Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 08:47

Cela fait quelques années que j'essaie d'organiser, quelques fois par an, des restos "de groupe" avec mes amis les plus proches. L'idée est de passer un moment festif à 10-15, autrement que dans un pub ou chez l'un d'entre nous.

Trouver un restaurant adapté à l'évènement n'est pas toujours chose aisée même à Paris, il faut s'y prendre pas mal à l'avance et réunir plusieurs facteurs notamment:

- si possible un salon privé ou au moins une configuration type table d'hôtes un peu à l'écart du reste de la salle (un groupe est souvent bruyant et un peu pénible pour les autres clients). Je pense aussi qu'il est bon de miser sur des restos qui ont l'"habitude" de ce genre de choses...

- un tarif qui colle: usuellement je mise sur une addition finale autour de 50 euros tête picole comprise, donc il faut trouver un menu dans les 30-35 euros, si possible avec du choix (les restaurateurs imposent assez souvent un menu unique pour les groupes, ce qui rajoute de la complexité pour l'organisateur, qui doit s'assurer que tout le monde aime ceci, préfère cela, etc).

- une cuisine "classique" qui pourra convenir à tout le monde: il faut a priori éviter le chinois qui propose de la salade de méduse ou le resto qui ne donne que dans les abats... cela dit, on évitera aussi les restos spécialisés dans l'équipe de rugby ou l'école d'ingénieurs en goguette type le Flam's ou Nos ancêtres les gaulois (le J'Go, quoiqu'un cran au-dessus, rentre selon moi aussi dans cette catégorie).

L'idée est tout de même un peu de bien manger (et de bien boire).

 

Pour faire ma recherche, je passe pas mal de coups de fil, je me fie au bouche à oreille ou aux fins gastronomes que je connais et à mes expériences "en solo" (tiens, est-ce que ce resto pourrait convenir pour une soirée entre potes?).

Quelques rares sites web bien faits précisent également la possibilité de privatiser une salle ou l'existence de salons privés.

Le Fooding dans son moteur de recherche indique une catégorie "13 à table" mais qui renvoie un peu tout et n'importe quoi, ou en tout cas ne détaille pas vraiment le caractère privatisable ou non du restaurant.

Récemment, ParisbyMouth a édité un article sur ce sujet, plutôt bien fait, que je vais essayer de compléter ici. 

 

Une fois tous ces critères pris en compte, le choix est en fait suffisamment restreint pour que jusqu'à présent nous soyions toujours assez bien tombés.

 

- Le meilleur rapport qualité-prix: Pramil.

9 rue du Vertbois 75003 Paris, http://www.pramilrestaurant.fr/

Menu assez inventif à 30 euros (tout n'est pas génial, mais il y a toujours de la recherche et de l'effort), accueil et résa sympa et accommodante, service au top, salle du fond privatisable pour 12 personnes maximum. Même la disposition des tables pour 12 personnes était optimisée pour faciliter la discussion.

Le récit du repas ici: http://laviedemix.over-blog.com/article-the-beast-91316889.html

 

- La meilleure ambiance: les Papilles.

30 rue Gay-Lussac, 75005 Paris http://www.lespapillesparis.fr/

Un précurseur dans le style cave à manger.

On est en fait placé dans la cave du restaurant (est-ce bon pour les bouteilles?), donc au milieu des vins sur une grande table d'hôte (12 minimum, me semble-t-il, et jusqu'à une quinzaine). Pour le coup, la salle est vraiment top, accordée au "concept", et le service est excellent dans son registre "cool avé l'accent mais qui sait gérer un resto".

La charcuterie est énorme, la bouffe est à la bonne franquette, servie dans des grands plats, le choix des vins est important. 

Quelques moins: les prix s'envolent assez facilement. La charcuterie en apéro est loin d'être à l'oeil, et le droit de bouchon est plutôt élevé (7 euros sur les bouteilles à rajouter aux prix déjà plus resto que cave, 14 sur les magnums. Cela dit depuis que j'ai vu 9 euros sur des bouteilles à 15 plus rien ne m'étonne...).

Menu unique (31 euros pour E+P+F+D imposé: il me semble que le prix a un peu baissé par rapport à il y a quelques années, à moins que ça n'ait tellement augmenté ailleurs...), donc toujours un peu risqué ou rédhibitoire pour certains, même s'ils jouent plutôt la carte du consensus.

 

- Le plus ludique: le Bistrot du Sommelier.

97 bvd Haussmann, 75008 Paris http://www.bistrotdusommelier.com/

Le bistrot de P. Faure-Brac, grand sommelier de son état (j'aime beaucoup ses livres aussi).

Le "concept" est simple: c'est le menu qui est adapté aux vins, pas le contraire: bref, le vin a la vedette. On vous fait goûter 4 vins à l'aveugle (avec une carte de France posée sur la table), on discute avec le sommelier, etc. En même temps, on mange. La cuisine est de bon niveau sans être mémorable, les vins sont très intéressants, souvent originaux, et les sommeliers ultra-compétents quel que soit votre niveau.

Deux salons, l'un pour une dizaine de personnes, l'autre pour une vingtaine.

Un peu plus cher que les autres (menu "crus émergents" à 65 euros avec une grosse inflation puisqu'il était à 50 il y a quelques années).

 

- Le plus "comme à la maison": la Cave Schmidt.

181 rue du Lourmel, 75015 Paris

Je n'y suis pas retourné manger depuis que ç'a été repris par S. Schmidt (ancien chef éxécutif du Violon d'Ingres de Constant). Auparavant c'était la Cave de l'Os à Moëlle.

Cela dit je suis rentré un soir discuter avec le serveur et le principe est resté le même.

Deux tables d'hôtes pour une douzaine de personnes chacune.

Formule à 27 euros avec une soupe, un buffet de charcuterie-crudités, un plat chaud type "ragoût", et buffet de fromages et desserts. On se lève pour se servir, et idem pour le vin. Choix important de bouteilles à tous les prix (des Côtes du Ventoux à 10 euros jusqu'à des vins de P. Pacalet pas loin de 100...). Gros point positif: pas de droit de bouchon.

Pas de choix pour le plat principal mais ça passe.

Largement d'un autre niveau que la Cantine des Tontons qui fait dans le même registre à des prix comparables (je n'en ai pas parlé sur ce blog, mais c'était juste correct pour un EVG, ce qui veut tout dire...).

 

- Le plus "pro": l'Ambassade d'Auvergne.

22 rue du Grenier Saint-Lazare, 75003 Paris http://www.ambassade-auvergne.com/internet/c_inetpub/index.asp?lang=fr

Bib gourmand et connu comme le loup blanc, cette gigantesque institution auvergnate de Paris possède plusieurs salons de toutes tailles, de 12 à 40. Ils proposent plusieurs menus de groupe, de 41 à 68 euros tout compris (vin, café, eau etc, voir sur le site web).

La cuisine est "solide" et goûteuse, du bol de salade de lentilles au lard à l'aligot servi "traditionnellement", la déco un peu vieillotte dans le style "table bourgeoise des provinces reculées). 

Super rodé en amont (site web bien fait, résa possible en ligne depuis des années) comme en aval (service carré et que rien n'étonne).

 

- Le plus "épatez vos visiteurs américains": le Coupe-Chou.

9 rue de Lanneau 75005 Paris http://www.lecoupechou.com/

Dans une petite rue déserte du quartier Latin, une belle bâtisse Louis XIII couverte de lierre. A l'intérieur, pas de salons à proprement parler, mais plein de coins et recoins, salles plus ou moins grandes, permettant un peu "d'intimité" de 15 à 100 personnes... alcoves, poutres apparentes, so Paris en somme.

Une formule à 32 euros qui, sans être une bonne affaire, se tient. D'un point de vue gastronomique, on trouvera (beaucoup) mieux au même prix, mais l'ambiance carte postale se paye sans que l'on ne crie au scandale.

Dans le genre, d'après mes souvenirs, c'est plutôt mieux que le Procope ou autres restos/brasseries "historiques" qui occupent le même créneau, et où la cuisine fait maintenant franchement trop Métro...

 

 

Prochainement, nous essayons Astier, près de République (44 rue J.P. Timbaud 75011), qui dispose d'une salle en étage pouvant contenir une quarantaine de personnes prévue pour les repas de groupe, et des menus correspondants (35 euros pour E+P+F+D ou 50 avec boissons comprises). On ne sera probablement pas seuls, mais nous aurons une grande table. So far so good, accueil plutôt sympathique au téléphone et par mail, et très réactif. On verra la suite. http://restaurant-astier.com/

 

Une option envisagée mais pas encore mise en pratique est Dans les Landes (119 bis rue Monge 75005 Paris), resto à tapas que j'ai bien aimé. Les tapas peuvent rajouter un côté fun au repas de groupe, même si les prix ont du coup tendance à s'envoler. Par contre, leur grande table fait 16 personnes, et on m'a dit au téléphone qu'à 12, le reste serait occupé. Le reste est plutôt tables de 2 ou 4, avec peut-être une de 8. De plus elle est centrale, mais l'ambiance est du genre bruyante et festive. En été, la terrasse rajoute peut-être un peu de flexibilité. 

 

On peut aussi mentionner l'Ordonnance, près de Mouton-Duvernet (51 rue Halle, 75014), qui, sans être spécialisé dans le "groupe", possède une petite "deuxième salle" que l'on peut accommoder pour recevoir une ou deux longues tables d'une douzaine de personnes chacune. La cuisine m'avait bien plu, la carte des vins sort un peu des sentiers battus. S'il y a deux tables, on est quand même un peu serrés et ça devient vite bruyant.

 

La Ferrandaise (8 rue de Vaugirard 75006 Paris), bistrot de bon niveau, propose des offres "privatisation", mais probablement plutôt pour une vingtaine voire quarantaine de personneshttp://www.laferrandaise.com/

Certains "petits" restos, comme le Caffe dei Cioppi, ou le Jeu de Quilles peuvent être aussi entièrement privatisés, mais je pense que la aussi on est plus dans la vingtaine de personnes, et il faut probablement demander un devis.

 

Enfin, ParisbyMouth mentionne Drouant, qui doit être une option la aussi très pro avec plusieurs salons de tailles différentes, mais sachez que les menus tout compris sont plutôt dans les 100 euros minimum, on ne joue plus tout à fait dans la même cour... http://www.drouant.eu/fr/les-salons/0-6-1-1.html

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Restos
commenter cet article

commentaires

mixlamalice 20/04/2012 23:16


Vigilance sur la Cave Schmidt: quand j'y étais passé il y avait toujours la formule table d'hôtes à 26 euros, divers buffets et plat chaud type râgout. Plusieurs témoignages lus ici et là sur le
net sont peu flatteurs et semblent dire que cela ne se passe plus tout à fait comme ça. Ces témoignages viennent de personnes qui me sont inconnues donc, à prendre avec des pincettes. Le mieux
est de se renseigner si vous voulez tenter... si je passe devant un jour, je demanderai.

mixlamalice 05/03/2012 13:31


Verdict concernant Astier: rapport qualité/prix du menu correct (35 euros pour E+P+F+D), moins si on prend l'entrée à supplément je trouve (du coup, 39). Cuisine de bistrot popu pas mal
foutue, plutôt mieux que la moyenne. Dans le même style, je pense que la Biche au Bois à 28 euros est plus intéressant.


Carte des vins "classico-branchée" mais aux tarifs parisiens +. (Magnum Gramenon poignée de raisins à 66 euros, par exemple - rien ou presque en dessous de 30)


Pour un repas de groupe, la config n'est pas optimale: grande table en longueur qui ne facilite pas forcément la discussion. C'est souvent le cas mais exacerbé par le fait qu'on n'est pas dans
une salle privatisée, mais à l'étage avec une vingtaine d'autres couverts.


Bilan: pas mal, mais pour un repas de groupe pas là où je reréserverai en priorité. Peut-être plus sympa si on réserve toute la salle du haut, pour 30-40 couverts...

mixlamalice 23/02/2012 18:17


Il y a aussi le Petit Marguery dans le 13ème, valeur sure dans le genre cuisine bourgeoise, qui a une 2ème salle qui doit pouvoir être privatisable. A priori plutôt pour une vingtaine de
personnes et donc avec plusieurs tables (et pas une seule grande table... ce qui est un peu différent du coup).

Docadn 22/02/2012 13:19


Salut Mix,


Eh beh, un vrai "guide de la touze gastronomique" ;-). C'est vrai qu'à Paris, mangez à plus de 4 dans des conditions acceptables restent possible mais "pas très naturel"... Merci d'avoir désherbé
le pré des amateurs de tables animées et si possible gourmandes !!

mixlamalice 22/02/2012 13:35



Salut Doc,


Disons que jusqu'à 8 ça passe à peu près partout sauf probablement chez Frenchie ou autres restos "tellement modes que personne n'y rentre".


Au-delà de 10, ça devient souvent délicat, de la part du restaurateur qui n'a pas forcément les infrastructures pour faire une grande tablée, ou même en cuisine pour sortir 15 plats en même
temps... de la part du groupe aussi, pour qui c'est l'occasion de faire la fête et qui appréciera d'être un peu à l'écart ne serait-ce que parce qu'il fera chier tout le monde sinon...


 


PS: j'avais aussi dit au revoir à notre amie restauratrice (je peux être brusque ou sec à l'occasion, mais impoli très rarement, les leçons de môman...)