Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 15:53

Faidherbe-Chaligny, à cheval entre le 11ème et le 12ème arrondissement est, de façon un peu inexplicable, l'un des coins de la capitale présentant le plus de restos "connus" (et potentiellement intéressants) au mètre carré.

 

Dans les deux premiers épisodes, j'avais parlé "bistrots"Dans le troisième, de cuisine africaine.

 

Après une petite pause meublée par des articles branchés "recherche", je reprends donc mes chroniques gastronomiques du quartier. Cette fois, direction (façon de parler) l'Asie.

 

Nouilles, 1 rue Faidherbe: cantine chinoise (région Gansu, au nord nord-ouest du pays), où comme son nom l'indique, on y mange des nouilles faites maison. La baie vitrée (généralement un peu couverte de buée) permet d'ailleurs de voir le cuistot s'activer, tirant, étirant, effilochant, frappant, une grosse boule de pâte.

Les soupes de nouilles autour de 8-9€ ne sont pas trop mal, même si je trouve le bouillon un peu clair, et que dans le genre je préfère celles de Délices de Shandong. Les nouilles sautées sont elles autour de 11€. Pas mal de monde le midi, il faut dire qu'il y a quelque chose comme 8 places assises et un comptoir de 3 places, déco spéciale Ikea premier prix (et peut-être une salle au sous-sol mais je n'ai pas eu envie d'aller voir car je ne suis pas spécialement branché déjeuner à la cave). Ils font aussi à emporter.

Le soir, ce n'est probablement pas très excitant niveau ambiance...

 

Power Tsang, 218 rue du Faubourg Saint-Antoine (du côté 12ème donc): cuisine tibétaine ici. C'est tenu par un frère et une soeur (je crois), ainsi que la boutique de fringues en peau de yaks attenante, où ils font de constants aller-retours. Une autre cantoche à l'aspect pas très engageant, mais où l'on peut déguster des "momos", gros raviolis à la pâte épaisse qui rappellent beaucoup les mantis kazakhs (sauf pour la forme, en demi-lune et non en paté). Autant dire que ça me met dans de bonnes dispositions en jouant sur ma fibre nostalgique. Ca se mange frit, en vapeur, ou en soupe. La soupe est vraiment goûteuse, avec des légumes frais et trois ou quatre momos bien consistants (j'apprécie une bonne soupe le midi, de temps en temps), la aussi environ 8€, avec un thé offert. Ils ont une espèce de formule autour de 10€.

A mon avis, il ne faut pas vraiment aller plus loin que ça dans la carte (les pâtes tibétaines sont par exemple en fait de simples spaghettis, servis avec quelques lamelles de poivrons et une sauce intéressante, mais qui ne justifie pas l'ensemble à mon sens), et éviter le soir où ce n'est vraiment pas folichon. 

 

 

 

Un peu plus ambitieux, on trouve 

 

Fashion Délice, 13 rue d'Aligre (la rue du fameux marché, là aussi côté 12ème et un peu plus près du métro Ledru-Rollin, site web): cuisine chinoise du Shandong cette fois (sud-est de Pékin). Ils font aussi pas mal de pâtes dans ce coin là de la Chine, et, devinez ce que j'ai goûté, oui, une soupe. Avec un petit pain vapeur. Qui encore une fois ne m'a pas fait oublier celle de Délices (moins goûteuse, moins copieuse et pas moins chère). Après, ça mériterait quand même que je pousse la comparaison un peu plus loin maintenant que je maîtrise bien la carte des Délices de Shandong. Fashion Délices  c'est un tout petit peu plus cher (compter quelque chose comme 20 à 30€ pour un full meal), un peu plus "chic" aussi (malgré la similitude entre les noms, les cartes et les photos des plats, ça ne paraît pas être le même proprio). A noter, la carte des vins est un peu travaillée, en partenariat avec l'un des cavistes du coin.

A retester.

 

Viet Café, 53 rue de Montreuil (plutôt du côté Rue des Boulets, 11ème): restaurant vietnamien (ah bon) qui ne paye pas de mine de l'extérieur, mais à l'intérieur assez soigné (tout est relatif, hein). Cuisine ouverte, vitrée. Beaucoup de monde le midi, tellement que la formule à 11€ n'existe plus, en tout cas le jour où j'y étais (il y a par contre encore une formule à emporter, à 10 ou 11 si je me rappelle bien). A la carte, les bo-bun (ce mélange de nouilles, légumes, herbes fraîches, avec une sauce aigre-douce et divers morceaux de viande ou nems que l'on mélange dans un grand bol) sont encore une fois à 11€ où un peu plus selon ce que vous mettez dedans. Ils sont très copieux, parfumés, et avec un goût qui m'a semblé un peu plus personnel que ceux que j'ai pu goûter habituellement. Bien sûr, les autres classiques (soupe de nouilles pho, comme quoi je peux aussi varier) sont également là. Il faut que je repasse devant un soir voir s'il y a du monde ou pas (voire même savoir si c'est ouvert), mais si c'est le cas, je retesterai là aussi.

 

 

Un peu plus loin et catégorie semi-chic, je conclurai avec

 

Jodhpur Palace, 42 allée Vivaldi (métro Mongallet, 12ème, quelque chose comme 15mns de marche de Faidherbe-Chaligny). Site web.

L'un des rares restaurants indiens mentionnés dans le Michelin (je ne sais pas si c'est significatif, je le signale simplement), dont les prix sont plus "raisonnables" (menu à 26€ ou à 30, prix similaires à la carte sans dessert, mais les desserts indiens ne m'emballent jamais vraiment) que le plus connu Yugaraj. 

La cuisine est axée sur les spécialités du nord de l'Inde, curries, tandoories, birianis, qui sont celles que l'on connaît le mieux. 

Le samossa est un peu gros mais il est assez croquant ce qui est toujours agréable (la friture réchauffée 6 fois...), le murgh tikka (blanc de poulet mariné cuit au tandoor) n'a pas grand chose de très emballant. Butter chicken et agneau korma étaient tous les deux de bonne qualité, autant que je puisse juger (je ne suis jamais allé en Inde et je dois manger indien 4 fois par an).

La déco est plutôt plus sobre qu'à l'accoutumée (dommage pour cette statue d'éléphant d'Afrique et non d'Asie...).

Le service se veut chic mais c'était un peu longuet et pas hyper bien organisé ce soir là**. 

Ca reste pas mal dans l'ensemble, il est toujours bon de connaître un indien "milieu de gamme plus" dans son quartier.

 

 

 

 

* qui a d'ailleurs racheté un buffet chinois un peu plus bas et l'a transformé pour ouvrir Aux Délices de Confucius au 68 boulevard de l'Hôpital, qui est donc devenue la nouvelle maison mère avec la même carte qu'avant aux Délices (c'est juste beaucoup plus grand et un peu moins cantoche semi-cradingue). Les Délices sont actuellement fermés pour travaux et rouvriront bientôt pour devenir un "bar à dumplings", si j'ai bien compris.

 

** le resto est grand et nous étions dans une portion pas forcément très visible et "passante"; il y a aussi le serveur qui débarrasse qui nous a dit qu'il ne faisait pas la prise de commande, mais qu'il appelait son collègue, ce genre de choses; bref on a passé 1h30 à table pour entrée plat, ça manquait un peu de peps. Après quelques mois je finis par conclure que c'est assez fréquent dans le quartier (j'aurai l'occasion d'y revenir).

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Restos
commenter cet article

commentaires

mixlamalice 19/09/2014 08:31

Tant que j'y suis, je signale que Power Tsang a fermé (ça n'excitera pas beaucoup la foule et encore moins la blogosphère). Le magasin de fringues tibétaines à côté est toujours ouvert lui. A la place, un coiffeur...

DM 05/04/2014 07:58


Je ne sais pas si c'est un préjugé, mais j'ai cette idée du restaurant indien moyen comme d'un endroit où l'on attend pour le service...

mixlamalice 05/04/2014 12:17



Possible, j'y vais trop peu pour que ça m'ait choqué...



mixlamalice 27/03/2014 17:35


Finalement, il semblerait que le resto Fashion Délices soit bien tenu par la famille (la nièce ou la cousine) du patron de Délices de Shandong. Ce qui expliquerait les fortes similitudes. (à
confirmer néanmoins...)

claire 23/03/2014 22:02


Le Jodhpur est toujours assailli par des groupes d'indiens en voyage organisé, du coup, cela ralentit un peu le service. La fois où j'y ai été, j' avais été déçue par la cuisine.
Le restaurant mongol à côté est pas mal du tout, avec un accueil sympa.
Mais pour moi le meilleur restaurant asiatique du coin, c'est le Lys d'or, place du colonel Bourgoing, avec des mets originaux et vraiment très bien cuisinés, dans un décor luxuriant. 

mixlamalice 24/03/2014 17:21



J'avoue humblement ma méconnaissance de la gastronomie indienne, hors des restos occidentaux; je ne m'aventurerais donc pas au-delà de "bas de gamme qui rend malade" versus "le reste".


 


J'imagine que le resto mongol est les jardins de Mandchourie, je pense que j'irai essayer un jour.


Idem pour le Lys d'or, merci pour l'info, c'est vraiment pas très loin de chez moi.