Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 14:32

5 jours de conférence:

- Lever 6h30.

-  Début des conférences à 8h.

- Fin des conférences à 18h30 (les jours où il n'y a pas de sessions posters, 20h sinon) avec 1h30 de break au déjeuner et deux pauses d'un quart d'heure au milieu.

- 4 à 5 repas  par jour (viennoiseries aux pauses, apéros pendant les posters, buffet d'accueil, banquet l'avant-dernier jour, resto le reste du temps).

- Heure de coucher typique: 0h.

- Beaucoup trop d'alcool.

 

Résultat, il m'a bien fallu une petite nuit de 13h pour récupérer, après avoir pourtant pioncé 1 bonne heure dans le train. J'ai probablement pris 2 kilos en 5 jours et mon estomac et mon foie me font comprendre aussi depuis le milieu du congrès qu'il faudrait arrêter de leur envoyer à boire et à manger toutes les deux heures.

 

Mais comment font ces vieux briscards de la recherche pour faire 10 confs par an, tenir le rythme et avoir l'air frais comme des gardons, toujours prêts à vous tenir la jambe 20 minutes sur les manipes de machin ou les résultats de truc, tout en ayant toujours un verre de pinard, une binouze ou un petit four à la main?

Par exemple, mon ex-chef ricain, arrivé dimanche, repartait jeudi matin aux US pour passer le week-end avec ses enfants avant de s'envoler dimanche soir pour la Corée...

 

Je suis trop jeune pour ces conneries.

 

 

Petite précision: le congrès tournait autout d'une thématique qui pourrait, au premier abord, passer pour très spécialisée. En fait, elle intéresse plusieurs communautés scientifiques, physiciens, mécaniciens et chimistes, expérimentateurs (beaucoup) et théoriciens (un peu), académiques et industriels, pour former une nouvelle communauté d'horizons très variés, donc.

Je pense que ça joue beaucoup sur la bonne ambiance observée, les ego étant un peu mis en veilleuse par rapport à, par exemple, un congrès de purs physiciens où les séances de question ressemblent à un interrogatoire de la Stasi et où on parle science jusqu'à 23h devant le buffet (alcool payant).

Là, on a bien bossé mais on s'est aussi bien amusé: il n'y avait finalement que peu de sociopathes incapables d'interagir pour parler d'autre chose que de science. J'ai kiffé, comme disent les jeunes.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires