Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 10:59

Lemmy Kilmister (Ian de son vrai prénom), chanteur bassiste fondateur de Mötörhead, est décédé fin décembre 2015, d'un cancer foudroyant. Il faut dire qu'il avait été assez mal en point l'an dernier déjà, et que son mode de vie proche de celui de Keith Richards (toujours pas mort lui, à la grande incompréhension du monde de la médecine) en a terrassé plus d'un beaucoup plus jeune.

 

Lemmy, c'était surtout une "attitude", rock'n'roll jusqu'au bout des ongles. Des bacchantes au look veste militaire/chapeau de cow-boy/jean/santiags en passant par le mode de vie putes/bourbon/amphètes depuis 50 ans... sa basse Rickenbacker (superbe) et sa façon de chanter (micro très haut et tête en l'air) sont aussi devenues iconiques.

Cela avait été bien résumé dans un documentaire sur sa vie (ci-dessous), dans la veine de Spinäl Tap ou Anvil! (je vous recommande l'anecdote de Scott Ian d'Anthrax sur le short en jean très près du corps de Lemmy - un peu moins sa fascination pour les objets militaires et particulièrement nazis).

 

 

 

Mötörhead, c'était du "rock énervé" plutôt que du heavy-metal, assez basique, joué fort et vite par ce qu'on appelle un power trio ("à la" Jimi Hendrix - Lemmy avait d'ailleurs commencé en tant que roadie pour Hendrix, entre autres, avant de rejoindre Hawkind, groupe toujours en activité de "space rock" - progressif teinté de science fiction-, dont il avait été viré pour "abus de drogues" - ça devait être quelque chose, vu ce que les autres s'envoyaient, on était au début des seventies). Musicalement, il faut quand même avouer que ce n'est pas hyper intéressant et qu'on ne va que rarement s'en enfiler 90 minutes d'affilée. Après, c'est catchy, brutal, rapide, et certaines chansons sont sympas ou marrantes, et devenues assez mythiques, notamment Ace of Spades.

 

 

 

 

On peut également citer des chansons aux titres un rien surréalistes, venus au cours de nuits d'insomnie (dues aux amphètes), telles qu'Orgasmatron ou Killed By Death (superbe clip très 80's).

 

 

 

Dans le même temps, 4 nouveaux éléments chimiques ont été découverts (ou plutôt viennent d'être rajoutés au tableau périodique, ayant été découverts il y a 5 à 10 ans). Je n'ai pas trop suivi l'histoire moi-même mais vous pouvez écouter les explications d'un collègue dans le lien audio ici.

Il se trouve que l'un de ces éléments est un métal lourd (ou heavy metal en anglais) et qu'on ne leur a encore pas attribué de noms.

 

En conséquence, une pétition "pour rire" a été lancée par un fan pour rebaptiser cet élément "Lemmium" il y a moins d'une semaine. Elle compte aujourd'hui presque 110000 signatures (dont la mienne)...

 

Pour conclure, une reprise sympa de "Sympathy for the devil", issue du dernier album, enregistré quelques mois avant la mort de Lemmy. Chanson de circonstance, R.I.P.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Musique La recherche
commenter cet article

commentaires

Docadn 18/01/2016 18:23

Salut Mix,
Rebond tardif qui m'a replongé dans mon adolescence (pas du tout hardos), où le déjà "has been" groupe Mötörhead était passé à Montélimar au milieu des années 80, dans une boite de nuit !! L'entrée était à 10 francs/balles et une meuf vendait des joints tout roulés à l'entrée... assez surréaliste comme scène...

Denys 10/01/2016 16:15

Ah, c'était donc dans Killed by death que Lemmy surgit de sa tombe au guidon d'une Harley. Je me souvenais de ce moment. Dommage de ne pas avoir retrouvé la vidéo originelle (oui, j’ai cherché aussi, en vain)

Quant à la croix noire, croix de fer en version décoration, c'est un symbole aujourd'hui encore utilisé par l'armée allemande, conçu au XIXe siècle par Karl-Friedrich Schinkel : http://www.cairn.info/revue-societes-et-representations-2005-2-page-59.htm et qui n'a rien de nazi. Sa présence dans le folklore biker s'explique parce que le premiers groupes de bikers ont été créés au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par des soldats de retour d'Europe, qui en ramenaient dans leurs bagages puisqu’elles représentaient des prises de guerres de valeur, au même titre que les sabres japonais sur le front du Pacifique.

mixlamalice 11/01/2016 09:39

Je ne pensais pas à la croix, mais bien à une "collection" dans le foutoir qui lui tenait lieu d'appartement, d'objets de guerre, dont des objets nazis. Il y a une séquence dans le doc (qui avait été coupée lors de sa diffusion sur Arte, parce que les allemands sont sensibles sur le sujet)
https://www.youtube.com/watch?v=SxTyGiYWctI (cf vers 2m15s ou 4m50s)