Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 10:13

Il faudrait que je note plus rigoureusement les prévisions de Natixis à propos du cours du dollar, cours que je suis régulièrement car j'aimerais bien à court ou moyen terme rapatrier une partie de mon trésor de guerre US.

 

Natixis, vous savez, cette banque dont l'un des analystes (Patrick Artus, il me semble) avait dit, en mai 2008, que la crise économique était derrière nous.

Juste avant que l'action Natixis ne perde 90% de sa valeur, que le groupe ne perde 2 milliards d'euros sur l'année (dont 500 millions investis chez Madoff), etc.

Bref, de longue date, des visionnaires.

 

Donc, en juillet 2010, alors que l'euro connaissait une remontée sensible (1 euro ~ 1.25$) après avoir connu un décrochage musclé (passage de 1 euro ~ 1.35$ à 1 euro ~ 1.20$ au cours du mois de mai), un analyste de Natixis affirmait que ce rebond était un trompe-l'oeil, et que, d'ici 3 mois, l'euro s'échangerait à 1.15$ environ.

 

Finalement, sans que le lien entre tout ça soit très clair, les indices économiques américains (chômage, immobilier, etc), sont largement plus à chier que prévu. Faut-il comprendre qu'on est incapable de prévoir le long terme mais qu'on n'est pas capable d'anticiper grand chose sur le court terme non plus? A moins que trois mois soit déjà un horizon trop lointain pour l'économiste? Ou que les liens de cause à effet entre phénomènes a priori liés sont devenus foutrement trop complexes pour que qui que ce soit y pige vraiment quoi que ce soit?

Enfin, la seule chose dont je sois sûr est qu'il y a quelques jours, l'euro s'échangeait à 1.28$.

Un article du Monde citait alors une nouvelle note d'analystes de chez Natixis, datée du 9 septembre, qui s'inquiétait de la situation financière irlandaise et de son impact sur la tenue de l'euro. Chez Natixis, on a un avis sur tout, mais on a surtout un avis. 

 

Aujourd'hui (ça fait trois mois presque jour pour jour), l'euro s'échange à 1.31$, son plus haut niveau depuis début août.

 

Bon, je veux bien laisser le bénéfice du doute, et attendre un mois pour voir, mais à chaque fois que je m'intéresse à une question d'ordre économique, j'ai la fâcheuse impression que pas mal de so-called experts sont avant tout des adeptes du doigt mouillé.

Le tout étant d'avoir un costard à 2 patates, une rolex, et l'air convaincu (ou de l'être vraiment, sous prétexte qu'on a étudié ou sait appliquer trois-quatre modèles mathématiques sans se préoccuper de leurs hypothèses).

 

Ce n'est qu'une impression, et en tant que scientifique moi-même (enfin, chimiste), je suis obligé d'admettre que c'est abusif caca de généraliser à partir d'un exemple précis. Mais disons que certaines connaissances dans la branche, en étant plus nuancées, ne me contredisent pas toujours farouchement. 

 

 

Si quelqu'un dont c'est le boulot veut tenter de m'expliquer clairement (c'est à dire de telle sorte que même un béotien comme moi peut y voir une tentative de raisonnement construit et pas un amas de banalités péremptoires type analyse d'avant-match de Pierre Ménès) pourquoi je vais être ruiné ou pourquoi je vais me gaver si j'attends six mois, je serais très heureux de le lire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rrrr 19/09/2010 17:40



 


 


il faudrait peut-etre lire qqc sur la theorie des marches efficients.


elle explique pourquoi on ne peut pas predire les taux de change (ou les prix de la bourse).


en gros, si on savait que le $ allait monter dans le futur, tout le monde en acheterait, et du coup il monterait instantanement et pas ds le futur.


la logique sous-jacente, c'est que certains investisseurs pensent que le $ va monter, et d'autres que le $ va baisser. le cours actuel du $ reflete un equilibre entre ces optimistes et ces
pessimistes.


le cours du $ bouge ensuite quand la proportion d'optimistes vs. de pessimistes change.


cette theorie est validee dans le sens-suivant: on n'a jamais trouve de variables qui predisent systematiquement les taux de chg (ou les cours de bourse) a court-terme.


le seul pt sur lequel je vous suis, c que certains analystes parlent de choses qu'ils ne comprennent pas, mais je ne suis pas resp de la nullite des medias qui les invitent.


enfin, notez que le raisonnement plus haut ne s'applique pas au taux de chomage par ex. Et on predit assez bien (au moins statistiquement) le taux de chomage a court-terme (6 mois-1an).


 



mixlamalice 19/09/2010 20:03



Eh bien voila une explication qui me semble claire, merci.


Montrer assez clairement qu'on ne peut rien montrer, c'est scientifique et déjà ça.


Bon, je trouve toujours ça conceptuellement assez bizarre,voire un peu inquiétant, que l'homme ne soit pas capable de prédire (et donc quelque part de comprendre) un système qu'il a lui-même
crée, mais c'est plus un questionnement philosophique et un autre problème...



postdoc 17/09/2010 21:28



Je ne sais pas quel va être le cours du $ dans 6 mois mais ce que je sais c'est que ce genre de type encravaté aura toujours un salaire qui lui permettra de s'acheter un 300 m² par an avec vue
sur Central Park. Comme l'avait fait remarquer je ne sais plus qui, pourquoi faire confiance à des gens qui n'ont pas vu venir la plus grande crise économique de l'histoire ? Mon petit plaisir en
ce moment c'est de lire les billets d'anticipation de LEAP. Alors, ils sont bien trop optimistes quant à la qualité de leurs prévisions (il prévoyaient 1€=2$ il y a 6 mois un an) mais certaines
de leurs analyses méritent considération. http://www.leap2020.eu/GEAB-N-47-est-disponible--Crise-systemique-globale-Printemps-2011-Welcome-to-the-United-States-of-Austerity-Vers-la_a5153.html
pour l'introduction du dernier numéro.



mixlamalice 17/09/2010 23:39



"il prévoyaient 1€=2$ il y a 6 mois un an"


Parle pas de malheur putain...