Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 08:44

La saison des appels à projets n'a pas été très fructueuse pour moi, mais j'ai pu en tirer quelques éléments intéressants.

Si vous êtes évaluateur et souhaitez défoncer un projet, il y a quelques arguments qui font mouche à tous les coups et ne nécessitent pas de justification. (Du coup, si je regarde d'un oeil objectif d'évaluateur d'évaluations - si je puis dire-, le problème est qu'il est extrêmement difficile de dire si c'est vrai ou faux).

Par exemple:

- le porteur n'est pas qualifié (on peut détailler: trop jeune, pas assez de publis, publis pas assez bonnes, pas de HDR, trop vieux, trop mou, trop Maître de Conférences, que sais-je). Bien sûr, c'est plus dur si le porteur a 50 ans et un h-index de 50, mais dans la majorité des cas des gens moyens qui font de leur mieux, on peut trouver quelque chose.

- le projet est mal rédigé. C'est sans doute souvent vrai, mais c'est aussi parfois certainement faux. En tout cas, on peut toujours le dire, celui qui évaluera les évaluations ne lira pas le projet, de toute façon.

- le projet est trop ambitieux (ou, au contraire, pas assez). La aussi, on peut détailler: les auteurs ne maîtrisent pas un certain nombre des concepts donc c'est risqué (ou au contraire: ils maîtrisent déjà tout donc c'est pas novateur).

- l'impact sociétal est difficile à évaluer. Une de mes préférées, tant personne ne sait ce que cela veut dire, concrètement.

- d'autres sources de financement sont plus adaptées. La aussi, j'aime beaucoup. Soit on n'est pas éligible et dans ce cas le dossier n'est pas évalué, soit on l'est et dans ce cas ce n'est pas le problème de l'évaluateur. Car à ce compte la, on peut dire pour quasiment n'importe quel projet: vous auriez pu demander des sous ailleurs.

 

Il y en a sûrement d'autres...

Edit: rajout suggéré par @chtruchet

- le consortium n'est pas crédible. Soit parce que vous avez déjà travaillé ensemble alors bon, on le sait que vous allez rien faire de neuf, soit parce que vous n'avez jamais travaillé ensemble et bon, on le sait que vous allez pas vraiment collaborer et faire des trucs chacun dans votre coin.

 

 

Au niveau des articles, pour faire un petit travail d'édition depuis quelques mois, je vois passer beaucoup de commentaires du même tonneau mais adapté aux articles:

- ce n'est pas assez nouveau. Le problème est: qu'est-ce qui est vraiment nouveau aujourd'hui? Je reconnais que dans les publications standards, il y a une différence parfois subtile entre le bon incrémental et le mauvais incrémental (comme entre le bon et le mauvais chasseur), ou qu'il y a des situations de plagiat ou d'auto-plagiat. Mais franchement, dans pas mal de cas, je vois des reviews "sloppy" qui se contentent, sans justifier, de dire "c'est pas nouveau" et ça me gêne de plus en plus.

- ce n'est pas assez bon pour le journal X. Le problème est que ce genre de commentaires est encouragé par les maisons d'édition, avec leurs formulaires type à remplir par le reviewer ("ce papier fait-il partie des 20% meilleurs papiers du domaine?": franchement, qui peut répondre à cette question en étant à peu près sûr de ce qu'il raconte?).

 

 

Pour conclure sérieusement, avant d'écrire ça dans vos revues ou évaluations, j'en viens à penser qu'il faut vraiment se demander si c'est vraiment un point critique ou juste une remarque comme ça, pour remplir (ou plomber un "concurrent"). Et si on pense que pour le coup c'est justifié, il faut argumenter. Parce que ces remarques, qui peuvent parfois avoir l'air innocentes, ont des conséquences souvent très importantes.

Partager cet article

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La recherche
commenter cet article

commentaires