Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 09:22

Le Monde et d'autres quotidiens parlent d'un nouveau programme "retour post-doc" lancé par V. Pécresse il y a déjà un an pour "endiguer la fuite des cerveaux". Ou plutôt, pour essayer de faire revenir une partie de ceux qu'on pousse à s'expatrier.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/06/15/un-nouveau-programme-pour-recuperer-les-meilleurs-cerveaux-francais_1372822_3224.html

 

A la lecture de l'article, il semble que ce soit un peu sur le mode de la "tenure track" américaine. Un contrat de 3 ans, avec pas mal de pépettes pour monter une équipe (achat de matos, recrutement de thésard). A la clé, pas de poste permanent mais probablement une probabilité plus grande de décrocher un poste de CR2 voire CR1. Le tout semble piloté par l'ANR.

 

Je n'en avais jamais entendu parler. Je ne l'ai jamais vu mentionner sur les divers sites universitaires ou du CNRS que je consulte assez régulièrement. Aucun de mes contacts ne m'en a jamais fait mention non plus. Pourtant, je crois être généralement plutôt bien informé des subtilités, méandres, et autres opportunités "cachées" du système français.

 

Est-ce qu'il y a eu de la publicité autour de ce truc auparavant (il y a déjà eu 2 sessions de candidatures)? Est-ce que c'est avant tout réservé à des domaines plus "vendeurs" (biomédical, etc)?

 

Vu qu'il y a eu une centaine de dossiers déposés (pour une vingtaine de financements proposés), j'ai une partie de ma réponse: c'est resté assez confidentiel. Et vu le taux de réussite assez élevé, ça implique probablement pas mal de boulot, tant scientifique qu'en terme de suçage des bonnes personnes "relationnel".

 

 

 

Ajout post-enquête: Rien de très apparent sur le site de l'ANR, mais après une recherche par mots-clefs, j'ai trouvé la liste des lauréats 2009.

http://www.agence-nationale-recherche.fr/documents/aap/2009/selection/retour-postdoc-selection-2009.pdf

C'est également mentionné brièvement sur le calendrier prévisionnel.

Quasiment 20 projets bio-orientés (au sens le plus vaste, de la biophysique à la microbiologie en passant par la bioinformatique). 3 projets de physique dure ou théorique, 1 de physique plus appliqué, 1 de maths, 1 de géologie. 

Comme le pourcentage de projets financés est quand même largement plus élevé que la moyenne des autres trucs de ce genre, ainsi que le faible nombre de candidatures déposées, il me semble bien pouvoir conclure que ç'est resté pendant deux ans un "petit truc pour inités"... Et de toute façon pas mal réservée à une communauté, la biologie, où les "temps caractéristiques" pour être productif en recherche sont plutôt longs (et où le temps moyen d'expatriation est donc fréquemment de plus de 3 ans). 

Avec le communiqué de presse, l'appel à candidatures 2011 sera peut-être plus ouvert...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires

postdoc 05/07/2012 20:01


Et ça continue. Je viens encore de me faire jeter mon ANR retour cette année (et c'est donc bien fini pour moi de ce côté là). Je suis vraiment écœuré. J'avais eu des retour très positifs l'année
dernière. On avait super blindé les critiques mineures qui avaient été faites. Résultat, que dalle. Je ne sais vraiment plus quoi faire. Je perds des mois de recherche à faire ces putains de
dossiers, j'ai toujours des retours super positifs et c'est toujours niet.

postdoc 17/03/2011 17:13



Je ne sais pas ce qu'ils entendent par là. J'ai demandé des clarifications à la secrétaire, pas de réponse sur ce point. Sinon je ne vois pas comment ils peuvent perdre de l'argent. Le labo se
récupère presque 50% du pognon (ce qui fait quelques 100k€ quand même), alors que leurs salaires sont payés par le CNRS et l'université. Pour être clair, ce n'est pas la compta du labo qui fait
cette vérification, ils n'ont d'ailleurs pas vérifié les détails sinon les taux d'environnement et compagnie et insisté pour qu'un local soit sur la demande. C'est la direction régionale du CNRS
qui s'inquiète de ça. Enfin une fois que je serai sur place ce sera plus simple.



postdoc 17/03/2011 15:44



Demande soumise à l'ANR, document administratif à faire signer envoyé et là … la direction régionale du CNRS demande mon dossier scientifique « pour vérifications ». Alors d'une part je n'aime
pas être fliqué (c'est comme ça que je perçois ce genre de vérifications a posteriori) et d'autre part s'il y avait des vérifications à faire j'aurais été fort aise que celles-ci soient faites
avant la date limite afin de corriger les erreurs éventuelles tant qu'il en était encore temps. C'est quoi ces habitudes de vérifier les dossiers après les dates limites ? S'ils rejettent mon
dossier parce que je me suis planté de 0,02 € dans le budget je sens que ça va hurler. Ça fait plusieurs fois qu'on me fait le coup en quelques semaines en France. Mes demandes NASA étaient elles
vérifiées et validées avant la date limite.



mixlamalice 17/03/2011 16:45



Et ils entendent quoi par "vérifications"?


Dans mon établissement, la compta vérifie tout aussi, et refuse tout également, puisqu'elle n'accepte que les demandes de financement dégageant 40% de bénéfice... et bon, une ANR ou un projet
européen, c'est pas bâti comme ça...



postdoc 08/03/2011 20:16



La date limite approche pour l'édition 2011 et je suis en train de m'arracher les cheveux. J'en ai déjà parlé dans un autre billet mais vraiment le format est assez insupportable. Il y a 4 pages
pour décrire le laboratoire d'accueil par exemple. Je ne vois pas l'intérêt d'y mettre plus d'une page. Et tout semble vraiment orienté sur de la recherche industrielle avec une équipe de 50
personnes réparties entre 10 instituts. Et j'ai vraiment du mal à séparer les parties “relevance”, “state of the art” et “progress”. Tout est lié. Et que diable puis-je mettre dans “project
management” alors que je ne propose que d'engager un post-doc et un thésard ? Je décris tout en détail sur une demi-page et pas 2 comme cela est suggéré. Je radote mais en comparaison vivent les
appels d'offres de la NASA, c'est que du bonheur.



mixlamalice 09/03/2011 12:01



Ah, je n'ai pas eu la chance de remplir ces dossiers "retour post-doc", étant déjà rentré quand j'ai appris leur existence...


Cela dit, si c'est géré par l'ANR, je peux imaginer à quoi ça ressemble. Comme le dosage à respecter (ou les codes) est assez fin, c'est toujours appréciable de remplir le dossier avec quelqu'un
qui est habitué...


Good luck en tout cas.



postdoc 18/06/2010 19:42



OK, les 3100 c'est par mois, mais les 700 de ta belle-sœur pour les frais de recherche, c'est par moi ou par an ? Parce que si on prend la référence américaine, c'est clair que c'est par mois. Si
on prend la référence française c'est pas aussi clair.



mixlamalice 18/06/2010 23:32



Ah je sais pas si j'ai été bien clair.


Dans le cadre de sa bourse MC, elle touchait 3400 euros/mois  pendant ses 12 mois aux US, plus une enveloppe de 700 euros/mois pour les 'frais de recherche' (bouquins, inscriptions aux
confs, billets d'avion etc). Je connais pas exactement les conditions d'application de ces 700 euros/mois (report, etc).


Dans le cadre des bourses retour post-doc dont je parle dans l'article, il y a 25 bourses qui sont un "package" de en gros 500000 euros/3 ans qui dedans comprend visiblement tout (salaire du
récipendiaire, pognon pour acheter du matos, pognon pour recruter un thésard, pognon pour aller en conf etc). Par contre, sur ces 500000 euros, si je comprends bien on ne se paye pas comme on
veut, et le salaire est fixé à 3100 euros/mois brut. Par contre je ne sais pas si c'est le brut, le net, ou le patronal qui rentre en compte dans le décompte sur les 500000 (ce qui change pas mal
de choses).