Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 10:10

Vous vous en doutiez. Votre expérience personnelle vous disait qu'il ne pouvait en être autrement.

 

Des études le confirment.

 

Les casse-couilles gagnent mieux leur vie que les gentils garçons (de 18%, dit l'étude*).

 Mais, de façon plus surprenante, cela est beaucoup moins vrai chez les femmes: être une bitch n'est pas aussi bénéfique pour l'avancement (+ 5%).

 

Plusieurs raisons avancées:

- Les gens sociables et altruistes ont tendance à faire passer, dans une certaine mesure, le relationnel avant leur carrière. L'inverse étant vrai pour les gens désagréables.

- Le côté pénible d'une personne peut être perçu comme de la compétence. "les individus au bas niveau d'agréabilité sont susceptibles d'être considérés comme plus compétents".

- un mec "gentil" n'est pas conforme aux stéréotypes en vigueur sur la virilité (d'où doutes sur sa compétence, etc).

- L'agressivité au boulot chez une femme est beaucoup moins bien considérée que chez un homme.

- Les femmes peuvent avoir tendance à adoucir leur comportement pour se conformer aux stéréotypes féminins.

 

Bien sûr, comme dans toute étude sociologique, on peut discuter plusieurs points. 

Il faut déjà savoir comment est définir l'agréabilité: ici entre autres par un test psychologique permettant d'analyser une personnalité selon 5 critères, l'extraversion, l'agréabilité, la conscience (des limites sociales, par exemple), le névrosisme (ou stabilité émotionnelle) et l'ouverture (d'esprit). 

Il faut savoir à quel point ce test, "conçu" par des chercheurs, révèle bien ce qu'il est censé révéler: je trouve ça toujours plus délicat à trancher que dans les sciences dures, mais c'est peut-être un biais personnel.

Dans l'hypothèse où ce test est effectivement révélateur d'une personnalité, il faut aussi savoir dans quelle mesure on peut découpler les différents critères et isoler l'agréabilité.

Savoir si l'échantillon, ici plusieurs milliers de personnes répartis sur 4 études de quasiment 20 ans, est suffisant pour conclure.

Etre capable de déterminer si on peut comparer les quatre études, dans lesquelles l'"agréabilité" a été "mesurée" de différentes façons.

Etc.

 

N'étant quoi qu'il en soit pas un spécialiste, je vous laisse vous faire votre propre opinion au travers des 70 pages de l'article: http://nd.edu/~cba/Nice--JPSPInPress.pdf

 

Malgré tout, le résultat est intéressant. Ou au moins amusant.

Même si d'aucuns penseront qu'il enfonce avant tout des portes ouvertes. Ainsi, tous ceux qui connaissent cet aphorisme américain, "nice guys finish last" (l'expression étant d'ailleurs reprise dans le titre de l'article).

 

 

 

* l'étude est limitée à l'aspect pécuniaire et ne considère pas d'autres aspects potentiels influencés par une "bad attitude" (stress affectant la vie privée, changement de personnel plus important au sein d'une entreprise, etc).

 

 

Pour écrire cet article, en plus de l'abstract et de la conclusion de l'étude, je me suis aidé d'un article du Libé d'aujourd'hui (http://www.liberation.fr/vous/01012357914-casse-pieds-et-mieux-payes), d'un article du Wall Street Journal (http://online.wsj.com/article/SB10001424053111904823804576502763895892974.html), et d'un article de Psychology Today (http://www.psychologytoday.com/blog/wired-success/201108/do-nice-guys-finish-last-and-get-paid-less).

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires

régis 06/09/2011 12:23



Oui mais: on n'est pas forcément d'emblée un leader consensuel: on peut le devenir. La fixité n'est pas le propre de la nature humaine...



mixlamalice 06/09/2011 13:15



Oui, tout à fait d'accord. Je crois que la encore ils essaient de découpler en faisant un suivi sur plusieurs années du test en 5 points...


Cela dit, les gros cons sont peut-être plus immuables que les autres...