Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 10:22
- Etant actuellement le pote chômeur qui squatte le canapé, je n'ai pas trop l'occasion de passer 2h devant internet comme au boulot: c'est fou comme la recherche d'emploi est "time-consuming".

- Une piste se précise, avec une journée "séminaire-discussion-entretien d'embaûche" chez un industriel ce vendredi pour un post-doc court dans un labo parisien. J'ignore un peu le degré de formalité de ce genre de choses, par contre je sais que j'ai deux jours pour préparer un séminaire.

- J'ai soumis un dossier CNRS, en espérant que je n'ai pas oublié de valider à un moment clef (comme cela est arrivé à une connaissance) ou de joindre une pièce fondamentale que le ministère n'aurait actuellement qu'en 14 exemplaires Si je suis auditionné, j'irai un peu dans le même état d'esprit que les auditions de l'an dernier, c'est à dire avec rien à perdre et un espoir limité: même s'il y a "un peu" plus de postes que d'habitude dans ma branche (6 dont seulement 3 fléchés, la folie) et que le labo pour lequel je postule n'a pas recruté dernièrement et a de gros besoins de chair fraîche, il a aussi déjà pléthore de candidats avec des dossiers musclés.

- Pour l'anecdote optimiste, je connais une candidate, pas exceptionnelle pourtant, qui avait un peu par miracle été classée deuxième en liste complémentaire l'an dernier, puis avait encore plus par miracle décroché un poste quand le ministère avait alloué deux postes supplémentaires deux mois après les résultats de l'audition...

- Priscilla est repartie, Dieu seul (peut-être) sait si nous nous reverrons dans deux semaines ou dans six mois. I feel a little blue. Il va falloir que les choses changent, car plus le temps passe, plus nous nous éloignons physiquement l'un de l'autre: nous avons vécu ensemble 2 ans et demi, avons passé ensuite 2 ans à 150 kms l'un de l'autre, désormais se profilent 6 mois à 6000 kms. Si ça continue sur ce rythme, je vais trouver un job à Anchorage et elle à Melbourne (29h de transport).

- Pour célébrer son départ et nos 5 ans de vie commune en ravalant nos sanglots, nous sommes allés au Chiberta, le second restaurant de Guy Savoy sur les Champs. Ayant demandé conseil à Chrisos, ex-niçois et fin connaisseur de la scène gastronomique parisienne, j'avais plutôt porté mon premier choix sur Le Restaurant, malheureusement fermé le jour J. Mon cahier des charges était assez précis: je voulais faire un beau repas, avec une limite financière autour de 150 euros/tête tout compris, mais pour une fois la nourriture elle-même passait un peu au second plan et je voulais surtout que nous puissions être tranquilles, dans un cadre si possible propice au tête-à-tête. Les autres propositions qu'il m'avait faites, bien qu'alléchantes (de mémoire, Chez Jean, l'Agapé, l'Arpège, la Bigarrade, chez Auguste...), ne me semblaient pas correspondre à ce que je recherchais au niveau du cadre et de l'ambiance. Après quelques recherches de mon côté, j'ai hésité un certain temps avec des choix comme La Table du Lancaster, coaché par M. Troisgros et dont j'avais entendu beaucoup de bien, ou le Carré des Feuillants de Dutournier (seul 2 étoiles de la liste, mais pas franchement encensé par les critiques récemment), mais rien ne me satisfaisait vraiment. Je n'ai découvert le Chiberta qu'à la dernière minute, mais cela semblait correspondre à ce que je cherchais, même si j'ai toujours quelques réticences, souvent assez justifiées d'ailleurs, avec les "spin-offs" des grands chefs. Mais il y avait de la place, et Priscilla semblait convaincue, donc banco.
Ce fut un très bon moment.
Menu dégustation avec vins pour 155 euros (amuse-bouches, deux entrées, poisson, viande, fromage, deux desserts, mignardises, quantités bien dosées et bon rythme de repas), cuisine de bon niveau, plutôt classique avec quelques touches fusion, et homogène (aucun plat ne m'a "bluffé", mais rien n'était très décevant non plus: la crème de carottes citronelle-gingembre et les desserts - clémentine et yuwu, et saveurs marron pistache - sortaient du lot, les amuse-bouches et les garnitures du bar et du pigeon étaient un peu fades). Deux bons vins, en blanc comme en rouge, servis à discrétion, et un excellent vin de dessert (Maury Mas Amiel 2006).
Service jeune, "en apprentissage" donc pas encore toujours parfaitement rôdé, mais extrêmement souriant, génereux et sympathique.
Joli déco moderne pour qui, comme moi, aime le sombre et l'épuré, ambiance feutrée avec des tables relativement espacées.
Clientèle assez hétéroclite, pas mal d'anglo-saxons et beaucoup de couples, entre 30 et 80 ans (nos voisins les plus proches, qui ont enquillé deux doubles whiskies avant de commencer leur repas... mamie avait un peu de mal en allant aux toilettes après).

- Nature Materials a jeté notre manuscrit, la déception n'a duré que quelques minutes, j'y étais assez préparé.

- Pour le resoumettre ailleurs, j'avais besoin 1. d'un accès internet et 2. de bosser sur mon portable: bref, du wi-fi. J'ai donc hier redécouvert ce pays d'arriérés qu'est la France en cherchant un bar avec wi-fi autour de Montparnasse. Même chez McDo et Starbucks, ça ne marchait pas: et là, je m'interroge. Quel est l'intérêt pour un français d'aller boire du café dégueu Starbucks, quand il y a 25 troquets dans un rayon de 50 mètres, si ce n'est pas pour bénéficier du wi-fi gratos? Quant au café internet, il fallait que j'utilise nécessairement un de leurs ordis...

- Et pour conclure, bonne année à mes lecteurs fidèles ou de passage.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La vie de Mix
commenter cet article

commentaires

mixlamalice 02/02/2010 16:23


Papier (encore) rejeté... Mon papier précédent que je trouve plutôt bof, avait été accepté sans soucis, celui-ci que j'aime vraiment bien pose beaucoup de problèmes. Je pige pas toujours tout (ok,
papier 1 a été accepté dans revue 1, IF~4,5, et la on soumet à revue 2, IF~8, mais dans ma tête la différence y est vraiment, entre des expériences moyennes pour un résultat moyen moyennant pas mal
d'hypothèses, et des expériences "clever", avec des jolis résultats potentiellement exploitables industriellement et un modèle qui fitte bien).


tiusha 07/01/2010 00:40


ah le wifi tout un poème... et pourtant il y a eu des idées brillantes genre Paris-wifi et ses multiples accès... dans les jardins publics (!)... pas de chance tu tombes à la mauvaise saison!


mixlamalice 07/01/2010 09:55


Je n'étais pas au courant de toute façon pour le wi-fi dans les lieux publics. Mais avant-hier (et aussi hier), c'était pas top: taper un doc Word avec des moufles ou choper des engelures, zat is
ze qouestionne.