Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 16:49

Je serais bien allé au Hellfest voir Kiss et les autres, mais ce n'est pas de ça que je voulais vous causer.

 

Ca a trait, indirectement, au parcours tragi-comique de l'équipe de France de football (sur lequel je ne m'étendrai pas non plus maintenant).

 

Il se trouve qu'aujourd'hui, on a eu droit à une interview de l'inénarrable Finkielkraut par France Inter à leur sujet. Il avait déjà donné son brillant avis à Europe 1 samedi. Sur le même sujet, Attali a publié hier une tribune.

Comme notre bon Président y a aussi fait allusion, en direct de Russie, que Zemmour en a parlé chez Ruquier samedi, que Noah a donné une interview dans l'Equipe, je crois qu'il ne manque plus que les avis de BHL, d'Alain Minc et de Claude Allègre pour que tous les plus grands penseurs français se soient exprimés.

 

Outre le fait que, après tout, ça n'est que du football, et que les analyses sociales qui en découlent servent surtout à révéler les monomanies de leurs auteurs (le déclin de la France, l'islamisation galopante, l'impunité des racailles etc), je crois que ce qui m'exaspère le plus, c'est l'omniprésence de ces détenteurs de la pensée en France.

Ils sont une petite dizaine, ceux que j'ai nommés plus haut et quelques autres, ils ont un avis sur tout, ou comme disait Coluche, surtout un avis. Et ils ne se font malheureusement pas prier pour nous le donner. 

 

Economie, société, politique, sport, littérature, santé, science, quel que soit le sujet, on voit partout, tout le temps ces spécialistes du tout, énoncer poncifs laborieux ou contre-vérités honteuses (que personne ne relève jamais), les sourcils froncés et la mèche rebelle pour illustrer la réflexion profonde, et masquant difficilement un profond contentement de soi.

Ils sont d'autant plus insupportables que leur vie, dans la plupart des cas, se borne depuis plusieurs dizaines d'années à donner leurs avis, souvent contradictoires à quelques temps d'intervalle (pour paraphraser un grand homme politique, Charles Pasqua, les avis n'engagent que ceux qui les écoutent), sans aucune réalisation personnelle d'envergure quelconque à mettre à leur crédit.

 

Les media qui leur servent la soupe sont aussi largement responsables: parce que ces mecs là parlent bien, ont l'habitude de la caméra et qu'en termes d'audience, il vaut mieux des conneries bien présentées que des réflexions pertinentes et chiantes, ils monopolisent l'espace médiatique.

Résultat, on préfèrera toujours interviewer Allègre ou Debré qu'un climatologue ou un virologue. On choisira Minc pour nous éclairer sur l'économie mondiale, lui qui s'est à peu près fait virer de partout où il est passé. Et ne doutons pas que BHL pourra continuer à faire rire le monde en nous éclairant sur la philosophie de Botul.

Et les anciens de France 98 sont eux aussi majoritairement insupportables, mais ils ont à mon goût un poil de plus de légitimité pour parler foot que l'ami Finkie. Au moins, ils restent au ras des pâquerettes niveau du terrain, c'est mieux. Ou moins pire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Postdoc 22/06/2010 03:30



C'est quelque chose qui m'énerve prodigieusement dans les média. L'avis de Finkelkraut sur le foot est tout aussi intéressant que mon avis sur les tensions économiques en Kazakhstan oriental
durant le premier tiers du 14è siècle. Comment diable ces gens ont-ils accès aux médias alors qu'il est si difficile aux experts de se faire entendre ? Quand on voit l'affaire Allègre par
exemple, qui est aussi compétent en climatologie que moi en géologie (c'est-à-dire pas du tout), déblatérer ses mensonges et ses falsifications dans tous les médias alors que les
climatologues (les vrais, ceux qui font de la Science) ont tant de mal à y avoir accès. Ce sont souvent ces mêmes qui critiquent wikipédia qui serait écrite par des « amateurs » (étrangement je
connais pas mal de chercheurs qui l'utilisent et qui y contribuent même) ou internet en général, célèbre repaire de pédoazis. J'y vois là surtout leur peur de perdre leur statut d'autorité,
d'être mis en concurrence avec des gens qui n'ont pas leur carnet d'adresse. La meilleure chose qui puisse arriver est qu'ils tombent dans l'indifférence.



mixlamalice 22/06/2010 09:21



Ce qui n'est, hélas, pas prêt d'arriver...


Cela dit, moi aussi, contre une rémunération avantageuse, je suis prêt à donner mon avis sur tout et surtout sur n'importe quoi, parce que dans mes longues heures de procrastination j'ai beaucoup
réfléchi sur bien des sujets. Je fais partie du sérail "grandes écoles", j'ai un doctorat pour le côté "intello coupé du monde", et je coûte sûrement beaucoup moins cher.


Avis aux media...