Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 09:43

J'avais déjà fait un article sur cette peut-être exception française qui consiste chaque hiver à s'étonner qu'il neige (ah oui, cette année, ça a commencé avant le début officiel de l'hiver, raison de plus pour en parler 25 minutes sur 30 aux infos). Et aussi à gueuler parce que les transports merdent quand il y a 15 cms de poudreuse sur les routes. Et enfin à malgré tout se ruer dans les aéroports pour y pioncer, dès fois que le vol pas annulé de la journée soit le nôtre: mieux vaut se pourrir son début de vacances plutôt que d'accepter en adulte qu'il puisse être décalé de 48 heures.  

 

Cela dit, ne crachons pas dans la soupe, il n'y a pas que les usagers et les media dont on peut se gausser.

 

Après Hortefeux qui nous assure qu'il n'y a pas de pagaille le jour où 8000 personnes ont du être accueillies dans des hébergements d'urgence et ou plusieurs milliers d'autres ont pioncé dans leur bagnole (reconnaissant quand même quelques problèmes sur les routes pentues...), après Fillon qui toute honte bue déclare que c'est la faute de Météo France, on a aujourd'hui T. Mariani (le gentil député à l'origine de l'amendement sur les tests ADN pour les immigrés, en cas de regroupement familial, aujourd'hui secrétaire d'Etat aux transports) qui déclare:

 

" On avait dit 'retour à la normale aujourd'hui', sauf qu'on n'avait pas prévu que les pistes (d'aéroports, NdMix) seraient fermées ce matin. Donc on s'attendait à un retour à la normale à la mi-journée : je ne serais pas si optimiste quand je regarde le ciel"

 

Une belle vision à court terme, la politique du doigt mouillé qui se transforme en politique de scrutage du ciel, comme soeur Anne. Bientôt, les entrailles de poulet. J'adore...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

postdoc 20/12/2010 11:15



Ce qui me tue c'est leur mauvaise foi et leur recherche de coupables. Il n'y aurait eu aucune raison de dire « Étant donné la rareté de ce type d'événement extrême, nous n'avons pas assez de
sableuses, le déneigement des routes prendra plus longtemps qu'habituellement, essayez de rester chez vous ». Je pense que tout le monde aurait compris qu'on n'onvestit pas dans des dizaines
d'engins pour quelque chose qui se produit tous les 10 ans. D'autant qu'avec le réchauffement climatique ce type d'épisode sera de plus en plus rare dans le siècle à venir (mais même avec 2°C de
plus il y en aura encore cela dit). J'ai trouvé ce billet intéressant à ce propos : http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/12/neige-et-climat-leçons-politiques-de-la-pagaille.html



mixlamalice 20/12/2010 11:52



Visiblement, hier a été un peu mieux géré, et les gens sont moins sortis de chez eux. D'ailleurs, le jardin des Tuileries vers 18-19h était désert et magnifique.


Enfin, Mariani est un de ces grands hommes politiques de ma région, la PACA, que la France nous envie, au même titre que Ciotti et Estrosi...


 


Sinon, je croyais que l'une des conséquences du réchauffement climatique serait la multiplication d'épisodes "extrêmes", canicules, typhons, tempêtes de neige etc... bref, une augmentation
globale mais aussi un écart type plus grand.