Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 10:19

Profitant du fait que mes parents passaient trois jours sur Paris -et que c'est eux qui payaient- j'ai testé deux restos qui me tentaient depuis un petit bout de temps.

 

- L'Ordonnance, Paris 14 (rue Hallé, entre les métros Saint-Jacques et Duvernet). Un bistrot qui obtient un consensus élogieux parmi le Michelin, le Fooding, le Figaroscope et le guide Lebey des bistrots ne peut-être qu'une valeur sûre. Ou un très bon copain des critiques.

Je suis passé devant par hasard un midi, sortant de la visite des catacombes. Comme c'était blindé, ma curiosité a été éveillée et j'ai pu me rendre compte de l'unanimité des susmentionnés critiques.

Dans le cas d'espèce, après y avoir été, je pense qu'il faisait plutôt partie de la première catégorie.

Un de ces bistrots qui vous servent de la bonne cuisine franchouillarde d'un peu partout, tripoux, pied de cochon, saucisson lyonnais, couteaux etc. Des plats en sauce globalement bien maîtrisés et plein de saveurs. A noter que les desserts sont une tuerie (baba au rhum d'enfer).

Menu carte à 32 euros pour entrée plat dessert, 25 avec un de moins. Carte des vins assez bien fournie, qui pour ce que j'y connais (c'est à dire pas grand chose) semble un peu sortir des sentiers battus, avec une large gamme de prix entre 15-20 et plus de 150 euros.

Service agréable et de bon conseil notamment sur le vin (un vin de pays du Vaucluse très bien nous a été proposé, quasiment le moins cher sur la carte).

Des bistrots comme ça, tenus par des artisans méritants, il y en a quelques uns dans chaque arrondissement parisien ou presque. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il faut traverser Paris pour y venir, mais si vous cherchez quelque chose d'un peu bien dans le 14ème sud, que la Régalade est complet et le Troquet (ou la Cantine) trop loin, n'hésitez pas.

Il y a trois petites salles, celle du fond peut être quasiment privatisée (il y avait une tablée de 12 personnes ce soir là).

 

- La Véranda du Trianon Palace, Versailles (boulevard de la Reine, longeant l'extrémité des jardins).

Le Trianon Palace est comme son nom l'indique un hôtel (très) chic de Versailles, qui souhaitait redorer son blason culinaire (synonyme: gagner des étoiles Michelin). Il y a donc deux ans est arrivé Gordon Ramsay, le bouillant  "Ducasse écossais", chef propriétaire d'une bonne dizaine de restos, multi-étoilé, et passant plus de temps désormais à faire du business et de la téloche que la cuisine.

Dans ses bagages, il y avait Simone Zanoni, chef de cuisine et bossant avec lui depuis déjà presque 15 ans.

Aussitôt dit aussitôt fait, ils obtiennent l'an dernier deux étoiles, conservées cette année, malgré des critiques pas toujours ravies de l'arrivée d'un british censé nous en remontrer question gastronomie française.

Depuis, j'ai ouï-dire que Gordon, dont l'empire a connu quelques difficultés avec la crise financière, avait revendu ses parts et n'était plus qu'une espèce de "consultant porte-nom" pour le restaurant.

Bref, à côté de la table étoilée, il y a une espèce de brasserie chic, "la Véranda", qui a semble-t-il plus séduit malgré un service pas toujours au top.

Au menu, décor de rêve, cuisine française bien executée (tartare de dorade et guacamole -dommage pour les quelques feuilles de frisée un peu inutiles-, gaspacho de tomates vertes, sole aux petits légumes, agneau "cuit lentement"). Ca semble moins "italien" que ce que les gens ont pu y manger l'an dernier, ça reste en tout cas très bon. Les desserts sont jolis et beaux, un peu plus imaginatifs ("cheese cake revisité", mélange ananas - coco bien dosé, crêmeux, top). 

 

Paris-8-Mai-2010-Anniv-Guillaume-026.JPG

 

Paris-8-Mai-2010-Anniv-Guillaume-029-copie-1.JPG

 

L'addition reste "raisonnable" (formule complète à 44 euros). Liste des vins courte, surtout en terme de vins au verre, mais qui permet de trouver son bonheur (Morgon Côte de Py, Burgaud, coefficient du prix environ 3-4).

Le service est effectivement un peu à la ramasse, mais à mon goût rien de bien grave: dans notre cas ce fut plus dans le style bonne volonté mais manque d'expérience que je m'en foutisme. Je pardonne donc plus facilement: il faut bien que les petits jeunes d'école hôtelière se forment, et les chefs de salle étaient eux plus expérimentés et carrés.

A mon humble avis, ce resto est un bon "plan love" à réserver aux week-ends ensoleillés en été: visite du château en matinée, suivi d'un déjeuner en terrasse, et pour finir une ballade digestive (ou une saillie princière, selon vos goûts) dans les jardins du château et ses allées isolées...

Le soir, quand il ne fait pas encore très beau, même si la verrière reste agréable, je trouve que ça commence à faire beaucoup de transport (en tout cas quand on vient de Paris centre).

En tout cas, c'était bien plein ce samedi soir, et même le deuxième service a vu arriver pas mal de tables. La clientèle est hétéroclite, entre jeunes couples en plan love justement, clients de l'hôtel, repas d'affaires, tablées d'anniversaire et versaillais du cru.

 

Pour finir, tant que j'y pense, un troquet tout simple près de chez moi, qui là aussi ne mérite pas nécessairement le détour mais qui est bien agréable pour dîner entre potes pas cher, déjeuner en terrasse, ou se sustenter le dimanche, pour ceux qui sont dans le coin, un peu mieux que dans les mauvais rades de Place d'It ou Gobelins:

- L'alouette, Paris 13, au niveau du métro glacière, au croisement entre la rue de la Glacière et la rue du champ de l'alouette. Apparemment cantine des journalistes du Monde depuis que leur immeuble est juste à côté. Rien de transcendant, mais des grosses salades ou un tartare dans les 10-12 euros, de la bonne charcuterie, et des tartes maisons extras et copieuses, avec un service ultra-efficace et sympa. Je crois qu'il y a une formule à 16 euros le midi (plat du jour, tarte, verre de vin, café), le soir comptez 30 euros vin compris pour les plus ripailleurs d'entre vous.

J'y suis allé plusieurs fois, et sans rien en attendre d'exceptionnel, je le garde comme un bon plan de réserve, lorsque la compagnie est plus importante que l'assiette, et que l'on cherche à se sustenter généreusement sans se ruiner dans une ambiance propice à la décontraction.

Dans le même genre, j'aime bien aussi Lili et Marcel, en bas du boulevard Vincent Auriol (métro quai de la gare).   

 

Et puis, pour conclure, si vous voulez voir un match de sport diffusé sur Orange, Foot+, Sport+, Canal etc, il y a boulevard Auguste Blanqui le Havane Café, toujours ouvert. On n'y mange pas très bien (le même genre qu'à l'Alouette, en moins bon et un peu plus cher), mais ils ont des pintes à 5 euros ou quelques bières potables, et une bonne demi-douzaine de téloches avec possibilité de passer plusieurs matchs à la fois. Réservation impérative pour les grosses affiches (et vous aurez du mal à les convaincre de passer Tarbes-Bourges en 1ère division féminine de basket si c'est en même temps que la finale de la Champion's League).

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Restos
commenter cet article

commentaires

mixlamalice 01/07/2010 17:28



Paraît que Lili et Marcel a pas mal baissé. Effectivement, les dernières fois que j'y suis allé (il y a au moins un an), je me disais un peu la même chose. A prendre avec des pincettes donc, même
si ça n'a de toute façon jamais été un haut lieu de la gastronomie.


Quant à l'Alouette, on notera qu'ils ont une terrasse plutôt agréable (relativement spacieuse, orientée sud, et au croisement de deux rues où le passage n'est pas monstrueux)



Docadn 13/05/2010 08:16



Salut Mix,


faudrait que tes parents passent plus souvent...


Bon week end



mixlamalice 13/05/2010 09:32



Tu m'étonnes.


Avant j'avais tendance à vouloir les amener dans des trucs trop compliqués et ça les faisait pas trop kiffer (trop cher, trop prout, cuisine trop tralala). Maintenant, je me contente de faire des
bons bistrots/brasseries bien classiques, ils aiment bien et moi aussi, en fait.


Bon week-end itou.