Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 18:41

Il n'y a pas grand chose qui m'horripile plus que le tutoiement intempestif, surtout s'il est accompagné de l'appellation "jeune homme", de la part de personnes que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam.

 

J'imagine que "jeune homme" est plutôt plus agréable que "vieux con", mais j'y vois un certain mépris finalement pas si différent même si plus bonhomme. Surtout quand la personne qui m'appelle ainsi est visiblement (beaucoup) plus jeune que moi.

 

Exemple classique: le jeune engagé avec son k-way Médecins du Monde, Croix-Rouge ou SPA qui se jette à moitié sur moi (malgré mes efforts visibles pour ne pas croiser son regard) en beuglant "Hey jeune homme, t'as 2 minutes?" (je pense alors toujours au "t'as pas 100 balles" de Desproges qui répondait "ouais mon pote, j'ai 100 balles et je les garde")*.

 

Il paraît que Twitter va peut-être tuer le vouvoiement. Il est vrai qu'il m'arrive sur ce site, assez spontanément, de tutoyer des "collègues" que je n'ai pourtant jamais vus IRL.

 

Mais désolé, si cela s'étend, le vieux conservateur bourgeois misanthrope bien éveillé en moi ne pourra que le regretter.

 

J'aime bien qu'un inconnu, qu'il soit plus jeune ou plus vieux, m'appelle Monsieur et me vouvoie, par défaut. Rien à voir avec une question de hiérarchie ou d'arrogance, mais une marque de respect réciproque que la langue française permet.

Pas si différente que dire bonjour quand on croise quelqu'un dans un couloir ou qu'on se retrouve coincé avec un inconnu dans un ascenceur.

 

En ce qui concerne la hiérarchie, je n'ai rien contre le tutoiement "librement consenti" (et je consens assez vite à ce qu'un étudiant me tutoie, ou à tutoyer un directeur de laboratoire ou un collègue plus âgé s'il me le demande), mais vouvoyer quelqu'un tant qu'il ne me demande pas explicitement de le tutoyer ne me pose aucun problème. Je vouvoie encore mon ancienne directrice de stage de DEA, chez qui j'ai pourtant passé 1 an de post-doc et avec qui j'ai désormais un projet ANR en cours...

 

 

 

 

 

* cela ne concerne peut-être que moi, mais il y aurait beaucoup plus de chances que je m'arrête si on me disait "Bonjour Monsieur, auriez-vous s'il vous plaît par le plus grand des hasards deux minutes à me consacrer?". Encore que, bon... la "charité" reste une affaire privée et je n'aime pas qu'on me force la main en me disant à qui je dois donner et quand.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Je pige pas...
commenter cet article

commentaires

Cub 27/09/2012 06:37


La parade moderne et sans faille étant bien évidemment les écouteurs intra avec la zik à fond. J'en vois même les avoir en permanence au boulot, afin de même éviter les bonjour de couloir. Les
sweats à capuche sont redevenus tendance aussi, y compris pour les trentenaires, donc ça peut aider au "je fonce droit devant moi j'ignore tout le reste". Pour revenir au bonhomme dans la rue,
une bonne barbe pas entretenue et des fringues moisies peuvent aider aussi, le quémandeur se disant alors "oula celui-là il a pas un rond je m'en approche pas". Une copine avait aussi la bonne
formule : "je suis étudiante j'ai pas de sous.". Et si vous voulez vraiment faire chier le mec, rien de plus simple que de lui laisser expliquer son truc pendant 5 min avant de lui dire qu'on a
oublié son portefeuille.

mixlamalice 27/09/2012 10:53



Je crois pourtant que c'est mon côté mal fringué (ou casual) et mal rasé qui fait que je suis souvent interpellé, comparativement aux costards à mallette... j'imagine que ça fait "plus jeune que
son âge" et "cool même si probablement prolo".


Après mon but n'est pas de faire chier le gars, plutôt que lui ne me fasse pas chier...