Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 01:32
Et c'est encore plus vrai de ce coté-ci de l'Atlantique, tant la combinaison forfait 600 minutes - absence totale de tempérance fait des ravages.

Repost 0
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 21:55
Voila un sport sous-médiatisé, ou pourtant l'équipe de France brille (masculine ET féminine), spectaculaire a regarder, intense a pratiquer, viril meme quand ce sont des femmes qui jouent, et le plus souvent correct. Un sport que je ne pratique malheureusement plus, mais qui a mon poste (gardien de but, "gardien métal" car je jouais souvent avec mon T-shirt Manowar sur le dos), et au petit niveau universitaire auquel je pratiquais, apportait sans doute plus de plaisir que le football. Oui, je suis un peu masochiste, j'aime bien me prendre des ballons dans les roubignolles, mais mes tirs préférés restaient les tirs a 6 metres dans les lunettes.

Suite au succes des "Experts" aux Jeux Olympiques, la Fédé cherche a développer un peu le hand, a élargir le public. Mais on sait rester lucide dans le petit monde du handball. Et avoir de l'humour aussi.*
Ainsi, Claude Onesta, le sélectionneur, a déclaré:
Quand le rugby met 80 000 personnes au Stade de France, il y en a au moins 40 000 qui ne connaissent pas les règles du jeu. C'est devenu un spectacle qu'il faut aller voir. [...]
Si la notoriété du handballeur doit lui faire demain gagner deux fois plus d'argent mais devenir deux fois plus con et pénible à gérer, j'aurais tendance à dire : "Restons dans la situation actuelle".





*
En effet, bien que professionnel, ce sport n'est pas suffisamment attractif financierement et médiatiquement** parlant pour attirer a la fois les décérébrés ayant arreté l'école a 12 ans, et les charognards leur tournant autour prets a leur piquer 80% de leur pognon, comme on peut le voir depuis longtemps au foot ou dans tous les sports américains (et comme on commence a le voir de plus en plus au rugby, chez la jeune génération tout au moins, i.e. la premiere a n'avoir connu que le professionnalisme). Bref, au hand, on a des burnes (cet article est tres axé testicules), mais aussi encore, pour l'instant, un cerveau.

** Souvenons-nous que la finale de l'Euro (que la France avait gagné) n'avait pas été diffusé par France 2, c'est dire.
Repost 0
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 03:08
Serge Dassault, 83 ans aux prunes, sénateur UMP, nous explique sa vision rafraichissante du progres:

Les chinois, ils travaillent 45 heures par semaine, ils dorment a l'usine, ils font pas la greve, eh ben ils font des bons produits pas chers.
Repost 0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 19:37
J'y peux rien, et j'ai beau l'avoir revue 20 fois, ça me fait marrer. Vraiment.

Repost 0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 22:17
On ne sait comment réagir devant une telle fiente, lue dans le Wall Street Journal. Cela dit, rien qu'avec le titre... Si encore c'était second degré, mais non:

"What Bush and Batman have in common"

A cry for help goes out from a city beleaguered by violence and fear: A beam of light flashed into the night sky, the dark symbol of a bat projected onto the surface of the racing clouds . . .

Oh, wait a minute. That's not a bat, actually. In fact, when you trace the outline with your finger, it looks kind of like . . . a "W."

There seems to me no question that the Batman film "The Dark Knight," currently breaking every box office record in history, is at some level a paean of praise to the fortitude and moral courage that has been shown by George W. Bush in this time of terror and war. Like W, Batman is vilified and despised for confronting terrorists in the only terms they understand. Like W, Batman sometimes has to push the boundaries of civil rights to deal with an emergency, certain that he will re-establish those boundaries when the emergency is past.

And like W, Batman understands that there is no moral equivalence between a free society -- in which people sometimes make the wrong choices -- and a criminal sect bent on destruction. The former must be cherished even in its moments of folly; the latter must be hounded to the gates of Hell.

"The Dark Knight," then, is a conservative movie about the war on terror. And like another such film, last year's "300," "The Dark Knight" is making a fortune depicting the values and necessities that the Bush administration cannot seem to articulate for beans.

Conversely, time after time, left-wing films about the war on terror -- films like "In The Valley of Elah," "Rendition" and "Redacted" -- which preach moral equivalence and advocate surrender, that disrespect the military and their mission, that seem unable to distinguish the difference between America and Islamo-fascism, have bombed more spectacularly than Operation Shock and Awe.

Why is it then that left-wingers feel free to make their films direct and realistic, whereas Hollywood conservatives have to put on a mask in order to speak what they know to be the truth? Why is it, indeed, that the conservative values that power our defense -- values like morality, faith, self-sacrifice and the nobility of fighting for the right -- only appear in fantasy or comic-inspired films like "300," "Lord of the Rings," "Narnia," "Spiderman 3" and now "The Dark Knight"?

The moment filmmakers take on the problem of Islamic terrorism in realistic films, suddenly those values vanish. The good guys become indistinguishable from the bad guys, and we end up denigrating the very heroes who defend us. Why should this be?

The answers to these questions seem to me to be embedded in the story of "The Dark Knight" itself: Doing what's right is hard, and speaking the truth is dangerous. Many have been abhorred for it, some killed, one crucified.

Leftists frequently complain that right-wing morality is simplistic. Morality is relative, they say; nuanced, complex. They're wrong, of course, even on their own terms.

Left and right, all Americans know that freedom is better than slavery, that love is better than hate, kindness better than cruelty, tolerance better than bigotry. We don't always know how we know these things, and yet mysteriously we know them nonetheless.

The true complexity arises when we must defend these values in a world that does not universally embrace them -- when we reach the place where we must be intolerant in order to defend tolerance, or unkind in order to defend kindness, or hateful in order to defend what we love.

When heroes arise who take those difficult duties on themselves, it is tempting for the rest of us to turn our backs on them, to vilify them in order to protect our own appearance of righteousness. We prosecute and execrate the violent soldier or the cruel interrogator in order to parade ourselves as paragons of the peaceful values they preserve. As Gary Oldman's Commissioner Gordon says of the hated and hunted Batman, "He has to run away -- because we have to chase him."

That's real moral complexity. And when our artistic community is ready to show that sometimes men must kill in order to preserve life; that sometimes they must violate their values in order to maintain those values; and that while movie stars may strut in the bright light of our adulation for pretending to be heroes, true heroes often must slink in the shadows, slump-shouldered and despised -- then and only then will we be able to pay President Bush his due and make good and true films about the war on terror.

Perhaps that's when Hollywood conservatives will be able to take off their masks and speak plainly in the light of day.

Mr. Klavan has won two Edgar Awards from the Mystery Writers of America. His new novel, "Empire of Lies" (An Otto Penzler Book, Harcourt), is about an ordinary man confronting the war on terror.
Et ça a surtout l'air d'etre UN GROS CON.

Comment peut-on écrire une merde pareille, et y croire? Qui plus est, quand on est diplomé de Berkeley et qu'on a vécu plusieurs années a l'étranger, bref quand on n'est pas un bouseux qui ne voit le monde extérieur a son bled qu'a travers les yeux de la Fox. Comment peut-on publier une merde pareille, meme dans la page opinion, quand on est censé etre un journal sérieux, de droite ou de gauche? Comment peut-on faire de la pub a une merde pareille en la recopiant sur son blog, meme pour la fustiger? Oui, des fois, on ne sait que faire, laisser la fange ou elle est ou la ramener a la surface pour bien montrer qu'elle est toujours la.

P.S.: Et pour Mister DickHead, j'ai une explication plus simple que  la sienne au succes de 300 et de Batman comparé a Dans la vallée d'Elah. La plupart des gens qui vont voir 300 et Batman, moi compris, n'y vont pas pour réfléchir (et les rares que je connais qui ont un peu trop réfléchi pendant ces films ont pu etre un peu refroidis par le fait que, dans 300, par exemple, tous les méchants soient bronzés et homos alors que les gentils étaient blancs, musclés et virils - je dois avouer que j'ai pris ça comme faisant partie de l'histoire et n'y ait pas vu une métaphore de la guerre en Irak et les Islamo-fascistes - on se demande ce que ça veut dire- comme le fait Monsieur Klavan). Non, ce qu'on veut c'est de la baston, si possible bien filmée et bien jouée. Et bon, j'aime bien ce genre de films, mais l'américain moyen (tel le coloc de ma douce) lui, en raffole. Ca lui permet de bouffer un kilo de popcorn, de débrancher le bulbe et d'avoir la bavoche aux levres devant les effets spéciaux. Alors que forcément, dans la vallée d'Elah, ça le fait moins. Pas d'effets spéciaux, pas de baston, juste un mec taciturne, un américain moyen, qui essaie de comprendre pourquoi son fils est mort. Bon, je ne sais pas pourquoi le film a fait un four meme en France, mais je l'ai trouvé plutot bien, comme Jarhead. Effectivement moins manichéen que 300, mais l'un essaie de s'ancrer dans la réalité alors que l'autre est une adaptation de comic book. Et, contrairement au trouduc ci-dessus, j'ai tendance a penser que le monde réel est moins manichéen et plus complexe qu'une BD quelle que soit sa valeur intrinseque. 

Repost 0
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 18:04
Comme disait le regretté Bruno Carrette, "ils sont cons ces ricains":

Nelson Mandela et l'ANC vont être retirés de la liste noire américaine du terrorisme (AFP) (attention, soyez vigilants,  "noire" ici ne fait pas référence a la couleur de peau...NdMix)

Aujourd'hui, les Etats-Unis ont enfin franchi une nouvelle étape pour effacer cette grande honte qui déshonore ce grand leader", a déclaré, samedi 28 juin, le sénateur John Kerry. Il était en effet temps de retirer l'ancien président sud-africain Nelson Mandela et son parti, le Congrès national africain (ANC) au pouvoir, de la liste noire américaine du terrorisme. C'est désormais presque chose faite. Après la Chambre des représentants en mai, le Sénat a adopté, samedi, une loi en ce sens qui va être transmise à la Maison Blanche. Elle devrait être signée par le président George W. Bush avant les 90 ans de Nelson Mandela, héros de la lutte anti-apartheid et prix Nobel de la Paix, le 18 juillet.
"Nelson Mandela n'a pas sa place sur une liste de surveillance des suspects de terrorisme, point", a affirmé le sénateur Sheldon Whitehouse. Depuis la législation introduite dans les années 1980, sous Ronald Reagan, les membres de l'ANC pouvaient se rendre au siège des Nations unies à New York, mais pas à Washington ou dans le reste des Etats-Unis. La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, avait appelé en avril une commission du Sénat à lever ces restrictions imposées, estimant "plutôt embarrassant" d'avoir à "intervenir personnellement pour autoriser l'entrée sur le territoire de [son] homologue sud-africain, sans parler du grand dirigeant Nelson Mandela".
Repost 0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 15:38
Dépeche AFP:
Le défenseur central Lilian Thuram (36 ans), qui devait signer au Paris SG, a annoncé vendredi lors d'une conférence de presse qu'il souffrait d'une "malformation cardiaque", détectée lors de la visite médicale, qui l'empêche de s'engager avec le club parisien.  
"Si je tiens cette conférence de presse, ce n'est malheureusement pas pour annoncer mon engagement au Paris SG, mais pour vous dire que les médecins ont détecté une malformation cardiaque, a déclaré le joueur. Il semble que ce soit la même maladie que mon frère a eue il y a quelques années et qui lui a coûté la vie sur un terrain de basket".


Le gars a 36 ans, est footballeur pro depuis 20 ans et détient le record de sélections en équipe de France, et les médecins ne s'aperçoivent de son probleme cardiaque que maintenant?
Y nous prendraient pas un peu pour des cons, le PSG et Thuthu la?
Si j'étais un tenant de la théorie du complot, je dirais que tout ce foin a été organisé pour faire un peu mousser la cote médiatique du PSG, montrer qu'il est toujours capable d'attirer des grands joueurs (meme sur le déclin) et ainsi favoriser leur campagne de recrutement. Thuthu, plus capable de jouer parce que plus au niveau (mais personne ne le sait - a part peut-etre ceux qui ont vu France-Pays Bas-) aurait touché un petit cheque pour nous faire ce coup du genre "ah comme j'aimerais jouer dans ce grand club qu'est le PSG mais malheureusement, mon coeur, ah la la".
Ou alors, plus simplement, les dirigeants du club sont des blaireaux. Une fois de plus. Avec Villeneuve en nouveau président, avouez que ça ne serait pas tres étonnant.
Repost 0
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 20:34
Oui, ça a l'air con comme ça. Mais en fait...
Non, bon, je sais pas, ça a quand meme l'air con:

"Pouvoir d'achat : le gouvernement consacre 4,3 millions d'euros à expliquer sa politique" (titre dans le Monde d'hier)

"Les Français s'impatientent de sentir l'impact des réformes sur leur pouvoir d'achat? Le gouvernement aussi. Presque sous forme d'aveu, François Fillon a lancé, lundi 23 juin, une campagne de communication gouvernementale sur le thème : "Pouvoir d'achat : vous êtes impatients? Nous aussi!" Promoteur de cette campagne, le premier ministre n'en est pas le concepteur. Elle a été préparée par l'ancien publicitaire Thierry Saussez, choisi par Nicolas Sarkozy le 16 avril pour devenir le délégué interministériel à la communication et prendre la tête du service d'information du gouvernement (SIG).
M. Saussez n'a pas fait dans la demi-mesure : l'Etat va dépenser 4,3 millions d'euros pour diffuser 1630 fois les spots publicitaires sur l'ensemble des chaînes hertziennes et celles de la TNT.
La campagne télévisée, conçue par l'agence Young & Rubicam, donne le mode d'emploi de quelques mesures phares du gouvernement : la défiscalisation des heures supplémentaires, l'exonération d'impôt sur le revenu des emplois étudiants et la diminution du montant de la caution locative à un mois de loyer."

Repost 0
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 22:17

Franchement, les artistes engagés m'insupportent.
Ceux qui généreusement acceptent de chanter deux heures gratuitement (nourris, logés, blanchis au Crillon) pour une cause quelconque, avant de nous imposer leur émotion mouillée, quand ils ne font pas la morale aux méchants qui ne donnent pas.
Qui en profitent pour se faire un coup de pub, toute honte bue. Et qui, pour ne pas payer d'impots, habitent en Suisse.

Les jeunes idéalistes qui arpentent les rues pour faire perdre son temps en vendant du Médecin du Monde au mec important (surtout quand il va acheter ses slips) que je suis ne valent pas mieux.

Mais tout de meme, au moins, la cause qu'ils défendent est d'importance, que ce soit la misere, le Sida, les mongolos, les lépreux, la famine ou les atrophiés de la bite.

Pendant ce temps, d'autres montent au front sur d'autre sujets et me laissent sans voix.
Ainsi, dans le Monde de ce jour:
Plaques d'immatriculation : "Jamais sans mon département" ne désarme pas

Si je comprends bien, une association s'est créée pour protester contre la suppression du numéro de département sur les nouvelles plaques d'immatriculation. Je n'ai meme pas écouté l'interview du blaireau de service: franchement, qu'est-ce-qu'on en a a foutre? Et eux, est-ce qu'ils n'ont rien de mieux, a foutre aussi? Il n'y a rien de plus grave qui se passe, meme pas sur Terre, meme pas en Europe, meme pas en France, rien que dans ton quartier ou dans ta famille?

Repost 0
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 20:18
Décidément, le nombre d'articles rigolos qui me passent devant les yeux, que ce soit en ligne ou en version papier, est trop important. Je me vois donc contraint de créer une nouvelle catégorie d'articles, intitulée "C'est bon de rire parfois", qui m'évitera d'avoir a continuer a numéroter la série en cours.
Dernier dilatage de rate en date, la lecture d'extraits d'un discours de John "la Frite" McCain, candidat républicain a la Maison Blanche (pour ceux qui ne suivent vraiment pas), toujours vert malgré ses 72 ans, et apparemment maítre es mot pour rire:

"L
a guerre en Irak sera gagnée d'ici à 2013 et le chef d'Al-Qaida, Oussama Ben Laden, aura été capturé ou sera mort à cette date, a promis jeudi le candidat républicain à la Maison Blanche, John McCain, dans un discours sur les "objectifs" de sa présidence s'il était élu. "D'ici à janvier 2013, l'Amérique aura rapatrié la plupart de ses soldats qui se sont sacrifiés terriblement pour que l'Amérique soit plus sûre et conserve sa liberté", a dit le sénateur de l'Arizona dans un discours prononcé à Columbus (Ohio).

"La guerre en Irak aura été gagnée", a-t-il assuré. La violence ne sera plus que "sporadique" et aura été "considérablement réduite". "La guerre civile aura été évitée, les milices dissoutes, les forces de sécurité irakiennes seront professionnelles et compétentes, Al-Qaida en Irak aura été battu", a ajouté le sénateur de l'Arizona.

Seul candidat favorable à la poursuite de la guerre en Irak, M. McCain a récemment suggéré que des soldats américains pourraient rester en Irak pendant encore cent ans sur le modèle de ce qui s'est produit à la fin de la seconde guerre mondiale en Allemagne ou au Japon, ou encore en Corée du Sud."

Voila. Vivement qu'il soit élu (les démocrates nous faisant ce qu'on appelle dans le jargon des boulettes politiques une "PS 2006", ca devient chaque jour de plus en plus plausible), on va se marrer (bomb, bomb. bomb... bomb, bomb Iran).

Repost 0