Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 11:19

J. Macé-Scaron, essayiste-journaliste-romancier-chroniqueur-polémiste-critique-analyste politique universel comme les media français adorent les produire*, a reconnu avoir**, dans son dernier roman récompensé par la critique*** quasiment textuellement reproduit des passages d'un ouvrage de Bill Bryson, auteur américain de romans de voyage à tendance comique.

 

Macé-Scaron s'est ensuite défendu, avec un certain panache d'ailleurs, en évoquant notamment le concept d'intertextualité.

Terme un peu flou, théorie littéraire exprimant l'idée que chaque nouvelle oeuvre littéraire se nourrit d'oeuvres antérieures. C'est tellement vaseux et générique, "tout le monde le fait, au moins inconsciemment" qu'on ne peut qu'acquiescer et y voir avant tout une pirouette.

Mais soit, après tout le plagiat est lui aussi difficile à définir, même juridiquement...****

 

Hélas, comme souvent, tout s'enchaîne: voilà Macé-Scaron accusé maintenant d'avoir recopié des portions d'articles de collègues dans les siens. Les extraits donnés sont assez édifiants.

 

Question: l'intertextualité est-il un concept adaptable au journalisme?

 

 

 

 Le copieur, s.d. AD Oise, fonds Charles Commessy, 5 Fi 512

 

 

 

* lui est dans le rôle du centriste-anti-sarkozyste-gay-tatoué cool, pour aller entre Zemmour, le pas cool-misogyne-misanthrope de droite et Naulleau, le péremptoire de gauche (on peut citer aussi Barbier, Rioufol, Domenach etc). 

 

** pas spontanément, hein: disons qu'il n'a pas nié l'évidence, une fois que les journaux se sont mis à mettre en parallèle les différents extraits des deux ouvrages. Pour la petite histoire, cela aurait été révélé grâce à une lectrice, qui, totalement par hasard, aurait lu les deux livres l'un après l'autre.

 

*** constitué d'amis parisiens fréquentant les mêmes salons (ici, la brasserie la Coupole, qui donne son nom au prix) et eux aussi souvent multicartes.

 

**** Laurens a accusé Darrieussecq de plagiat psychique, Christine Angot de vampirisme pour son dernier livre, Houellebecq reconnaissant avoir "emprunté" des textes à Wikipedia, etc. Il faut dire que la France n'est pas l'Allemagne, où un ministre mis en cause pour plagiat voit sa carrière ruinée illico.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

régis 08/09/2011 13:25



Pour opérer ses nécessaires métamorphoses, il faut bien qu'une oeuvre échappe à son auteur



mixlamalice 08/09/2011 14:48



Peut-on parler d'oeuvre dans le cas d'un article de presse?