Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 13:40

Ah, la belle époque...

 

Fille d’Athanagild et de Goïswinthe, Brunehilde épouse Sigebert Ier au printemps 566.

Sa sœur aînée, Galswinthe est assassinée en 568. Elle était la femme de Chilpéric Ier, lui-même demi-frère de Sigebert et roi de Soissons.

Sigebert Ier est assassiné en 575 par deux sicaires de Frédégonde, à Vitry-en-Artois. Son fils Childebert II, alors âgé de 5 ans, est sauvé et proclamé roi par la noblesse austrasienne à Metz. Brunehilde est faite prisonnière par Chilpéric Ier, son beau-frère, et emmenée en exil à Rouen.

En 576, elle réussit à séduire et à épouser Mérovée, son neveu et fils de Chilpéric Ier. Après avoir semblé accepter cette union, Chilpéric essaye de faire arrêter son fils qui finit par périr dans sa fuite (577). Brunehilde retourne en Austrasie où son fils, Childebert II, est trop jeune pour gouverner. Elle assure la régence, même après la proclamation officielle de la majorité du roi en 585, et jusqu’à la mort de Childebert à l’âge de 25 ans en 595.

Chilpéric Ier sera assassiné en 584 en revenant d’une partie de chasse, peut-être à l’instigation du maire du palais de Neustrie, Landry, devenu amant de Frédégonde.

Brunehilde se rapproche du roi Gontran, frère de son premier époux Sigebert Ier. Sans enfant, celui-ci adopte alors Childebert II sous l’influence de la reine. À la mort de Gontran en 592, Childebert hérite comme prévu de la couronne de Burgondie et sa mère Brunehilde règne en fait sur l’Austrasie et sur la Burgondie mais doit faire face aux attaques de Frédégonde régente de Neustrie pour son fils Clotaire II âgé de 8 ans.

En 595, à la mort de Childebert II, très probablement empoisonné peut-être à l’instigation de Frédégonde, Brunehilde exerce encore la régence au nom de ses deux petits-fils, Théodebert II en Austrasie et Thierry II en Burgondie.

Toujours en guerre contre Clotaire II, Brunehilde dut chercher refuge auprès de Thierry II, roi de Burgondie en 601. À l’instigation de sa grand-mère qui le dominait, Thierry décida d’entreprendre une guerre contre son frère Théodebert. Fait prisonnier il fut assassiné à Chalon-sur-Saône en 612. Thierry II mourut peu après en 613, peut-être empoisonné, mais plus probablement de mort naturelle, laissant le royaume à son fils Sigebert II âgé de 12 ans que Brunehilde, alors âgée d’environ 70 ans, essaya de faire accepter.

Abandonnée par ses armées, Brunehilde s’enfuit dans le Jura suisse à la fin 613, où elle fut arrêté et livrée à Clotaire. Ce dernier fit exécuter trois de ses quatre arrières-petits-fils ; le dernier fut tondu puis enfermé dans un couvent colombanien. Il fit supplicier Brunehilde durant trois jours, à Renève sur Vingeanne. Finalement, elle fut attachée par les cheveux, un bras et une jambe à la queue d’un cheval indompté, après avoir été exposée nue au dos d’un chameau. Son corps fut mis en lambeaux et brûlé.

 

 

 

 

Tiré de la page wikipédia sur la reine Brunehilde, http://fr.wikipedia.org/wiki/Brunehilde_(reine), et décrit avec forces détails dans Les Mystères du Peuple d'Eugène Sue.

Pour avoir les idées plus claires sur la généalogie digne des mormons des Mérovingiens, voir: http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9n%C3%A9alogie_des_M%C3%A9rovingiens (dommage qu'il n'y ait pas les mariages et remariages).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires