Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 15:15
Tant que je suis à parler bouffe, Priscilla m'a fait remarquer quelque chose d'intéressant ce week-end, que je ne m'explique pas vraiment même après mûre réflexion.

Il y a aux US moult émissions estampillées "télé-réalité" basées sur la cuisine:
Hell's Kitchen de Gordon Ramsay où il choisit parmi un pool de candidat, après plusieurs semaines de challenges se déroulant dans une vraie station de restaurant, le meilleur chef. Une autre émission sur le même principe mais avec des épreuves individuelles, où le jury est composé des plus grands chefs américiains. Il y a aussi une émission animée par le chef Todd English (de Boston), une série où Gordon Ramsay, toujours lui, conseille des propriétaires de restos au bord de la faillite.
Et puis des choses plus axées documentaire, telle cette émission à la PetitRenaud mais où le présentateur nous emmène dans les meilleurs "pig-out joints" des US (restos où on peut se bafrer, comme cet estaminet de Boston qui sert des burgers de 2 kilos avec 2 kilos de frites... j'en ai récemment vu un spécialisé dans la friture, qui faisait notamment frire pâtes et pizzas: j'ai immédiatement zappé avant de vomir).
Il y en a certainement des dizaines d'autres.

Quelques remarques donc:
- ces émissions passent certes beaucoup sur l'équivalent de Cuisine TV mais sont néanmoins très présentes sur les chaînes principales, comme la Fox (Hell's Kitchen), alors que chez nous, il n'y a pas grand chose (rien) dans ce créneau: Cyril Lignac, Robuchon etc, ce sont des émissions plus classiques où le spectateur "apprend" des recettes, Petitrenaud est axé sur les produits et les producteurs... Il me semble qu'on peut voir la version anglaise de Hell's Kitchen quelque part sur le câble mais on ne peut pas dire que ça déchaîne les passions.
- ces programmes plaisent beaucoup (sinon ils ne passeraient pas, la télé américaine n'est pas une entreprise philanthropique), pourtant l'américain moyen ne cuisine pas énormément ni n'est du genre à considèrer la restauration comme un art. Un exemple: les colocs de Priscilla sont friands de ce genre de shows, au point de les enregistrer. A ma connaissance, ils ne sont pas très branchés restos, et ils font certes un peu de cuisine, mais ça se limite souvent à faire mariner puis rôtir de la barbaque. Je ne les ai jamais vu faire une vinaigrette ou une sauce tomate, voire éplucher des légumes.
J'ai donc un peu de mal à comprendre quel plaisir ils (et j'imagine la majorité des spectateurs) éprouvent à regarder ces émissions "élection du meilleur chef" alors qu'ils n'ont aucun intérêt particulier pour tout ce qui touche à la cuisine. Est-ce le concept même de la télé-réalité, tellement fascinant qu'il peut-être décliné sur tous les modes et fonctionner quand même? Est-ce une sorte de plaisir de substitution, je regarde ces plats minutieusement crées et je les imagine dans ma bouche au lieu de ces nems chauffés au micro-ondes?
Est-ce qu'il y a quelque chose qui m'échappe?

Partager cet article

Repost 0

commentaires