Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 10:13

Il faudrait que je note plus rigoureusement les prévisions de Natixis à propos du cours du dollar, cours que je suis régulièrement car j'aimerais bien à court ou moyen terme rapatrier une partie de mon trésor de guerre US.

 

Natixis, vous savez, cette banque dont l'un des analystes (Patrick Artus, il me semble) avait dit, en mai 2008, que la crise économique était derrière nous.

Juste avant que l'action Natixis ne perde 90% de sa valeur, que le groupe ne perde 2 milliards d'euros sur l'année (dont 500 millions investis chez Madoff), etc.

Bref, de longue date, des visionnaires.

 

Donc, en juillet 2010, alors que l'euro connaissait une remontée sensible (1 euro ~ 1.25$) après avoir connu un décrochage musclé (passage de 1 euro ~ 1.35$ à 1 euro ~ 1.20$ au cours du mois de mai), un analyste de Natixis affirmait que ce rebond était un trompe-l'oeil, et que, d'ici 3 mois, l'euro s'échangerait à 1.15$ environ.

 

Finalement, sans que le lien entre tout ça soit très clair, les indices économiques américains (chômage, immobilier, etc), sont largement plus à chier que prévu. Faut-il comprendre qu'on est incapable de prévoir le long terme mais qu'on n'est pas capable d'anticiper grand chose sur le court terme non plus? A moins que trois mois soit déjà un horizon trop lointain pour l'économiste? Ou que les liens de cause à effet entre phénomènes a priori liés sont devenus foutrement trop complexes pour que qui que ce soit y pige vraiment quoi que ce soit?

Enfin, la seule chose dont je sois sûr est qu'il y a quelques jours, l'euro s'échangeait à 1.28$.

Un article du Monde citait alors une nouvelle note d'analystes de chez Natixis, datée du 9 septembre, qui s'inquiétait de la situation financière irlandaise et de son impact sur la tenue de l'euro. Chez Natixis, on a un avis sur tout, mais on a surtout un avis. 

 

Aujourd'hui (ça fait trois mois presque jour pour jour), l'euro s'échange à 1.31$, son plus haut niveau depuis début août.

 

Bon, je veux bien laisser le bénéfice du doute, et attendre un mois pour voir, mais à chaque fois que je m'intéresse à une question d'ordre économique, j'ai la fâcheuse impression que pas mal de so-called experts sont avant tout des adeptes du doigt mouillé.

Le tout étant d'avoir un costard à 2 patates, une rolex, et l'air convaincu (ou de l'être vraiment, sous prétexte qu'on a étudié ou sait appliquer trois-quatre modèles mathématiques sans se préoccuper de leurs hypothèses).

 

Ce n'est qu'une impression, et en tant que scientifique moi-même (enfin, chimiste), je suis obligé d'admettre que c'est abusif caca de généraliser à partir d'un exemple précis. Mais disons que certaines connaissances dans la branche, en étant plus nuancées, ne me contredisent pas toujours farouchement. 

 

 

Si quelqu'un dont c'est le boulot veut tenter de m'expliquer clairement (c'est à dire de telle sorte que même un béotien comme moi peut y voir une tentative de raisonnement construit et pas un amas de banalités péremptoires type analyse d'avant-match de Pierre Ménès) pourquoi je vais être ruiné ou pourquoi je vais me gaver si j'attends six mois, je serais très heureux de le lire.
Repost 0
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 13:48

Dépêche du Monde, via Reuters:

 

" Le secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand proposera ce lundi le nom de Dominique Dord, député de Savoie et ex-salarié de L'Oréal (de 1985 à 1987, NdMix), pour le poste de trésorier du parti présidentiel en remplacement d'Eric Woerth.

Le ministre du Travail, éclaboussé par des soupçons de financement politique illégal par l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, avait démissionné fin juillet de ses fonctions de trésorier, comme l'y avait engagé Nicolas Sarkozy."

 

Le fait que le futur nouveau trésorier de l'UMP soit un ex-employé de L'Oréal- les relations troubles de l'actionnaire principale avec l'ex-trésorier du parti (et toujours ministre du Travail) étant la cause principale de son départ "volontaire"- est-il juste un hasard pas très heureux?

Ou plus simplement, une façon subtilement ironique d'annoncer: "on se fout de votre gueule, on va continuer parce que vous le valez bien, et on vous emmerde"?

 

 

 

 

Repost 0
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 09:53

Je ne sais pas si on peut qualifier l'"affaire Bettencourt" de marrante*, mais en tout cas elle a donné lieu à quelques envolées de haut niveau, souvent dans le registre "plus c'est gros, plus ça passe (ou en tout cas, ça coûte rien d'essayer).

 

Petit florilège des plus récentes**:

 

- François-Marie Banier, à qui on demandait pourquoi Liliane B. lui avait tant donné:

" Renversez la question: pourquoi lui ai-je donné mon temps, alors que j'ai des livres, des photos, des tableaux à faire?"

Je crois que c'est ma préférée, mais du même, on a aussi:

"Cette île [d’Arros], je la déteste, elle est bourrée de moustiques, elle est minuscule, et il y fait très humide", ajoutant même qu'il y avait des requins, et qu'il ne répondait jamais aux invitations de Johnny Depp quand celui-ci l'invitait dans son île.

 

- Patrice de Maistre, justifiant une tentative de retrait de 400000 euros en liquide:

"Mme Bettencourt souhaitait simplement s'acheter une bague".

 

- Maître Kiejman, après l'audition de Liliane Bettencourt, explique qu'elle a dîné avec beaucoup de politiques dans sa vie, que certains sont très ennuyeux et qu'elle ne se souvient donc que vaguement d'Eric Woerth (je ne retrouve pas le texte exact).

 

L'avocat d'E. Woerth (Maître Leborgne, un roi), qui suite à son audition, explique que celui-ci a tout nié et donc, de ce fait, balayé "tous les soupçons de conflit d'intérêt et de financement illégal". "Je compte sur vous pour que ces illusions, ces allégations, ces mensonges qui ont nourri une chronique pendant trop longtemps aient un terme".

Woerth y a-t-il répété qu'il y avait une "muraille de Chine" entre ses activités et celles de sa femme, peu de temps avant de démissionner de son poste de trésorier de l'UMP et que sa femme ait reconnu avoir "sous-estimé le conflit d'intérêts" entre l'emploi de son mari et ses fonctions chez Clymène?

 

- Il n'y ont rien dit de spécial, mais la venue du couple de l'été Florence et Eric Woerth sur le Tour pour se mêler au populo, eux les habitués des champs de course et du concours de chapeaux du Prix de Diane, valait son pesant de cacahuètes (avec un ricard, à l'ombre de la caravane).

 

- Pour la bonne bouche, on peut mentionner le "J'accuse" du Zola du 21ème siècle, Frédéric Lefèbvre, ou le lyrisme de la toujours subtile Nadine Morano: "Aujourd'hui, ce sont des méthodes des années 30" avec des sites internet qui utilisent des méthodes fascistes. J'en appelle à votre vigilance. Un jour, cela peut vous arriver d'avoir votre honneur jeté aux chiens", a-t-elle poursuivi, dénonçant "une espèce de collusion médiatico-politico-trotskyste qui essaie de jeter l'honneur d'Eric Woerth en pâture".

 

- Le mot de la fin pour Benjamin Lancar, le Bruno Julliard de droite (ce n'est pas un compliment), qui, après avoir démontré l'équivalence entre Mediapart et la presse stalinienne ("Du temps de Staline, il y avait les montages photo, en 2010, en France, il y a Mediapart, mené par... un trotskiste. CQFD"), est parti à la rencontre des "vrais français" pour promouvoir l'UMP, et nous apprend que:

"Les Français sont très éloignés du microcosme parisien. L'affaire Bettencourt, par exemple, n'intéresse pas grand-monde. Ils sont beaucoup plus nombreux à nous poser des questions sur les retraites et sur la sortie de crise. Nous avons souvent un bon accueil."

 

 

Sources: Le Monde, L'Express, LCI, etc.

 

 

* Jamais très loin de la farce ou du bon gros vaudeville, j'y vois tout de même une force tragique pour ce qu'elle révèle sur les politiciens et la politique "à la papa" visiblement toujours de mise en France.

 

** Tiens, je devrais postuler comme pigiste au Post.

 

Absolument rien à voir, mais j'aime beaucoup cette chanson.
Repost 0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 22:24

En grande pompe ouvrait le 14 juillet, le dernier avatar de la communication gouvernementale, www.france.fr

 

Comme l'explique Le Monde, ce site  ""portail de la France" a été présenté la semaine dernière comme un point d'entrée en cinq langues à destination des touristes, investisseurs étrangers ou expatriés, et devait proposer également des liens vers différents services publics."

 

Las, le 14 juillet (oui, le même jour), le site tombait en panne.

Depuis cette date, s'affiche en cinq langues le message d'erreur...

A priori jusqu'à mi-août.

 

 

OB-JG779 france G 20100716113846

La raison reste assez mystérieuse, le monsieur comm' Thierry Saussez, invoquant une fréquentation trop importante, ce qui n'a semble-t-il pas convaincu chez les spécialistes du oueb.

 

Quoi qu'il en soit, c'est la France, "its life, its work". La classe quoi.

Et puis, l'image du pays était déjà au top, à l'intérieur comme à l'extérieur, avec le parcours des Bleus à la Coupe du Monde et l'affaire gouvernementalo-Bettencourt.

 

Bizarrement, les media étrangers, sûrement tous des trotsko-fascistes, à l'instar du Wall Street Journal ou du Telegraph, se foutent, une fois de plus, de notre gueule.

Heureusement, chez nous, ça n'a pas fait trop de bruit (hors cet article du Monde et un petit article dans le Canard de la semaine dernière). No soucy, donc.

Repost 0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 15:36

Semaine de manipes chargée, ce qui est presqu'une première depuis six mois et le début de la valse des auditions. Et depuis le temps, j'avais oublié que la chimie, ça pouvait être intéressant, et même intellectuellement stimulant.

 

Alors, comme certains se chargent bien mieux que moi d'être drôles en ce moment, laissons leur la parole:

 

"J'ai une superbe mission, une responsabilité majeure qui va sans doute participer à la pacification mondiale. Quand il s'agit du travail des enfants, de l'inégalité sociale entre travailleurs, excusez-moi du peu, ça mérite qu'on s'y donne à fond"

 

Christine Boutin, sur France Info, repris par le Monde, pour justifier 1. son salaire (correspondant à celui de 1200 hauts fonctionnaires en France, pas le tout venant) 2. qu'elle ne démissionnera pas (parce qu'il faut bien trouver un moyen relativement élégant de dire que la soupe est bonne). D'aucuns diraient qu'en parlant de "pacification mondiale", elle y va un peu fort, mais baste, en politique il ne faut pas avoir peur des mots. Ni du ridicule.

 

http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/06/09/malgre-une-pluie-de-critiques-christine-boutin-ne-demissionnera-pas_1370302_823448.html#ens_id=1369970

Repost 0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 15:48

L'armée américaine éclaircit pour nous le conflit en Afghanistan, grâce à la magie synthétique de Powerpoint.

 

 

Comme le dit avec humour un général interviewé à l'occasion, "quand on aura compris ce slide, on aura gagné la guerre"...

Repost 0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 17:36

Une belle preuve qu'on vit dans un monde de cons?

Ceux qui ont un animal de compagnie - donc a priori par choix, hein- mais pas le temps ou l'envie de s'en occuper. J'imagine que chez les têtes de cul, avoir un chien c'est un signe extérieur de richesse ou de statut social.

Ou alors pour paraphraser Coluche, on se demande presque si certains ne s'occupent pas de leurs chiens parce qu'ils ne peuvent pas avoir d'enfants.

 

"[...]

"Les maîtres sont très pris par leur métier et vivent en appartement. Ils n'ont pas le temps de s'occuper de leur chien", raconte le jeune homme, qui exerce le reste du temps la profession de coach sportif, parfois au service des personnes dont il promène le compagnon à quatre pattes.

En France, on voit encore rarement, comme dans les rues de New York ou de Buenos Aires, des personnes tenant une vingtaine de laisses au bout desquelles trottent des chiens, tous différents, du caniche bien peigné au saint-bernard affectueux en passant par le doberman racé. Tout juste peut-on croiser quelques promeneurs professionnels, quelques laisses à la main, dans les rues de Paris ou à Cannes, sur la Croisette.

Le service fait pourtant l'objet d'une concurrence acharnée entre plusieurs sociétés.

[...]

"

 

Remarque, ça crée de l'emploi.

L'avantage de la société contemporaine, c'est qu'elle réinvente dans les pays "riches" des métiers qu'on croyait disparus suite aux progrès sociaux ou réservés aux pays en voie de développement: les promeneurs de chiens, mais aussi dernièrement les "pousse-pousse" dans les rues de Paris ou de New-York (ça s'appelle "éco pouss" ou des trucs du genre pour faire développement durable) ou les remplisseurs de sacs dans les supermarchés américains.

  

Tiré de cet article

http://www.lemonde.fr/aujourd-hui/article/2010/03/30/promeneur-de-chiens-pour-maitres-tres-pris_1326356_3238.html

 

 

 

* Bon, si, elle m'aura, regardez Renaud.

Repost 0
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 10:01
Pour passer le temps hier, dans une journée où j'aurai passé 6h dans les transports, je me suis acheté, une fois n'est pas coutume - je le lis d'habitude plutôt en ligne-, le Monde.
En effet, il faut bien l'admettre, lire le Monde prend plus de temps que lire l'Equipe, surtout depuis que les JO d'hiver sont finis, et il se révèle donc un compagnon agréable de TGV.

Et comme on n'a pas inventé mieux que le rire pour surmonter les déceptions, deux petits bouts d'articles qui m'ont activé les zygomatiques:

- Au sujet des régionales en Ile-de-France, le Monde du mardi cite un militant UMP, Michel, qui nous apprend que, pour la campagne, "Valérie Pécresse n'a pas mouillé que la chemise".
On n'en saura pas plus.

- Au sujet d'une association américaine citoyenne, le "Coffea Party", se voulant une force de proposition plus que d'opposition comme le sont les Tea Parties, le Monde "résume l'ambition générale: "Le Coffea Party est pour le retour à l'emploi, l'égalité des droits, la santé pour tous, la paix pas la guerre, des médias honnêtes, des élections propres, l'économie pour le peuple, pas pour le dollar"". 
Joli programme, original, tout ça. Y a plus qu'à, comme on dit...  



Et puis, un passage des Cahiers du Football, où la tentative d'humour est volontaire, mais qui a réussi avec moi:

" Parmi ses nombreuses activités, Pierre Ménès tient un second blog sur un site de paris sportifs. Le principe d’un tel contenu, payé par le site en question, est un peu acrobatique. On imagine mal en effet le casino vouloir vraiment expliquer à ses clients comment faire sauter la banque. Mais la réputation de "pronoman" est suffisante pour attirer le chaland et promettre de bons tuyaux. Du moins pour qui ne va pas chercher trop loin. Nous avons repris les pronostics de Pierrot le flouze depuis la 17e journée jusqu’à ce week-end, soit 108 matches. Nous avons trouvé 46 bons pronostics, soit 4,2 de moyenne par journée.
Moins bon que le hasard
Dur, la moyenne n’est même pas obtenue, et un parieur perdrait en théorie 8 euros à chaque mise de 100 euros. Cependant, par le jeu des cotes, il suffit de gagner en majorité sur des résultats peu probables pour renverser la tendance. Nous avons recherché d’abord les petites cotes parmi ces 46 bons résultats. C'est à dire les victoires de Bordeaux, Marseille, Lyon, ainsi que les défaites de Boulogne et Grenoble. Il y en a 21 sur les 46 en question. Restent 25 résultats plus improbables sur 87 matches. On tombe à une proportion de 2,8/10. Avec un tel ratio, la faillite guette.
Cherchons donc les vraies grosses cotes (défaite d’un des six premiers ou victoire d’un des trois derniers). Il y en a… une (la victoire de Saint-Étienne à domicile contre Montpellier). Sachant que 48% des matches de L1 se soldent par une victoire à domicile, il suffirait de jouer 100% de ses mises (hors résultats les plus probables) sur le 1 pour dépasser l’expert.
Pierre Ménès a trouvé le meilleur job du monde: être rémunéré pour faire perdre de l’argent à ses lecteurs."

Je viens de découvrir le Canal Football Club, émission dont j'avais raté la création lors de mon expatriation. C'est proprement insupportable... le concept des talk-shows sportifs américains, où des journaleux et vieilles stars aigries balancent toujours les mêmes rengaines sans aucune image a été bien assimilé. Dommage, c'est la seule façon pour les amateurs non abonnés à Canal de voir les buts de la journée de football (et que les buts, parce qu'avec 1h d'émission faut quand même laisser le temps à Pierre Ménès de distiller ses analyses pertinentes de pilier de comptoir).  
Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 14:51
Chose promise, chose due, je vais parler d'une question importante, voire fondamentale.

Je me suis souvent demandé si c'était proportionnel, surtout quand je regarde des gros noirs jouer au basket (y a des associations d'idées, comme ça...).

Parce que si oui, pensez à Shaquille O'Neal par exemple (~ 2,15m,150 kgs), c'est énorme. Et si non, ça doit faire ridicule sur un corps comme ça.

La réponse avec Greg Oden, pivot actuellement blessé des Portland Trailblazers, 2,13m et 130 kgs, qui semble avoir trouvé à s'occuper.

Eloignez les âmes sensibles et les complexés, ou votre boss si vous êtes au boulot, mais à mon avis, Thierry "l'anaconda" Henry peut aller se rhabiller.
Repost 0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 11:34
Deux déclarations récentes sur le modèle de celles de Monsieur Prudhomme ou du Maire de Champignac qui m'ont fait rigoler:

"Henri Proglio consacrera un peu de son temps à Veolia, tout en étant 100% de son temps à EDF".
Christine Lagarde, ministre de l'Economie.

"Quand on est fragilisé, c'est là qu'il faut être encore le plus solide".
Didier Ollé-Nicole, entraîneur de l'OGCN.

http://blogsimages.skynet.be/images/000/272/389_Maire.jpg

Repost 0