Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 11:11

Nadine Morano, Ministre de l'Apprentissage et de la Formation Professionnelle, me ferait rire, si, désolé de me laisser gagner par le populisme facile, je n'avais pas toujours dans un coin de ma tête le montant de sa rémunération (environ 200000 euros annuels).

 

 

 

Quand avoir une grande gueule et ressembler à des "vrais gens" (avec tout le mépris que ça comporte puisque les "vrais gens" doivent forcément être incultes et à moitié abrutis) remplace de plus en plus toute notion de capacité de réflexion, de culture, de connaissance même minime de l'actualité et de maîtrise des dossiers dont on a la charge, la politique ne se grandit pas. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

postdoc 14/04/2011 19:31



J'ai 15 papiers soumis/acceptés dont 9 en premier auteur, ce qui est plutôt élevé pour un thèse +3,5 dans ma section, surtout dans mon sous-domaine où c'est très dur de dépasser 2 papiers/an même
quand tout va bien. On m'a dit que la recherche ne compte pas (pour résumer). Effectivement, maintenant je les crois. Le pire étant au niveau DR. J'ai plus de papier que certains qui sont passés
DR2 et avec presque autant de citations (mais des papiers qui ont 10 ans de moins). Alors après il y en a toujours quelques uns qui sont très bons et objectivement meilleurs que moi parmi les
embauchés. Mais pour le reste j'ai du mal à comprendre ce qui compte vraiment pour être pris. Et on commence à me dire que je vais bientôt être trop vieux pour avoir un poste en France. Encore un
prétexte qui me fascine, ne pourrait-on pas considérer la production scientifique des candidats plutôt que l'âge ? Je vais regarder de très près les ouvertures de poste à l'étranger cette année.
Le système français m'écœure.



mixlamalice 15/04/2011 09:52



"Mais pour le reste j'ai du mal à comprendre ce qui compte vraiment pour être pris. "


Je dirais: avoir un bon dossier (c'est à dire pas forcément un dossier exceptionnel mais au moins dans la moyenne), mais surtout une adéquation "parfaite" candidat-labo-projet. Et puis, faire une
bonne planche, être soutenu, et tout ce qui peut être un plus (connaître les membres du jury, savoir que le labo chez qui on postule a 95% de chances d'avoir un poste, connaîtres les politiques
de recrutement des commissions - chez nous, année plutôt chimiste ou plutôt physicien?-)... bref, c'est vraiment un tout. Et malgré tout, il reste bien 25% d'impondérables.



mixlamalice 14/04/2011 18:58



Dans ma section, recrutés en CR2 (chiffres approximatifs):


-13 papiers, dont 5 en premier auteur avec 4 ans de post-doc (pas "exceptionnel", mais pas scandaleux, surtout sur un sujet "fléché").


- 5 papiers dont deux premiers auteurs, mais deux JACS, un Chem Comm et un Science... visiblement une candidate "jeune" (je dirais 2 ans de post-doc). Classée 1ère, peut-être un peu bizarre, mais
il y avait aussi peut-être une volonté de recruter plus "chimie" cette année (et les bons chimistes purs en polymère sont rares).


- 11 papiers dont 8 en premier auteur pour un candidat au contraire "âgé", la aussi très chimie, ce qui confirme ce que je dis au-dessus.


- une autre chimiste avec une quinzaine de papiers


- un biophysicien avec 7 papiers, 3-4 en premier auteur et deux PNAS, qui devait être le candidat privilégié d'un gros labo qui avait du se faire rouler les années précédentes.


- en premier sur liste complémentaire, une autre chimiste avec une dizaine de papiers...


 


Bon, les physiciens qui se sont présentés peuvent l'avoir mauvaise. Mais l'an dernier les chimistes avaient été un peu dans la même situation, c'est l'inconvénient d'une thématique à cheval...



mixlamalice 14/04/2011 19:01



(effectivement, certains physiciens de la section, en nombre de papiers, peuvent être largement au dessus des 5-6 de certains candidats... mais les rythmes de publication ne sont pas forcément
les mêmes, donc il est difficile de comparer "tel que". Ca dépend donc pas mal de la politique de l'année de la commission).



postdoc 14/04/2011 18:23



Il y a un phénomène d'auto-entretien je pense. Les neuneus en place s'attachent à promouvoir des neuneus qui ne leur feront pas trop d'ombre. C'est un peu comme les jurys CNRS, on
embauche/promeut des gens qui pour la plupart ne feront pas d'ombre aux gens en place. Et ceux qui sortent plein de papiers, tant pis pour leur gueule. (oui, je suis amer)



mixlamalice 14/04/2011 18:31



Désolé...


 


Je ne jugerais pas de ta section (mais j'ai entendu beaucoup de mal de certaines - sans forcément vérifier la véracité des infos, venant généralement d'autres candidats amers), mais dans la
mienne ça semblait plutôt "réglo"... Disons qu'il y a toujours des candidats qui vont l'avoir mauvaise, mais ceux qui étaient pris que je connais ne sont pas des choix scandaleux
(je n'épluche pas tous les cvs non plus).


Disons que le "pouvoir" d'une commission CNRS me semble limité une fois le concours terminé (et c'est visiblement un boulot monstre pas forcément très valorisant - même si ça permet sans doute de
se construire un réseau)...


La encore ça dépend sans doute des sections, mais il me semble qu'actuellement, vu la difficulté de "survivre" en recherche, recruter des nullards pour éviter de perdre du pouvoir me semble se
tirer une balle dans le pied à assez brêve échéance: je suis sûr que ça existe, mais je ne pense pas que ça soit la politique de la majorité des labos (en tout cas ceux qui sont un peu reconnus
dans leur domaine et qui ont l'ambition de le rester).



Régis 14/04/2011 17:50



Tant va la cruche à l'info...



mixlamalice 14/04/2011 17:55



C'est quand même toujours dur pour moi d'imaginer qu'on a pu arriver à un tel niveau de responsabilités en étant réellement aussi con qu'on en a l'air...



JF 13/04/2011 12:13



D'un autre côté, si à chaque fois que je disais une c*ie ou que je faisais un laspus, je me retrouvais sur Youtube, je passerais moi aussi pour un sécré abruti... Hmm, je voudrais pas donner des
idées à mes étudiants, là.



mixlamalice 13/04/2011 13:10



Oui, oui, la surabondance de l'info (et des moyens d'enregistrement) peut vite être assez nuisible.


Mais il y a une différence entre un "off mal maîtrisé" ou une "scène volée au portable" et une interview en direct à la télé (ou on attend a priori un minimum de préparation, d'attention aux
questions posées, et de "réflexion" avant de répondre la bonne vieille langue de bois). Morano n'en est pas non plus à sa première "boulette", et celle là va, je pense, un peu plus loin que
le "lapsus"...