Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 16:47

On a parlé pendant les déjà oubliées Assises de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche du "mikado institutionnel" (l'expression est de V. Berger, et se distingue du millefeuilles car les couches ne sont pas parallèles mais toutes interpénétrées).

Ce n'est pas le pire: le pire, c'est le mikado intra-organisme.*

 

Bel exemple au CNRS où on doit rédiger une notice de 60 pages pour expliquer à celui qui aura le courage de la lire le fonctionnement de l'organisme.

 

Le préambule est déjà savoureux (mais joue au moins franc-jeu): 

"Ce guide vise à conduire son lecteur dans le labyrinthe des structures du CNRS, «briques de base» de l’organisation de l’établissement."

Puis, on y apprend avec intérêt que les SOR, qui se distinguent des SOS, sont constituées de plusieurs sous-structures, à savoir des unités, des SFR, des gdR, et des FRE. Depuis 2007 existent également des LRC et des ERL, qui sont des SOR. Par contre, les gdRE et gdRI, comme les LEA et LIA, ne sont ni des SOR ni des SOS, contrairement aux UMI.

 

C'est là que j'ai stoppé ma lecture.

 

 

* ou intra-institut, ou intra-établissement

       

Via Twitter et @Maroui1

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires

DM 23/04/2013 10:54


Oui mais qui dit agents dit


ordres de mission

tous les aspects annexes : médecine du travail, remboursement des frais de transport, etc.



Sur les ordres de mission, on pourrait dire que ce serait géré totalement localement au laboratoire. J'ai cependant peur que cela ne soit contraire à l'esprit général de l'administration, qui est
de se méfier des services et de vouloir tout re-contrôler.


En tout cas, j'ai rarement affaire aux services du CNRS.

DM 23/04/2013 10:28


Disons que le CNRS, c'est prévisible : pour la quasi totalité des choses, soit c'est purement local labo, soit ça passe par la délégation régionale, laquelle a l'habitude de traiter avec des
personnels distants, par email. Alors que l'université, un nombre surprenant de choses passent par plusieurs niveaux de bureaucratie, dont certains exigent que l'on se déplace sur place...

mixlamalice 23/04/2013 10:37



"le choc de simplification"...


Pour le CNRS, on peut s'interroger sur l'intérêt aujourd'hui d'avoir plusieurs niveaux, sachant que les UPR sont désormais très rares et qu'en gros, le CNRS n'est "plus" qu'une agence de moyens
payant salaires de ses agents et un peu de fonctionnement, délocalisée. Non?



DM 23/04/2013 10:18


Moi c'est le mikado intra-universitaire qui m'effraye. Notre laboratoire dépend de 3 tutelles dont 1 université, représentée par un UFR, mais une partie des personnels du laboratoire de cette
université ne dépendent pas de cet UFR, mais d'une école d'ingénieurs interne, qui s'appelle Polytech (alors qu'il y a par ailleurs dans la même ville un Institut Polytechnique, et n'oublions pas
l'École polytechnique de Palaiseau). De nombreuses procédures passent par des chaînes secrétariat labo -> services UFR -> services centraux, y compris pour des choses aussi bêtes que partir
en conférence.

mixlamalice 23/04/2013 10:23



oui, le mikado intra-universitaire est pas mal aussi. Je suis dans un établissement qui n'est pas une université, mais où la pléthore de services est imbittable alors que nous sommes 300EC, ce
qui n'est pas énorme (quasiment 10x plus à Jussieu par exemple)...


j'ai pris l'exemple que j'avais trouvé à un instant t, mais je dois pouvoir retrouver d'autres diagrammes...



DM 23/04/2013 10:10


On peut bosser au CNRS en ignorant une bonne partie de tout cela...


UMR : ok car c'est le cas de la plupart des labos


UMS : ok car on en a une dans le campus, qui s'occupe de services communs


FRE : j'en ai connu (labos en restructuration)


UPR : c'est rare mais on en connaît


UPS : par similarité avec UPR


USR : j'ai vu ça assez récemment


UMI : ça devient exotique


GDR : je suis sur des mailing-lists de plusieurs GDR


 

mixlamalice 23/04/2013 10:15



"on peut bosser au CNRS en ignorant une bonne partie de tout cela": on peut être chercheur et ignorer une bonne partie de tout ça, mais il y a bien des gens qui bossent au CNRS dont il faudrait
qu'ils comprennent bien ce merdier pour que les choses fonctionnent bien, non?



régis 11/04/2013 16:58


Bof... entre l'ASN, l'IRSN, l'ARS (ex- ARH), la DDASS, la DRASS, la CNAM, la CRAM, la CPAM, je me contorsionne déjà pas mal...

mixlamalice 11/04/2013 19:34



je crois que je connais juste la CPAM la dedans... chacun sa croix.