Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 13:42

De par ma profession, je suis amené à être en contact avec un nombre certain d'étrangers vivant en France, post-docs, chercheurs, thésards, etc.

Ils sont indiens, vietnamiens, allemands, argentins, espagnols, américains, italiens, russes...

 

Un grand nombre d'entre eux n'a pas assez de mots pour dire tout le mal qu'ils pensent des français et de la France, ou plus exactement des parisiens et de Paris.

 

C'est généralement plutôt argumenté, probablement pas toujours de mauvaise foi d'ailleurs, et ça tourne le plus souvent autour des stéréotypes classiques: 

Gens grossiers, pressés, fainéants, qui passent leur vie à cloper aux terrasses des cafés sans se calculer, arrogants. Bref, des connards.

Ville sale, pas fun, magasins jamais ouverts (le drame pour les anglo-saxons qui aiment acheter leur livre de poche ou leurs baskets à 23h le dimanche), prix exorbitants. Bref, un pays sclérosé.

 

Et malgré tout, ces gens là, non seulement ne cherchent pas à partir, mais fréquemment se battent pour rester.

Ils ralent, mais ils prolongent leurs contrats, passent les concours de recrutement, postulent dans le privé etc.

 

En fait, je me rends compte qu'ils sont devenus plus français que les français, plus parisiens que les parisiens: jamais contents, mais finalement bien comme ça.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Seb 23/03/2012 22:04


Salut,


C'est assez ironique en fait, parce que tous les stéréotypes des Français/Parisiens, que je prenais pour acquis, je me rends
compte qu'ils ne sont pas si vrais finalement (et assez bizarrement, cela me perturbe). Par exemple, les français sont fainéants et les américains bosseurs, et bien au boulot, beaucoup comme mon
voisin américain (il y en a peu), font du 10h-17h, alors que j'ai rarement vu ça dans un labo français.  


Tu parles des magasins toujours fermés, c'est clair qu'aux US ils sont ouverts tout le temps, en revanche tout ce qui est
administratif ou banque a des horaires pires qu’en France. Ma banque (bank of America) ferme à 4h en semaine et est totalement fermé le week-end. Donc impossible d'y aller en dehors des heures de
boulot. Pour l’administration, je sais que la DMV, par exemple, ferme à 3h30 en semaine... 


Après, je ne sais pas si c’est pareil partout, mais je peux certes acheter mes baskets le soir ou le week-end, en revanche,
impossible de faire mes démarches importantes sans prendre sur mon temps de travail. Est-ce vraiment mieux ?

mixlamalice 23/03/2012 23:02



Disons que je trouve que les clichés sont souvent "vrais" au premier abord, mais plus compliqués que ça à appréhender (basés, en fait, sur des différences culturelles assez profondes qui rendent
les choses plus difficiles à analyser).


 


Bon, le monde des thésards-post-doc est assez particulier ici comme là-bas, mais c'est vrai que les thésards ricains (et les permanents aussi d'ailleurs) sont très partisans des horaires de
bureau 9h-17h, ce qui est rare en France. Mais, en même temps, dans mon labo en tout cas, il n'y avait pas de pause café de 1h le matin ou de pause-déjeuner de 2h... l'un dans l'autre, ça doit se
valoir. Mon chef bossait aussi beaucoup chez lui, même si sa femme l'engueulait au tél si il était encore au bureau à 17h30.


Je trouvais que l'ambiance était plus "studieuse" dans les labos US (moins de déconne ou de pauses), mais comme la vie de famille est plus importante qu'en France, les gens ne sont pas disposés à
rester 12h au labo (ce n'est pas valable pour les asiats). 


Je trouvais aussi que les gens avaient moins tendance à regarder ce que fout le voisin, combien de temps il est resté au labo etc... ç'avait un côté un peu reposant parfois. 


 


J'étais aussi chez BoA, je ne me souviens pas d'exemples aussi extrêmes, mais c'est vrai que, dans la petite ville où j'étais, certains services administratifs n'étaient ouverts qu'une fois par
mois (oui, par mois: pour avoir la version ouverte toute la semiane, il fallait aller dans la grosse ville à 50 bornes). Mais après, les trucs sont faits souvent assez efficacement et sans te
faire revenir quinze fois (ce n'est pas toujours vrai, j'ai du rememander 3 fois ma carte de sécu). 


Il y a souvent une certaine notion d'efficacité ("no bullshit") plus poussée que chez nous.


 


Les différences existent, mais elles ne sont pas toujours comparables telles quelles, je trouve. Ca m'a un peu perturbé aussi, en tout cas, j'ai pas eu l'impression d'avoir tout pigé des ricains
en 2 ans.