Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 18:49

Article en conclusion d'une journée à la con, presqu'apothéose d'une semaine de merde, prémices d'un mois à chier (ce n'est pas une prédiction, je viens de jeter un oeil à mon emploi du temps):

 

Aujourd'hui, je mettrais bien de grosses mandales:

- aux agents immobiliers qui ne se déplacent même plus pour les visites, qui au téléphone t'engagent à contacter le concierge ou gardien de l'immeuble et de visiter avec lui. Et qui ensuite te facturent entre un mois et un mois et demi d'honoraires.

- aux particuliers qui passent une annonce, puis ne répondent pas au téléphone, et ne rappellent pas non plus.

- au gros connard à l'haleine de chacal de la cantine ce midi, qui, alors que 40 personnes faisaient la queue pour se faire servir, a grillé tout le monde en loucedé, sans rien demander, pour finir par essayer de poser son plateau devant le mien. Alors que je lui demandais pour qui il se prenait, il a enfin daigné me remarquer pour vaguement m'expliquer qu'il ne prenait pas de hors d'oeuvre, et qu'il était en retard, son cours commençant bientôt.

Je lui ai répondu que: 1. je m'en battais le chibre avec allégresse - 2. parmi les 40 personnes qui faisaient la queue depuis une demi-heure, peu étaient là pour les hors d'oeuvre (il faut passer par la catégorie hors d'oeuvre pour arriver aux plats quoi qu'il arrive) - 3. je ne laisserai pas passer.

J'aurais pu rajouter que 4. s'il était à la bourre, il n'avait qu'à aller acheter un sandwich plutôt que de personnifier le sans-gêne à la française.

Ah, je rajouterais que finalement, il a bien passé ses 20 minutes à table, à éplucher ses mandarines et discuter peinard avec des collègues présents.

 

Bon, ça fait déjà pas mal de monde pour un jeudi soir, allons plutôt à un dîner blogueur, ça devrait faire retomber un peu la moutarde.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La vie de Mix
commenter cet article

commentaires