Mes livres n'aiment pas que je prenne un bain en même temps.- Je ne lis pas en faisant caca. En fait je ne comprends pas les gens qui passent 10mn au chiotte.- Je lis tout ce que j'achète, mais il m'arrive de ne pas finir. L'expérience aidant, c'est de plus en plus rare, je tombe de moins en moins sur de la merde.

mixlamalice 02/02/2009 20:39



- J'ai aussi toujours un livre sur moi (parce que je suis souvent en avance, parce que je prends le bus tous les jours, et aussi parce qu'il est rare qu'il n'y ait pas un temps mort quelconque de
10-20 minutes dans une journee).
- J'ai aussi tendance a tout lire d'un auteur que j'aime bien, mais je delaye pour ne pas epuiser trop vite le filon.
- Pour la musique j'ai du mal si le livre requiert un trop grand nombre de neurones.
- Pour les deux livres en meme temps, je n'avais pas mentionne une exception notable: si l'un des deux livres est un essai tres court, ou par exemple un recueil de chroniques (genre Desproges ou
les chroniques d'Hornby). Par contre, deux romans en meme temps c'est definitivement niet.
- Je n'ai rien lu 6 ou 7 fois mais j'ai relu certains grands classiques 3-4 fois, et il se peut aussi qu'ils m'aient fait chialer a chaque fois (les Miserables par exemple).
- Generalement je ne passe pas dix minutes aux chiottes. J'aime bien juste lire un compte-rendu de match (par exemple celui du PSG, probablement parce que qui se ressemble s'assemble), 3 minutes,
5 minutes, juste histoire de prendre le temps d'apprecier le caca. J'aime bien ce moment la, je trouve qu'on se recueille facilement.



Ch'Tom 02/02/2009 15:42

Pour la SF et les Polars, sur 70% de la production tu as sans doute raison, mais par contre tu loupes des perles...On bon auteur de SF fera évoluer l'être humain dans des circonstances anormales et/ou extrêmes, tu peux trouver de bonnes réflexions, de bonnes pistes. Le genre permet de tester des modes de société, des religions et de faire voyager. Parfois ça vaut bien un Montechristo, parfois ça confine au génie, parfois c'est juste un bon moment de lecture et parfois c'est de la daube. Ce que je trouve plaisant chez les auteurs que je lis, c'est qu'on doit imaginer des paysages, des modes de pensée, des situations jamais rencontrées, chaque lecteur s'en fait sa représentation. Quand un auteur parvient à recréer entièrement une société, ses religions, ses politiques, sa culture artistique et à y faire évoluer ses héros, et ce de façon originale sans qu'on n'y voit de fils blancs on applaudit des deux mains. Quand en plus c'est bien écrit, on ne peut pas appeler cela de la sous-littérature... Ajoutons que le genre permet également d'introduire pas mal de tests de style d'écriture (Poèmes créés pour l'occasion, numérotation inversée, modification de la grammaire pour reproduire des modes de pensée, description d'une même scène par divers personnages/niveaux de consciences, désignation des personnages par des symboles entre autres originalités glannées au fil de mes lectures). Au fil de mes lectures, j'ai trouvé des oeuvres qui posent des questions, des oeuvres qui m'ont émues, mises mal à l'aise, des oeuvres qui jouent avec le lecteur. Parfois c'est trop gros, c'est comme une pièce de théatre avec juste une bonne idée mais sans bons acteurs ou metteur en scène, et là on est déçu. Mais parfois, c'est de la littérature.Je serais moins concilliant avec les polars. Une intrigue, des persos plus ou moins bien construit, mais au final, à la fin du livre, l'oeuvre n'a pas apporté autre chose au lecteur qu'une bonne (ou mauvaise) histoire.

mixlamalice 02/02/2009 20:17



Je pense que je vois ce que tu veux dire, et le Seigneur des Anneaux illustre ca assez bien (c'est probablement le seul monument SF que j'ai lu... alors oui c'est de la Fantasy et pas vraiment de
la SF, mais bon, autant je peux te faire la distinction entre du brutal death et du doom atmospheric en tant que sous-genre metal, autant je ne m'y connais pas assez en SF pour ne pas considerer
ca comme un truc global qui correspond au rayon de la Fnac avec les poches de couleurs gris et violet).
C'est sur qu'il y a la un imaginaire qui interpelle plus que le synopsis du dernier Guillaume Musso.
Apres, j'ai bien precise que mon jugement etait un avis quasi a priori pas forcement tres malin ni pertinent. Mais bon tu peux pas empecher les gens d'avoir des gouts et des avis de merde: il y a
bien des gens pourtant cultives et raisonnablement intelligents qui jugent Hugo pompeux et mielleux, par exemple.

Pour les polars, il y a quelques grands classiques (Sherlock, Hercule...) mais ca prend toujours rapidement un cote recette. Quand la recette est reussie, on ne s'ennuie jamais, mais
parfois on regrette l'effet de surprise.