Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 10:05

Je m'adresse à mon lectorat universitaire: vous connaissez les reviewers d'article qui, jugeant un article représentant disons 2 ans de boulot et montrant un petit résultat nouveau, écrivent en substance "hmm oui c'est pas mal mais il aurait fallu faire ça en plus pour que ça soit bien", le ça en question correspondant à 2 ans de boulot supplémentaire pour confirmer au 2ème ordre le résultat principal de l'article, qu'il était déjà ambitieux de montrer à l'ordre 0.

C'est déjà pénible.

Mais aujourd'hui, on retrouve ces "reviewers" sur des articles de blog et même sur twitter. En gros, tu passes une partie de ton temps libre à éplucher des documents, disons-le souvent un peu arides, pour faire des mises en perspective ou des compilations de données un peu parlantes. En général, on travaille à "gros grains" d'abord, et puis, si on peut (i.e. si on a le temps ET que des sources sont disponibles ce qui est loin d'être toujours le cas) on raffine. Mais le "gros grain" est souvent déjà une avancée par rapport au non-existant. Mais la, c'est le festival de "il faudrait dissocier selon les 60 sous-disciplines" ou "vous avez regardé sur les 10 dernières années, mais ce qui serait pertinent ce serait sur les 40 dernières années". 

Et il y a aussi les "contradicteurs systématiques" ou "pinailleurs de l'extrême" qui, visiblement peu habitués à la physique à la Fermi, viennent corriger une grave erreur du type "non ce n'est pas un facteur 2, c'est un facteur 1,93". Récemment, j'en ai eu un qui, pour "démonter" l'un de mes propos sous pseudonyme, m'a cité un article... que j'avais écrit sous mon vrai nom. "Oui, je connais ce travail, non, il ne dit pas ce que vous prétendez..."

 

Donc, un article de blog c'est du grain à moudre, ce n'est pas un article soumis dans un journal à comité de lecture. Quand je fais des articles avec une ambition d'être un tant soit peu sérieux, je donne les sources. Libre à chacun de les reprendre, de les creuser, d'en trouver d'autres, de rebondir. Mais les remarques sur la faible quantité de travail et/ou le peu de pertinence du "gros grain", c'est assez fatigant pour ce qui reste un hobby. Un hobby avec certes une volonté de compréhension et de pédagogie, mais néanmoins sans prétention académique.

 

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 07:51

Le blog a eu 8 ans mi-décembre.

Peu de temps après, il a passé les 200000 pages vues (203863 aujourd'hui), suivi de près par la barre des 100000 visiteurs (100660 aujourd'hui).

Le plus gros mois a eu 4998 pages visitées (mars 2013). Ca peut encore être battu en mars 2014, faites un effort. Les mois classiques sont autour de 4000 pages visitées.

En gros, 80 visiteurs par jour.

745 articles. 1768 commentaires.

 

Bref, on est plus près du journal des matériaux polonais que de Nature (certains blogs ont mes chiffres mensuels au quotidien), mais ce "carnet de route" foutoir, mi-perso-mi-boulot-mi-hobbies, est toujours là.

Certains dans la communauté blog food le connaissent, idem pour la communauté scientifique, ça me va, même si le cul multi-chaises dessert probablement parfois le propos ou tout au moins sa diffusion (on aime bien les cases).

 

Donc pas d'intention d'arrêter, même si ça fait bien longtemps que je ne m'impose pas vraiment de calendrier de publication régulier (j'essaie quand même d'écrire un truc tous les 10 jours maximum).

 

Après, moi qui aime bien les comptes ronds, je ne vois pas vraiment ceux que je peux atteindre prochainement... ok, 750 articles dans quelques semaines, mais 1000 semble bien loin. Idem pour 2000 commentaires.   

Quant aux 200000 visiteurs, à ce rythme là, même dans sa version "accelerée" actuelle, il faudra quelque chose comme 4 ans.

Bon, on va déjà essayer d'atteindre les 10 ans d'existence pour le blog.

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Blog on blog
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 10:11

Je ne savais pas que ça se pratiquait encore, mais il faut croire que si. Et comme c'est la première fois que ça m'arrive en 8 ans et demi de blog, je ne peux décemment pas refuser. 

J'ai donc été "tagué" par Doc dans le cadre des Liebsters Awards.

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQqlNKMXLIu-apg8b4K2h3vBPzTrczIGSUuaNEJjwrLXuK4zPW8

 

Alors pour jouer le jeu, il faut (je recopie):

- Écrire 11 choses sur soi.
- Répondre aux 11 questions de la personne qui vous a nominée.
- Taguer 11 blogs qui comptent moins de 200 abonnés et leur poser 11 questions.
- Mettre le lien vers leurs blogs sur l’article.
- Les tenir au courant de leur nomination.
- Informer la personne qui vous a nominée que vous avez rempli votre tâche.

 

Problème pour la partie "diffusion de la chaîne": je ne crois pas suivre 11 blogs au total, et une bonne partie d'entre eux ne se prêterait pas à ce genre de choses. Je vais donc hélas ne pas remplir mon contrat à ce niveau, mais je vais essayer de répondre au reste.

 

11 choses sur soi.

- Je joue de la guitare depuis presque 20 ans et les seuls soli que j'arrive à peu près à sortir sont ceux de Nirvana ou d'Eddie Vedder. 

- J'ai un téléphone portable Sagem qui date de 2004: j'estime passer déjà bien trop de temps sur Internet pour vouloir un smartphone (et je pleure chaque jour la disparition de Nokia).

- Je n'ai jamais compris l'intérêt des blogs de recettes ou de Marmiton: achetez-vous un bon bouquin simple et faites pas chier avec vos recettes persos quiche courgette-chorizo ou gratin de nouilles au jambon.

- Je ne suis pas un "vrai Parisien", puisque je suis né à Paris, ainsi que ma mère (il est de notoriété publique que le "vrai Parisien" est arrivé de sa province à 20-25 ans et renie son passé de bouseux).

- Je suis un maniaque des livres: mon "rêve" de bourgeois serait d'avoir une pièce entière bibliothèque lorsque j'aurai un 6 pièces. Je déteste abîmer les livres (et donc je ne les achète pas d'occasion) et je ne conçois pas d'acheter un jour une liseuse. 

- Je m'imagine souvent en Michael Douglas dans Chute Libre lorsque je suis assis à côté de gens qui téléphonent de façon interminable dans les lieux publics "clos".

- J'aime beaucoup les chiffres et les petits calculs (addition, soustraction, division, pourcentage), et les ordres de grandeur. Le tout associé à une absence à peu près totale d'idéologie, ça fait que je pense avoir un fort détecteur de bullshit.

- J'ai presque aussi longtemps que je me souvienne toujours aimé la bouffe et faire à bouffer. Au départ beaucoup de sucré avec ma mémé, depuis surtout du salé. Le sucré, c'est de la chimie, le salé, de la physique.

- Je suis tombé dans le métal à cause des pochettes, surtout d'Iron Maiden, à la Médiathèque de Nice. Mais ce qui a fait que je n'ai plus écouté que ça pendant plusieurs années, ado, c'est l'intro de "The Sign of the Cross", puis les premières mesures de Louder Than Hell de Manowar.

- J'étais bassiste inaudible dans le groupe des prépas Masséna, qui donnait un concert par an (le concert de la taupe si je me souviens bien) devant une foule en délire de probablement pas loin de 200 personnes.

- J'ai connu Chrisos en prépa d'ailleurs (puis j'ai lu son blog sans d'abord savoir qui il était), où le prof de chimie m'appelait Le Viking et les autres prépas Fausse Blonde (je m'étais teint en blond platine entre sup et spé, puis une deuxième fois en école, en fin de 3ème année je crois; à ce sujet, une anecdote amusante puisqu'il y a eu une coupure d'eau ce jour là dans la résidence étudiante, or il faut se rincer au bout de 15-30 minutes avant que ça ne commence à brûler. Un très bon pote, heureusement, est allé m'acheter 6 bouteilles de Cristalline au Franprix...).

 

 

Ensuite, on répond aux questions du Doc

 1. Si internet n'existait pas, tu ferais quoi actuellement, au lieu de répondre à cette question débile ?

Je serais en train de rédiger un article sur ma recherche, bref, je bosserais.

2. Tu as fais combien de fautes au code ?

2 si je me souviens bien (à l'époque on avait droit à 5).

 3. Est-ce que la vendange entière t'importe, quand tu goûtes un vin qui sent le cul de poney ?

Je pense que je ne connais pas assez bien le vin (ou peut-être ne suis pas assez snob sur ce plan là) pour que ça m'importe non.

 4. Le pire vin que tu as dû avaler, sans moufter, car le vigneron, son agent, sa femme, son meilleur client, était largement plus costaud que toi ?

Il y en a eu probablement plusieurs, mais je me souviens d'un Saint-Joseph Dard et Ribo il y a deux ou trois ans, que j'étais allé acheter dans "ze cave branchée de Nice sponso Fooding" pour Noël avec la famille, qui, avouons-le, s'intéresse peu au pinard et a donc des goûts extrêmement classiques. Le vin avait un petit goût de cidre de poire (à 30 euros la bouteille, ça fait quand même cher et chier), mais au lieu de l'admettre j'ai fait mon parisien snob en expliquant le peu que je sais des vins nature. Tout le monde a hoché la tête mais n'en pensait pas moins... 

Sinon, dans un autre registre, il m'est arrivé de boire du Mouton-Cadet aussi, ou des "promos Picolas médaille d'argent du concours viticole de Montluçon" à 3€90 dans des soirées.

 5. tu as eu combien en anglais au bac ?

Je crois que ça a du être 14, dans la mesure où j'ai eu 14 presque partout à part un 10 en philo (13.8 au général)

 6. Quel est le gros blockbuster, avec les voix françaises de Tom Hanks et Robert de Niro, que tu as vu 5 fois en 3D, dont tu ne te vanteras jamais pourlevercharmer une bombasse/un intello plus sexy que BHL en"Master de parcours visuel"qui ne jure que par les films de Theo Angelopoulos ?!

Concernant le cinéma, j'ai des goûts très prolos, même s'il m'arrive d'aller voir du coréo/iranien distribué dans 3 salles pour faire le malin. Donc, j'aime beaucoup Forrest Gump, Alien, Predator, Zoolander, Dumb and Dumber, Piranha 3D, Dodgeball, des histoires de cannibales consanguins...

 7. quel est le seul plat que tu peux manger même froid ?

J'aime à peu près tout, et même les trucs que je n'aime pas spontanément peuvent m'être révélés quand il y a un grand chef derrière... Après, je suis un grand fan des pâtes et des omelettes: dans les deux cas, on peut tout mettre dedans et c'est bon, chaud, froid ou tiède.

 8. T'es plutôt Godspeed you Black Emperor ou Dédé Verchuren ?

Faut-il vraiment que je réponde? Bon, j'ai commencé à écouter du métal comme presque tous ceux qui en écoutent quand j'avais des problèmes de self-esteem, une coupe en bois et des boutons sur la gueule, bref, à l'adolescence. Depuis, j'ai quand même élargi mon champ d'écoute (j'ai plus de 500 CDs chez moi, heureusement qu'il n'y a pas que du métal; par contre, je ne suis pas trop variétoche française), mais une part de moi reste fidèle au petit puceau moche que j'étais. Après, dans le métal comme dans d'autres trucs, je reste assez conservateur: mon dada, c'est le heavy des années 80.

9. un livre un vin, une chanson pour ta dernière journée avant de devenir sourd, aveugle, perdre l'odorat et le goût?

Les Misérables de Hugo mais c'est un peu long en une journée... Un vin particulier, non, je demanderais un conseil. Pour la chanson, ça évolue au fil du temps, en ce moment je dirais Child in Time de Deep Purple. Sinon, Amsterdam de Brel fait partie de ces chansons qui me filent toujours le frisson.

10. Viande ou poisson ?

Chez moi ou dans les restos "de tous les jours", largement viande. Chez les grands chefs, plutôt poisson, ce sont souvent les plats de poissons qui m'ont le plus émerveillé (peut-être parce que la première claque fut au Bernardin, qui ne fait que dans le poisson). Mais il faut beaucoup de talent. La viande c'est plus facile (et du coup moins bluffant même quand c'est très bien réalisé, à mon avis).

11. Et sinon, ça va bien ?!!

Comme un lundi.

 

 

 

Si j'avais 11 blogs à qui poser des questions, les voici (si vous me lisez et que vous vous sentez, help yourself comme on dit)

1. Twitter ou Facebook?

2. Ben Stiller ou Dany Boon?

3. Pinard: Bordeaux ou ailleurs?

4. Guillaume Musso ou Marc Lévy (ou autre)?

5. Lou Doillon ou Charlotte Gainsbourg (ou autre)?

6. La Ravigote avec son boudin patates sautées à l'ail à 14€ et son troubadour qui chante du Trénet ou Richer, Pantruche et autres avec leurs légumes oubliés, menu-carte à 37€, serveurs et clients barbus et chef tatoués? 

7. Hellfest ou Solidays?

8. The Mentalist ou Breaking Bad?

9. Est-ce qu'à la téloche ou dans les journaux vous êtes rassurés quand des têtes connues donnent leur avis sur tout et n'importe quoi (Attali, BHL, Guaino etc) ou est-ce que vous aimeriez bien voir des gueules nouvelles et un peu "expertes" dans un domaine donné plutôt que sachant rien sur tout?

10. Est-ce que vous lisez Libération? (et si vous êtes provinciaux, est-ce que ça vous parle ou est-ce que vous trouvez ça réservé aux "bobos parisiens"?)

11. C'est quoi pour vous un "bobo parisien"?

 

Du coup, plus de place pour "Paul Di'Anno ou Bruce Dickinson?", ni "doctorat: formation ou expérience pro?"

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Blog on blog
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 19:14

Hier, ce blog a eu 6 ans.

Ca n'est pas très intéressant, mais de façon amusante il y a eu quelques "milestones" (vocabulaire qu'on aime beaucoup à l'ANR) en 2011, et j'aime bien les chiffres ronds ou remarquables (probablement un léger TOC): 

- cet article sera le 600ème.

- le 500ème article a été pondu en février. 

- Les 100000 pages vues ont été franchies cet été.

- le 50000ème lecteur est passé il y a quelques semaines*.

- les 1000 commentaires de lecteurs ont été dépassés au mois de mai.

 

Voila.

Hélas, il n'y a du coup plus beaucoup de chiffres amusants à se mettre sous la dent dans un avenir proche, à part peut-être le 666ème article, probablement pour mi-2012.

 

Le 100000ème lecteur: au rythme actuel de visites quotidienne, il me faudra 3 ans de "blogging" pour y parvenir. Ca risque de faire long.

 

Comme le disait grosso modo un pote, de tels chiffres au bout de 6 ans, c'est pas la gloire. Mais ça rèvèle une certaine "consistency" (dont je ne fais d'ailleurs pas toujours preuve dans d'autres domaines), comme le disent les ricains.

Faut croire que c'est la définition même d'un hobby: un truc qu'on fait par plaisir et sans but précis, même si on est pas particulièrement doué.

 

* soit à peu près 400 fois moins qu'Eolas dans quasiment le même laps de temps. Etonnant, non?

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Blog on blog
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 14:53

"Impact", "visibilité", "levier de réputation", etc.

 

Bullshit Vocabulaire à consonance marketing avec lequel on nous bourre de plus en plus le mou dans les organismes de recherche, mais qui peut aussi faire de vous une star de la blogosphère, pour peu que vous en compreniez la signification et que vous le maîtrisiez.

 

Parce qu'un blog, c'est pour la majorité un objet inutile servant de vague journal public ("pour que tout le monde - en fait 20 personnes- puisse savoir que t'as une vie à la con et que t'écris mal").

 

Mais pour d'autre, c'est un outil de "personal branding" qui peut permettre d'accéder au statut culte de "blogueur influent".

Quel est l'intérêt, me direz-vous? Eh bien, en drainant des "followers", on commence par se faire inviter à bouffer des petits fours ou déguster une coupe, avant de devenir guest dans les soirées mondaines d'un nouveau genre. Ca peut décorer un CV pour montrer à un DRH que même dans son hobby on a les dents qui rayent le parquet.

On peut finir par faire de la pub plus ou moins masquée contre rémunérations de diverses natures sur son blog ou organiser les susmentionnées soirées. Et si on se démerde bien, pondre un bouquin "best-of du blog" ou devenir un RP 2.0.

 

Aujourd'hui, il est totalement secondaire d'avoir un regard pertinent sur un sujet donné pour devenir un "blogueur star" du dit domaine.

Avec un peu de bon sens (cours de communication niveau L1), c'est, j'en suis presque sûr, à la portée de n'importe qui.

Et c'est un blogueur totalement non influent qui vous parle.

 

 

Mode d'emploi:

 

- Habiter à Paris.

La province n'est pas rhédibitoire, mais il faudra faire des efforts de déplacement si votre blog commence à attirer du monde, ne serait-ce que pour assister aux soirées où on ne manquera pas de vous inviter. Paris est quand même le centre de l'univers ou au moins de ses frontières franco-françaises, à la pointe de ce qui se fait dans tous les domaines. C'est pas dans votre patelin de bouseux où la Freebox Révolution coupe toutes les 20 secondes que vous allez devenir une voix qui compte. Sauf si vous donnez dans le Valérie Damidot.  

 

- Spécialisez-vous.

Un maître de conférences qui aime bouffer en écoutant Manowar avant d'aller tabasser des administratifs, ça n'intéresse pas grand monde. La catégorie "multithématique", c'est naze. Donc, choisissez: de toute façon "gastronomie", "culture", "people", etc, ça laisse quand même une marge de manoeuvre (mais n'en abusez pas). Attention à ne pas trop se spécialiser non plus: la pisciculture kazakhe sera probablement une thématique rhédibitoire pour franchir le millier de lecteurs quotidien.

Pour déterminer le thème dont vous serez le prochain prophète, n'hésitez pas à consulter wikio ou autre.  

Le titre du blog doit indiquer clairement la couleur aussi. Un peu d'english dedans ne fait pas de mal (ça peut amener du lectorat international par hasard et donner un côté globalization toujours bien venu). Par exemple, "food" ou "cook" pour un blog axé gastronomie est un must quasi-obligé.

Evitez jeux de mots foireux ou pseudonymes débiles qui n'intéresseront personne et qui vous feront honte le jour où on vous invitera à une soirée blogueurs.

Et si possible, achetez votre nom de domaine, ça fera plus classe, plus pro, que blabla.over-blog, .wordpress ou .blogspot.

 

- Faites allégeance.

Sur votre site, la première chose à faire est une blogroll visible, donnant les liens de tous les "faiseurs d'opinion" du domaine. Si possible de manière claire (typiquement pas comme la mienne). Encore mieux, un flux RSS, ça pète.

Il n'est pas interdit de mettre des blogs que vous aimez vraiment, mais plutôt en bas de page et en petit, surtout s'ils sont hors domaine et encore plus s'ils ont une audience confidentielle.

 

- Go viral.

Après avoir créé votre site, et l'avoir mis sur les rails, commentez chaque article de chaque influenceur actuel de votre domaine. N'ayez pas honte de "linker" vers votre blog, jouez éventuellement un peu la provoc' (mais pas trop, cf ci-dessous): généralement, après quelques semaines, vous finirez par attirer l'attention de quelques lecteurs, et du maître des lieux, qui probablement de guerre lasse vous mettra lui aussi dans sa blogroll (cf un exemple récent).  

Créez une page facebook et un compte twitter, avec le plus d'amis et de contacts possibles (visez haut: à moins de 5000, aujourd'hui, t'as plus rien), pour disséminer au mieux vos articles.

 

- Parlez de la même chose que tout le monde et ne faites pas de vague.

Cela vous aidera bien évidemment à vous faire linker: si vous découvrez vraiment des nouveaux lieux, personne ne vous suivra. Par contre, si vous faites partie des 50 qui ont parlé de l'endroit à la mode fraîchement ouvert, vous serez ultra-respecté, ne serait-ce que parce que vous avez réussi à avoir une place.

Grosso modo, dites comme tout le monde que c'est génial.

Une fois de temps en temps, pour montrer votre indépendance et que you are not a number, you are a free man, dites que c'est nul. Ca fera polémique, amènera du monde sur votre site, et ça montrera qu'on n'aura pas comme ça votre liberté de penser.

Ainsi, toujours pour rester dans l'exemple gastronomique, ne chroniquez que les tables néorustiques de tatoués mal rasés.

 

- Adoptez les "recettes qui marchent".

Vos modèles ont eu une idée originale qui draine du lectorat? Piquez-la leur. Le lecteur lambda ne remarquera rien, et il n'y a de toute façon plus personne (à part quelques maniaques qu'on peut facilement dénigrer) qui ne s'en souviendra quelques mois plus tard...

 

- Maîtrisez l'algorithme Google.

Choisissez bien vos titres d'articles et tags, multipliez les liens hypertextes (cf cet article), etc.

La majorité des sites pros français sont complètement nuls pour ça, il est donc très facile de se trouver référencé devant le Fooding ou le Michelin pour une critique de restaurant donnée.

Et de drainer une foule d'anonymes en choisissant bien ses mots clefs (exemple à ne pas reproduire: je dois sortir assez haut sur les recherches de type "dépucelage dans un labo" vu le nombre de visiteurs quotidiens qui arrivent sur mon blog après avoir tapé ces mots clefs).

Faites référencer votre blog sur tous les sites spécialisés dans le ebuzzing.

 

- Ne soyez pas trop profonds.

La concentration du cerveau humain ne dépasse de toute façon plus la minute: personne ne consulte Internet pour y trouver d'interminables digressions socio-économiques ou philosophiques écrites petit (selon toute probabilité, la majorité de ceux qui sont tombés sur cet article ont déjà arrêté de le lire).

Gros caractères, de la couleur, pas plus de quelques centaines de mots, et des photos un peu travaillées (pas trop non plus, sinon ça fait ramer l'ordinateur du lecteur et ça l'irrite).

N'hésitez quand même pas à faire quelques métaphores, un peu d'ironie ici et là, ou d'employer du vocabulaire de trois syllabes: sans être nécessaire, à Paris, un vernis culturel est toujours apprecié.

 

- Soyez proactifs.

Le public est versatile. L'important n'est pas d'avoir quelque chose à dire, mais de l'écrire. Un post par jour, ou à la rigueur tous les deux jours me semble un bon compromis: plus est lassant, moins n'est pas fidélisant. N'hésitez pas à "sauvegarder pour plus tard" les articles en rab', plutôt que de les publier tous en même temps. 

 

- Faites vous mousser.

Il ne faut pas hésiter à se jeter des fleurs: success brings success. N'hésitez pas à faire un article pour dire qu'un article (sur la toile ou mieux, en papier) a parlé d'un de vos articles (ou de votre blog en général).

Mentionnez vos stats ou vos classements, s'ils sont bons. 

Utiliser son blog pour parler de son blog, il n'y a que ça de vrai, mais même au détour d'un article qui n'a rien à voir, ça ne mange pas de pain: quand vous êtes influent ou sur le point de le devenir, il faut que ça se sache, et on vous croira sur parole: à part les maniaques susmentionnés, qui s'intéressera réellement aux chiffres et études dont vous parlez?

 

 

 

 

Si vous êtes allé au bout de ce pensum et que grâce à lui vous accédez au succès, soyez sympas, faites un geste pour moi. Je suis pour ma part trop vélléitaire...

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Blog on blog
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 09:25

Que je raconte des conneries ici (anniversaire le 13 décembre).

 

Tour à tour pas grand chose, puis penchant un poil du côté littéraire (période où je commentais assidûment La République des Livres de Pierre Assouline), suivi d'un passage plus scientifique (passage par le Café des Sciences) avec en parallèle une voix sur l'expatriation, avant de prendre récemment une tournure plus gastronomique (le cercle des blogueurs bouffeurs), le blog est désormais j'espère une synthèse honorable de tout ça.

Ce tout ça étant un peu moi, en tout cas ce qui m'intéresse.

 

Avec, en 5 ans, environ 75000 pages vues et 35000 lecteurs. Quelque part l'an prochain, le rythme s'étant récemment assez largement accéléré, on devrait arriver à la barre des 100000 pages vues et des 50000 lecteurs.

 

Merci à vous, lecteurs, dont le profil a, je crois, aussi évolué au cours du temps, avec quelques fidèles.

 

D'ici que j'ai plus de temps pour parler de choses plus intéressantes et moins tournées sur me, myself and my blog, joyeux Noël.

 

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Blog on blog
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 19:30
Ce blog a officiellement 4 ans aujourd'hui.

370 articles au compteur, 455 commentaires, 18000 visiteurs et 45000 pages vues, avec une augmentation substantielle des statistiques mensuelles ces derniers mois (passage de 20-25 visiteurs quotidiens à 30-35, et de 40-50 pages vues à 70-80: le jour où je comprendrai ce qu'est un flux RSS et comment référencer mon blog, je peux vous dire que je vais devenir un star du ouèb).

Rendez-vous dans quelques mois - même si entre vacances, auditions, et retour au bercail le rythme risque de se ralentir en ces pages pendant un certain temps - pour le passage des 400 articles, 500 commentaires, 20000 visiteurs et 50000 pages vues.

En attendant, il se passe des choses bien plus importantes dans le monde, comme les media s'en font l'écho: Tiger Woods est infidèle et Johnny est dans le coma...

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Blog on blog
commenter cet article
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 16:03
Ce blog a été crée le 13 décembre 2005. Il a donc, à 3 mois près, 4 ans.
Si on ôte deux périodes d'inactivité, l'une de grosso modo sept mois (de fin mai 2006 à fin janvier 2007) et l'une d'environ deux-trois mois (mai-août 2007), le blog fête en ce moment ses 3 ans d'écriture.

Au départ, l'idée que j'avais pour ce blog (expliquée vaguement dans mon premier article) ressemblait un peu à ça. En français, en plus drôle - ou moins sérieux-, moins féministe et plus proche de la paillasse. Globalement, je voulais parler du petit monde scientifique, de son quotidien un peu à part, sans vraiment parler de science. En BD et en plus talentueux que je ne le suis, ça donne ça

Finalement, mon fâcheux manque de concentration, allié à mon côté vélleitaire et mes nombreux centres d'intérêt ont transformé ce blog en l'espèce de gloubiboulga que vous avez sous les yeux, dont j'ai détaillé les "objectifs", si l'on peut dire, ici et . Cet éclectisme est ce qui permet à ce blog d'être "linké" à la fois par des blogs culinaires, littéraires ou scientifiques: j'apprécie beaucoup d'avoir des lecteurs ayant des intérêts et des horizons très différents. En contrepartie, ce blog n'a pas de "niche" et n'a donc pas de potentiel de croissance énorme (voir les chiffres plus bas).

Mon blog comporte 6 catégories: Musico-littéro-gastro, l'Art en somme , La vie de Mix , Réflexions indispensables , C'est bon de rire parfois , La recherche et L'Amérique.

J'ai à ce jour, sans compter celui-là, écrit 333 articles (la moitié de 666), répartis dans ces 6 catégories relativement uniformément (respectivement 61 articles, 88, 69, 34, 46, et 35). Il y a quelques articles dont le classement m'a causé des soucis car ils sont un peu à cheval entre deux catégories: ainsi L'Amérique me fait souvent rire parfois...

Sur ces 333 articles, il y en a probablement environ 20% que je continue à trouver "bons" longtemps après les avoir écrits. Ils sont pour la majorité dans les catégories l'Art en somme et Réflexions indispensables. Je qualifierais la même proportion d'articles "inutiles", principalement dans la catégorie La vie de Mix: articles dont les thèmes sont du genre "je suis fatigué", "je n'ai pas le temps ou l'envie de bloguer" etc. En puriste, je souhaitais au départ éviter de me compromettre dans ce genre d'articles, mais je ne suis qu'un homme et la pression lectorale a été trop forte...
Le reste se situe dans une tranche intermédiaire d'articles plutôt rigolos ou intéressants, mais trop légers ou trop ancrés dans le présent dans lequel ils ont été écrits (C'est bon de rire parfois, et un certain nombre d'articles dans La recherche ou l'Amérique, par exemple).

333 articles en 3 ans d'écriture, soit un peu plus de 1000 jours, cela représente un peu moins d'un article tous les trois jours, ou deux articles par semaine de moyenne. C'est une moyenne selon moi correcte et j'essaie de m'y tenir depuis que je suis aux USA (20 mois), même si en ce moment par exemple, j'ai plusieurs idées d'articles dans mes cartons. Un certain nombre d'articles "intéressants" (à mon goût tout au moins) n'ont jamais vu le jour pour cause de flemmardise, d'oubli, ou d'emploi du temps trop chargé.

Depuis que le blog existe, le compteur over-blog comptabilise un peu plus de 15000 lecteurs (15277) et un peu moins de 40000 pages vues (39006). Pour bien des blogs, 5000 lecteurs ce n'est pas une statistique annuelle, c'est une statistique mensuelle, voire hebdomadaire ou journalière. Over-blog ne comptabilise que le nombre de "visites uniques", donc si vous vous connectez 10 fois par jour sur mon blog avec un seul ordinateur, cela ne compte que pour une visite.
En septembre 2008, j'ai enregistré mon mois record avec 3551 pages vues, et ma journée record (le 29) avec 663 pages vues.
La moyenne de pages vues est depuis environ un an de l'ordre de 1200 à 1500 par mois, ou 40 à 50 par jour.
La moyenne de lecteurs est depuis la même  époque de l'ordre de 600-750 par mois, soit 20-25 par jour.
Environ 50% de mes lecteurs sont des lecteurs réguliers, 50% viennent de recherches google (aussi diverses et variées que "gastronomie québecoise", "tatouage au sein", "pipe entre adolescents" et "liste d'écrivains du 19ème siècle" pour ne prendre que des exemples parmi les plus récents) ou de liens disséminés ici et là.
Les lecteurs ont laissé 363 commentaires, soit environ 1,1 par article. Si l'on enlève mes commentaires (addenda ou corrections), on doit être aux alentours de 0,8 commentaire par article. Je crois avoir répondu à tous, à une ou deux exceptions près. Le record de commentaires pour un article est de 11 (deux ex-aequo assez récents).

Le blog rank de ce blog, un moyen obscur de déterminer l'activité d'un blog sur la plateforme over-blog entre 1 et 100, oscille depuis 18 mois entre 40 et 60. Comme over-blog me le répète chaque jour, mon blog n'est PAS dans le top blog. A une époque, ils donnaient un "classement", et ce blog oscillait entre la 5000 et la 10000ème place, sur plus d'1 million de blogs (dont probablement uniquement 10% d'actifs, cependant).

Je n'ai pas souscrit au "partenariat droit d'auteurs" d'over-blog qui consisterait à me payer en échange de pubs sur mon blog, en fonction de l'activité de celui-ci. J'ai calculé que je renonçais à environ 4 euros/mois, si je me souviens bien.

Le blog appartient à deux communautés, Science et Expatrié(e)s

J'ai reçu une offre pour devenir collaborateur dans un blog collectif, que j'ai refusée (mon côté Florent Pagny). 

Je pense encore être là pour le passage des 20000 lecteurs et 50000 pages, d'ici six mois à un an.
Au-delà, notamment pour l'écriture du 666ème article, who knows? Car dans trois ans, je serai peut-être à fabriquer des pizzas dans un camion sur la Côte d'Azur (une idée de mon frangin qui réunit actuellement des capitaux en pratiquant le notariat).

Je rajouterai sans doute quelques chiffres lorsqu'ils me reviendront en mémoire. Et je range cet article dans la septième catégorie créee pour l'occasion et intitulée "Blog on blog".
Repost 0
Published by mixlamalice - dans Blog on blog
commenter cet article