Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:29

Cette semaine, les enseignants-chercheurs de mon établissement reçoivent une "notice explicative" concernant l'utilisation d'un nouveau service administratif, mis en place à peine 11 mois auparavant. Ce nouveau service, au coeur de la vie de l'institution, nous sert au moins de façon hebdomadaire: de facto, nous avons donc tous déjà eu affaire à ses personnels et du, bon gré mal gré, apprendre "sur le tas" son fonctionnement*.

 

 

En parallèle, j'ai reçu en recommandé mon avis de changement d'échelon, qui aura lieu en ... août 2014**. 

 

 

* Cela dit, la "notice" faisant un recto-verso en police 12 avec des photos, on peut espérer que sa rédaction n'a pas été une perte de temps trop longue pour la personne en charge.

 

** Information qui plus est de toute façon totalement inintéressante, puisque les durées entre échelons sont bien connues (visible sur le site du ministère par exemple), les passages d'un échelon à l'autre automatiques, et les dates de changement consultables sur notre dossier personnel en ligne. Mais bon, c'est gentil de nous tenir informés.

 

P.S.: Je suis bien conscient qu'il est facile de se moquer et que ces deux évènements n'ont rien à voir l'un avec l'autre, mais ce 11 mois de retard d'un côté, 10 mois d'avance de l'autre, la même semaine, m'a fait sourire, et je ne peux m'empêcher de me remémorer le récit de ce post-doctorant américain en quête de sa carte vitale.

Malgré ses déboires, son principal problème a été "philosophique": en bon anglo-saxon cartésien, il était tout à fait prêt à se plier à autant de règles que nécessaires, même inutiles, du moment qu'elles étaient claires. Or, il n'y a pas de règles, ou plutôt elles sont pour plein de raisons évolutives et donc impossibles à comprendre. Cela l'a rendu fou.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Guils 15/11/2013 22:47


Merci pour le lien. J'ai appris qu'on fait passer des radios pulmonaires aux postdocs américains.


Sûrement dans le cas où ces salauds viendraient déclarer leur cancer du poumon en France.

mixlamalice 16/11/2013 13:21



Je n'ai pas entendu parler de ça... peut-être s'agit-il de "fonctionnaires zélés"? (il est toujours compliqué de savoir si une "procédure" existe officiellement ou si elle est le fruit de
l'imagination d'un petit chef abusant son pouvoir ou désireux de se couvrir face à ce qu'il imagine une potentielle faute grave (et dont en général, avouons-le, tout le monde se contrefout
largement).



DM 15/11/2013 19:28


Une célèbre grande école parisienne informe tous ses enseignants des détails d'organisagtion du moindre évènement, de la nomination du moindre sous-chef de service administratif... mais n'informe
pas des grandes orientations. C'est toujours agréable d'apprendre dans quoi on s'engage par voie de presse!

mixlamalice 16/11/2013 13:19



La transparence à géométrie variable... comme notre service financier qui la main sur le coeur et les trémolos dans la voix nous avait juré que la moindre de leurs actions serait désormais
communiquée à l'ensemble des personnels, alors qu'il est au quotidien quasi impossible de connaître le montant réel qu'il reste sur une convention...