Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 17:47

Vous avez sûrement remarqué dans les grandes villes un nombre certain de personnes aux neurones quelques peu fondus qui parlent toutes seules dans les transports en commun. Je pense que l'activité trépidante des mégapoles doit fatiguer les cerveaux fragiles... Bizarrement, ce phénomène semble plus répandu à Paris qu'ailleurs, et ça ne date pas d'hier (Günter Grass en parle déjà dans Le Tambour, qui date de 1961).

Bref, je n'en suis pas (encore) à ce stade-là, mais il m'arrive à l'occasion de me parler à voix haute, de chanter quand j'écoute mon walkman voire d'effectuer des pas de danse, ou du air guitar/drums. Parfois aussi, je rigole niaisement.

Ca m'est arrivé hier, dans le bus qui me ramenait chez moi.
En effet, la passagère à côté de moi arborait fièrement, en grosses lettres brodées sur son sac, le sigle de sa sororité (ces associations étudiantes dont le but est, hors quelques implications dans la vie de la communauté et du campus, principalement de se beurrer, de fourrer, et de se faire un réseau: en groupe, on est toujours plus con fort). Zeta Phi Beta.

Ce qui donne ceci:
 

Comment ça vous ne voyez rien de drôle? Mais si, cherchez bien.

Ben oui, ça fait "ZOB". Ben oui again, Priscilla vous le confirmerait, je ne suis pas toujours très mature, surtout quand il s'agit d'humour. Et donc, je l'avoue sans trop de honte, voir écrit "ZOB" en gros sur un sac à main, ça m'a fait rigoler comme un crétin*.
Ce qui a fait sourire ma voisine (pas celle au sac, celle au méga-décolleté) - qui n'a sans doute pas compris pourquoi d'ailleurs -, mais les américains semblent moins perturbés par les comportements "iconoclastes" que les français, et sont également plus sympathiques envers les inconnus: je l'ai déjà dit, mais on peut se sourire ou se regarder dans les yeux (dans les seins aussi, mais ça c'est moins inédit en France) dans les transports en commun, se dire bonjour dans la rue, ou discuter avec son voisin dans un bar sans passer pour un exclu en mal d'amitié ou pour quelqu'un trop gentil pour être honnête.

*J'ai cherché en rentrant chez moi la liste des fraternités et sororités, mais il semble que Zeta Omicron Beta ou Beta Iota Tau n'existent pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires