Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 20:58

Voila où on en est, sans commentaires*. Ce mail a été envoyé au secrétaire du laboratoire par le gestionnaire des commandes:

 

 

"Bonjour,

Comme je te l'ai déjà demandé, j'exige un sujet explicite pour les messages : avoir tous les messages intitulés de la même manière ne permet pas de repérer ce qui est fait de ce qui ne l'est pas.

 Peux tu me renvoyer toutes les demandes que tu m'as faites depuis 10 jours avec un titre adapté?"

 

 

 

* Un seul: mon but ici n'est pas de dénigrer cette personne, plutôt gentille et qui fait ce qu'elle peut alors qu'elle gère plus ou moins seule les commandes de tout le département (son collègue censé l'aider étant d'une inutilité totale). Toutefois, elle est une bonne illustration du principe de Peter, et comme souvent dans ce cas, parce qu'elle est de bonne volonté, la réponse de sa hiérarchie a été de lui filer encore plus de choses à faire par rapport à ce qu'elle ne gérait déjà que tant bien que mal.

Je vois plutôt  la le symbole d'un système où les procédures sont si complexes et les intermédiaires si nombreux que tout (et on le voit vraiment tout - et surtout n'importe quoi) est susceptible de devenir blocage. Quand je vois qu'un "objet" de mail peut bloquer deux semaines des commandes, je relativise le fait que mon post-doc n'ait toujours pas reçu sa convention d'accueil visée par la préfecture de police après 4 ou 5 semaines d'attente... 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires

lazette 07/11/2012 15:24


Enfin, c'est quand même pas compliqué de mettre un titre clair à ses mails et ça aide celui qui le reçoit. Je trouve ça plutôt bien qu'elle est le courage de le REdemander (rétrospectivement,
c'est abusé soit).


Ce qui me fatigue c'est son collègue payé à rien faire à côté d'elle.

mixlamalice 07/11/2012 16:02



J'ai plutôt le feeling inverse (sur le coup j'ai trouvé ça abusé, rétrospectivement je trouve ça assez légitime et encore une fois, c'est une personne à qui je ne jette pas la pierre car elle
fait ce qu'elle peut et est toujours de bonne volonté).


 


C'était plutôt une forme d'abattement de voir qu'un sujet aussi futile que l'objet d'un mail pouvait bloquer la machine pendant 10 jours... et de déprime en se disant que "faire des bons de
commande" devient une nouvelle activité de l'enseignant-chercheur parce que les personnes censées le faire ne peuvent plus se blairer et refusent de communiquer entre elles...


 


Pour la personne qui ne fait rien, hélas, c'est le genre de cas que j'ai vu partout où je suis passé: quelqu'un qu'on fait migrer de service en service jusqu'à trouver un endroit où à défaut
d'autre chose il n'est au moins pas néfaste (parfois, l'incompétence se traduit par des effets négatifs, et dans ce cas là un effet nul est un moindre mal). Dans ce service, je modifierai un peu
la phrase de Coluche qui disait à propos des admins "on a du travail pour 4, heureusement on est 8". Chez eux c'est "y a du travail pour 3, heureusement ils sont 4, malheureusement il n'y en a
que 2 qui travaillent - et qui du coup sont à moitié cramés".



claire 19/10/2012 23:02


Je ne sais pas si vous êtes passés par SIFAC, mais ce système est terrible...j'ai mis 11 mois à payer mes fournisseurs cette année, et je me faisais engueuler par les éditeurs qui n'étaient pas
payés, qui menaçaient de couper les revues électroniques,alors que je n'avais pas la main sur le système...


Au lieu d'alléger les choses, on crée des couches et des surcouches de contrôles, de "services facturier" , d'évaluations, de rendus d'indicateurs, pour un résultat au final dérisoire. Certes il
faut cadrer les choses mais si on applique un cadre rigide sur des situations désordonnées avec des gens peu formés et pas qualifiés qui ne se posent pas de questions (ou pas les bonnes), qui
s'accusent réciproquement de ne pas faire le boulot, cela ne sert à rien. Je persiste à croire qu'en France, on est très mal organisés!


Aujourd'hui par exemple, j'ai appelé une université qui ne m'avait pas payé une vacation depuis avril..pourquoi? parce qu'ils m'avaient confondue avec une homonyme, et qu'en plus, mon dossier
n'avait jamais été crée...


Je compatis...


 

mixlamalice 21/10/2012 13:49



SIFAC est effectivement l'un des logiciels qui me tourmente indirectement, sans que j'ai jamais compris si ça venait de lui (j'ai cru comprendre par exemple qu'il n'était pas conçu pour des
fournisseurs non-français et que la procédure pour commander à l'étranger devait alors être traitée "à part"), du fait que les gens ne savent pas s'en servir (parce qu'on change de logiciel tous
les 2 ans, et parce que les personnels changent de boulot tous les 18 mois...) ou parce que j'ai en permanence 5 interlocuteurs dès que j'ai une question de commande (entre le gestionnaire, le
secrétaire général du département, et des gens "invisibles" qui semblent les seuls à avoir la main sur certaines fonctionnalités du logiciel...).



Cub 19/10/2012 01:48


Je ne comprendrai jamais pourquoi les labos/universités n'ont quasiment jamais un programmeur digne de ce nom, il serait si simple d'avoir un petit programme pour rentrer soi-même en ligne les
bons de commande... J'entends, suffisamment simple pour ne pas avoir à embaucher quelqu'un dans le seul but que cette personne soit la seule à savoir l'utiliser... Idem pour les déplacements, les
réservations de salle, de matos, j'en passe et des meilleures... Le génie qui programmera un package permettant tout ça de manière centralisée aura notre éternelle reconnaissance...

mixlamalice 21/10/2012 13:46



Le génie finira probablement ruiné, l'idee d'un package "globalisé" ne rentrant pas du tout dans l'esprit des "marchés" individualisés où moins les services et logiciels communiquent entre eux,
mieux on semble se porter...


Je discutais récemment avec un employé de Mairie qui m'expliquait que le marché pour l'éclairage urbain n'était absolument pas corrélé aux questions de voierie: en clair, on éclaire tout tout le
temps et partout pareil sans tenir compte que certains quartiers sont déserts la nuit et d'autres au contraire très passants etc. Je pense que ce genre d'exemples se multipilie à l'infini.


 


Je pense qu'un logiciel qui gérerait à la fois réservations de salles, missions, enseignements etc ne doit pas être du tout impossible à faire, mais on préférera des logiciels traitant chaque
tâche séparément (et mal).