Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 17:27

Les rapports d'activité, conclusions de journées prospectives et autres bilans sociaux, on a tendance à s'en foutre un peu quand on se considère comme un chercheur.

Jargon technocratique, bla-bla, et conclusions dont on se dit souvent, au mieux, qu'avec un peu de bon sens il aurait été possible de s'éviter 4 heures de réunion voire 2 mois de commission.

 

Pourtant, pour peu que l'on s'y plonge quelques instants, on peut aussi y trouver pléthore d'informations importantes, voire nécessaires à la compréhension "chiffrée" de ressentis quotidiens.

 

Exemple: dans mon établissement, je déplore, après une année un peu usante, une lourdeur administrative inhabituelle (même comparée à la moyenne française), et des mentalités parfois "sclérosées" chez un certain nombre de mes collègues enseignants-chercheurs.

 

Eh bien, j'apprends que:

- sur 1150 BIATOSS, 150 seulement sont affectés à des activités de recherche.

- ceci implique qu'il y a 1000 admnistratifs et personnels techniques (ménage, gestion du parc informatique, des salles de cours, électriciens, plombiers etc) pour 700 personnels dédiés à l'enseignement et à la recherche. 

- la moyenne d'âge des enseignants-chercheurs est de 50 ans.

- environ 25% des enseignants-chercheurs ont plus de 60 ans (37% ont plus de 55 ans).

- 55% du personnel (BIATOSS + EC) est "dans la maison" depuis plus de 10 ans (et environ 25% depuis plus de 20 ans).

 

Et puis d'autres choses intéressantes comme par exemple:

- 30 EC cumulent 950 jours de congés "ordinaires" (c'est-à-dire hors longue maladie, longue durée, maternité...), sachant que nous avons, je crois, environ 45 jours de congés annuels (57 pour les BIATOSS qui ont des RTT, mais eux doivent faire valider les congés, alors qu'il n'y a aucun contrôle sur les EC).   

 

Il faudrait que je puisse comparer quantitativement à d'autres établissements, mais il me semble qu'il y a là, entre autres, quelques "spécificités" dommageables à la bonne santé de mon établissement...

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires

Jérôme 20/09/2011 06:22



Hello


Constat intéressant mais fais gaffe quand même, s'il y a un syndicaliste haineux de ton labo qui croise ton blog, il pourrait chercher à te coller une petite procédure disciplinaire pour
dénigrement de "ton institution chérie"


Aisling : 9 semaines de vacances !



mixlamalice 20/09/2011 14:36



Oui, bon, je sais. Outre le relatif anonymat que je maintiens (et celui de mon institution aussi), mes analyses n'engagent, effectivement, que moi. Je ne suis qu'un subalterne qui n'a pas la
profondeur de pensée de mes hauts supérieurs, nécessaire à l'amélioration de ce qui peut être amélioré (qui est d'ailleurs minime, tout fonctionne si bien...).


Quant aux chiffres et autres données brutes, je ne fais que citer des rapports qui n'ont rien de confidentiel. Libre à chacun de les interpréter à sa façon.


Cela dit, ces analyses sont visiblement jusqu'à un certain point partagées par quelques membres hauts placés de l'institution, puisque le préambule de la prochaine journée
prospective pour l'amélioration de la recherche dans l'institut fait état de "laboratoires balkanysés", de "lourdeurs administratives", et de l'"insufficance de moyens humains" ("sur 1150 biatoss
150 sont affectés à la recherche").


 


 


PS: je voudrais rappeler que 9 semaines de vacances en France n'est pas forcément remarquable, ni un privilège indu des fonctionnaires. Une copine cadre chez Total a plus de 50 jours de
congés annuels, et ~40 est un classique pour mes potes travaillant dans diverses grosses boîtes (St-Gobain, Rhodia, Loréal)... Ca se décompose typiquement en 25 jours de congés payés (minimum) et
une quinzaine de RTTs.


 



JF 19/09/2011 21:57



J'ai aussi entenud dire que 1/3 du personnel CNRS était non-chercheur, ce qui est plutôt mieux que dans ton exemple ... sauf que le CNRS, contrairement à un institut "physique", n'a pas de locaux
à gérer (donc pas besoin de concierge, balayeur ou appariteur -- ou assez peu).



mixlamalice 19/09/2011 23:18



J'avais entendu ce genre de chiffres aussi (j'étais plutôt à 1/2 d'ailleurs). 


Le CNRS n'a pas de locaux, mais ils ont aussi du personnel propre (informaticiens, par exemple) dispatché dans les unités mixtes, non?



Aisling 19/09/2011 20:14



9 semaines de vacances par an!!! Merci de me rappeler un avantage phare de ce metier... meme si les gens n'en prennent que 6, ca fait deja rever.


Par contre, a un administratif pour un EC, on se demande comment les choses ne marchent pas mieux...



mixlamalice 19/09/2011 23:17



En effet: j'ai pris cette année, pour la première fois depuis 2006, environ 5 semaines de vacances. Ca fait du bien...


 


1 administratif pour 1 EC: comme le dit mon chef, le problème est qu'on multiplie les structures de contrôle par rapport aux structures "actives". Et quand il y a plus de "contrôleurs que
d'acteurs, ça n'avance plus des masses. 


Pour parler plus simplement: les EC sont au service de l'administration, pas l'inverse.