Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 11:20

1: "Ah Monsieur je vous ai bien prévenu qu'il fallait faire attention en remplissant le document de cotutelle, sinon je vais perdre beaucoup de temps pour le relire et vous pour le corriger".

 

"Oui, cela dit, Madame, mon collègue américain, pour remplir sa partie, l'a transmis à un personnel du staff de l'Université dont c'est le métier, alors que moi je ne suis pas juriste".

 

"Ah oui, mais Monsieur, vous comprenez aux Etats-Unis les services sont pléthoriques, nous ce n'est pas notre métier non plus de remplir pour vous ces documents administratifs, nous sommes juste là pour les valider, estimez-vous déjà heureux qu'on les relise".

 

(en fait, le métier de la personne en question semble être, au moins pour partie, de relire le document que j'ai rempli, et de m'envoyer les commentaires pour correction: là où il faudrait 10 minutes pour le faire elle-même, ou 5 pour corriger directement dans le texte mes erreurs, il lui en faut 30 pour relever les erreurs et écrire dans la marge ce qu'il faut mettre à la place. Mais je suis sans doute un béotien).  

 

2: "Monsieur vous n'avez pas mis dans le document le nom du directeur de l'Ecole Doctorale américain"

 

"Euh oui, mais ça n'existe pas là-bas donc je ne risque pas d'y arriver"

 

"Ah mais alors il faut trouver son équivalent"

 

"Certes, mais je n'ai aucune idée de qui c'est"

 

"Eh bien demandez à l'Université Américaine"

 

"Donc je leur demande de trouver qui a la responsabilité équivalente à un concept qui leur est inconnu?"

 

"Exactement" 

 

 

3: "Sinon, le doctorant arrive en septembre, il faudrait que le document soit prêt à ce moment là, donc ça veut dire fin juillet puisqu'après nous sommes en vacances, mais là ça va être difficile car on a beaucoup de choses à faire".

 

4: "Pour remplir ce paragraphe, il faudrait que vous contactiez les relations internationales".

 

 

On sent que la cotutelle est un principe bien rodé.

Le drame est que beaucoup de ces gens sont des docteurs, voire des Professeurs. 

Les deux autres drames sont:

- l'étroitesse d'esprit des administratifs français (même les "reconvertis" qui ont pourtant probablement fait de la recherche à un moment ou à un autre) qui les empêche simplement de concevoir que tous les systèmes du monde ne sont pas exactement identiques au nôtre. Exemple type: la thèse ne dure pas partout 3 ans 0 heures 0 minutes avec suspension automatique du financement à 00h00 le dernier jour.

- que le chercheur français est au service de l'administration de la recherche (au point de devoir remplir lui-même leurs papiers et de pas trop les déranger si possible, ni trop tôt ni trop tard ni pendant les vacances scolaires) et non l'inverse.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires

JF 29/06/2012 11:28


message reçu de l'équivalent de chez moi (après avoir, quand même, envoyé 2 ou 3 versions successives, depuis un bon mois, et n'avoir bien sûr jamais reçu de réponse à mes mails) :


 


" Je suis dans l'impossibilité de m'occuper de votre proposition d'accord pour l'instant, j'ai des impératifs concernant les bourses Régionales
cependant , je vous indique que ce n'est pas le pôle international qui est en charge des théses en cotutelle , mais le service de la recherche , c'est avec xxx qu'il vous  faut prendre
contact  sur cet aspect 

Je travaille jusqu'au 20/07; je reprends votre dossier au plus vite dès que je le pourrai , mais j'ai besoin d'au moins une semaine ..
je dois aussi  terminer des accords en cours ...  "


 


No comment.

claire 26/06/2012 21:26


On pâtit là du franco-centrisme qui frappe la formation des administratifs français. Si on pouvait envoyer en stage dans des pays étrangers des cadres de l'administration, ou du moins, leur faire
voir qu'il y a d'autres systèmes académiques existants, d'autres contextes, cela leur ferait beaucoup de bien. Certains embauchent des consultants pour aider à rédiger les dossiers (ANR etc.), il
faudrait d'abord qu'on forme correctement nos fonctionnaires !

mixlamalice 27/06/2012 10:19



Le comble de l'inutilité est atteint quand on me fait chier pour une virgule et m'explique que le document qu'on me demande d'écrire a valeur légale et qu'on ne peut pas écrire n'importe
quoi dedans, alors que dès la première ligne on définit que la thèse en cotutelle dure 3 ans à partir de septembre alors qu'en vrai, l'étudiant américain a déjà commencé sa thèse il y a 2
ans... "oui mais ça c'est pas grave, on s'arrange".


Effectivement, un minimum de connaissance de ce qui se passe ailleurs et de flexibilité associée, surtout dans le cas de collaborations internationales et dans un contexte où on nous broute avec
la compétition mondiale et tout le blabla, ne serait pas un mal.



mixlamalice 26/06/2012 17:14


J'aime aussi quand on me dit "pouquoi avez vous utilisé ce modèle de convention?" "Parce que c'est celui que votre chef m'a envoyé" "Ah vous êtes sûr, je vais lui demander"... "bon ben on a bossé
sur un nouveau modèle depuis six mois pour rien".


 


Ou encore "mais pourquoi vous écrivez ça?" "ah non, ça c'est pas moi qui l'ai écrit, c'est repris tel quel copié collé de votre modèle de convention" "ah tiens c'est vrai, bon ben c'est pas clair
du tout".

mixlamalice 26/06/2012 11:56


Ah, et pour donner une dimension plus "universelle" à ce cri du coeur, je tiens à préciser que ce dialogue n'a pas eu lieu avec des personnels de mon établissement habituel, mais d'un
établissement français censé être prestigieux avec lequel on collabore sur le coup.