Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 15:51
Récemment, en jetant un oeil à Facebook via la session de Priscilla que j'ai piratée, je me suis fait cette réflexion:
Facebook a remis au goût du jour le principe de la soirée diapos.

Quand j'étais gamin, j'ai eu de rares fois droit à ces soirées où certains amis de mes parents, pourtant usuellement raisonnablement cultivés, retrouvaient leurs instincts beaufs et montraient leurs photos ou films de vacances, même les plus embarrassants à leur amis tentant de cacher leur gêne mêlée d'ennui.
Et puis, ça s'est perdu. Et franchement, je trouve que l'Humanité ne s'en portait pas plus mal.

Parmi les "amis" de Priscilla, que je ne connais pas tous, j'ai retrouvé cette perte de pudeur que je pensais un peu disparue.
Bon, ok, faute avouée à moitié pardonnée, je suis moi-même un voyeur à tendance exhibitionniste, mais si j'avais mon propre profil Facebook, je ne posterais pas en "semi-public" des photos privées de Priscilla et moi. Ou des photos de l'échographie ou de mon mioche en train de faire popo, si j'en avais un. Déjà que je ne les montre pas spontanément à mes potes...
Je remercie d'ailleurs Priscilla de faire de même: après tout, parmi ses "amis", il y a des personnes qu'elle n'a plus vu "en vrai" depuis le collège.
Avouez que voir ce genre d'"amis" en train d'allaiter ou de dégueuler en soirée, ou leur laisser voir des choses similaires, ça relève plus de l'indécence que de l'amitié.

On me répondra encore qu'on ne poste que ce que l'on veut et qu'on "choisit" ses amis: je remarque aussi qu'au bout de six mois de facebookage, on a vite fait d'avoir 3000 amis dont la plupart sont des parfaits inconnus (c'est pas parce qu'on a été dans la même classe au CP et au CE1, ou qu'on boit un café ensemble au bureau 1 fois par mois qu'on connaît quelqu'un), et, par habitude, de poster des trucs plus osés que ce qu'on aurait cru de prime abord.

Partager cet article

Repost 0

commentaires