Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 14:03

"Bonjour, allez vous asseoir, je vous apporte des copies et la liste d'émargement, sortez votre carte étudiante, l'examen ne commence que dans dix minutes".

 

"Ah non, moi, je suis le Prof., je viens pour surveiller..."

 

 

 

Mais bon, c'est aussi parfois de ma faute. Ainsi, il y a quelques jours, dans la rue:

"Oh, bonjour"

(Merde, je le connais, mais qui c'est déjà...? un mec du foot peut-être? ou le pote d'un pote?)

Tendant la main, réflexe, "Salut, tu vas bien?"

(Ah chiotte, c'est un élève à moi...)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JF 22/02/2011 23:45



Tu vas pas te plaindre d'être encore jeune... Je peux t'assurer que ça ne m'arrive plus, ce genre de blagues (la première, je veux dire) !



mixlamalice 23/02/2011 09:37



Non, c'est juste que quand tu commences à enseigner, quand on te dit "bienvenue parmi nous, ah et dans deux semaines y a une UE sur ça, on t'a mis 30h", bref que tu te retrouves au milieu de
l'océan alors que tu ne sais pas vraiment si tu sais nager, la confiance n'est pas au plus haut:


donc le côté sympa "tiens je fais plus jeune que mon âge" est parfois je trouve, contrebalancé par "niveau crédibilité et autorité naturelle, je serais mieux avec un physique de patriarche type
Hugo fin de vie"...



tiusha 22/02/2011 19:28



Ahaha. Quand j'ai fait ma première rentrée en tant qu'enseignante, deux de mes étudiantes (nous ne le savions pas encore) ont essayé de me vendre une mutuelle étudiante. Je les ai retrouvées
ensuite dans les premiers rangs en CM, ça m'a pas mal amusée.



mixlamalice 23/02/2011 09:34



J'imagine qu'on en a tous des comme ça, surtout si on a été moniteurs (e.g. premier enseignement donné 3 mois après le dernier exam...).


 



postdoc 22/02/2011 15:57



De ce point de vue là, j'ai encore des soucis avec les chercheurs un peu sénior on dira. Je mélange joyeusement le « tu » et le « vous », ça  un côté très gênant. L'avantage avec les non
francophone est qu'avec le “you” il n'y a pas à se poser de question au moins.



mixlamalice 22/02/2011 16:33



Généralement je vouvoie d'emblée quand les gens ont grosso modo 10-15 ans de plus que moi... je dois avouer que j'aime bien le vouvoiement, c'est un peu suranné mais ça induit une certaine notion
de distance qui n'est pas forcément un mal. Les nouvelles modes consistant à tutoyer son n+5 pour faire "à l'américaine" ou "djeun's et relax", ça ne fait pas trop kiffer: après tout le mec a les
clés de ta carrière donc pourquoi prétendre qu'on est sur un pied d'égalité?


Bref, j'aime bien que mes élèves me vouvoient au moins tant qu'ils le sont, mais quand je leur sers la paluche en les tutoyant quand je les croise dans la rue parce que je ne suis pas foutu
de les reconnaître, je ne me facilite pas la tâche.


Il faut dire aussi que j'ai en gros 5-7 ans de plus que la majorité de mes élèves, et que dans certains cas (typiquement s'ils perdent leurs cheveux) je fais plus jeune qu'eux, la encore ça ne
facilite pas toujours la tâche...



postdoc 22/02/2011 14:27



Oh mais ce n'est pas grave de s'enquérir de l'état général d'un élève, au contraire !



mixlamalice 22/02/2011 14:33



Non, par contre, je ne suis pas un fervent partisan de la "familiarité" élève-prof, même si, comme le montre l'exemple ci-dessus, j'ai parfois du mal à suivre mes propres règles. En TP, on peut
éventuellement être un peu plus "laidback", mais dans l'ensemble, mettre un peu de distance me semble nécessaire. Ca permet d'éviter que les élèves ne pensent que "lui c'est le prof sympa c'est
dans la poche" et qu'ils se sentent trahis quand ils se prennent un carton après n'avoir rien foutu...


Mais je tatonne encore pour trouver le bon ton (pour le reste aussi cela dit).


Après, ça n'empêche pas de devenir plus "nature" une fois les exams terminés si le gars devient stagiaire ou etc.