Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La vie au labo
  • La vie au labo
  • : Les pensées - j'ose le mot- diverses d'un jeune scientifique ayant obtenu un poste académique à l'Université, après presque trois années en post-doctorat dont deux au fin fond du Massachusetts. Ca parle de science (un peu) mais surtout du "petit monde" de la science. Et aussi, entre autres, de bouffe, de littérature, de musique, d'actualité, etc. Et de ma vie, pas moins intéressante que celle d'un autre.
  • Contact

Profil

  • mixlamalice
  • Misanthrope optionnellement misogyne et Esprit Universel.

Recherche

5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 21:16
En ce moment, grand sujet de discussion aux US (débat d'aujourd'hui dans USA Today, le quotidien national américain qui est un peu à Aujourd'hui en France ce que le Monde est au New York Times), preuve qu'ils s'améliorent et commencent à s'intéresser aux vrais sujets qui secouent notre Monde:
Obama doit-il arrêter la cigarette? Le nouveau "Leader du Monde Libre chargé de Défendre la Liberté dans le Monde pour qu'il reste Libre contre le Terrorisme" peut-il se permettre un tel aveu de faiblesse psychologique?




P.S.: allez, soyons francs, l'article ne fait qu'une demi-page, contre pas moins d'une page et demie pour le conflit au Moyen-Orient. Mais aussi trois pages pour le début des play-offs de foot américain.
Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 23:41

Pour à mon tour succomber aux règnes de l'éphémère et du classement à tout va, un petit best of 2008 personnel:
- Meilleur film: The Fall
- Meilleure comédie débile: Don't mess with the Zohan (avec Role Models en embuscade)
- Meilleur documentaire: Young@Heart (en "français", bizarrement devenu "I feel good" sorti tout réemment)
- Meilleur livre de "non-fiction": True Notebooks de Mark Salzmann

- Meilleur roman: pour l'instant, je sèche... de ce côté là rien de fort marquant, et quelques déceptions.

- Meilleur concert: Yaël Naïm à Boston (bon ok, cette année je n'ai fait que deux concerts...)
- Meilleur CD: je n'ai rien acheté de spécial sorti en 2008, par contre j'ai découvert Tom Petty
- Meilleure chanson: la encore, elle n'est pas de 2008, mais Somewhere over the Rainbow de IZ (son nom entier est impossible à écrire). Sinon, pour faire dans le moderne, le single de AC DC ou celui de Kid Rock.

- Meilleur restaurant: le Bernardin, New York

- Meilleur moment sportif: j'hésite entre le match 4 (remontée de plus de 20 points à l'extérieur) et le match 6 (branlée de 40 points qui offre le titre) de la finale du championnat NBA Celtics-Lakers
- Meilleur moment professionnel: talk à Lyon dans un grand amphi bondé (environ 350 personnes)
- Meilleur voyage: 4 jours à New-York
- Meilleur moment d'"optimisme niais mais ça fait du bien des fois": l'élection d'Obama
- Meilleur moment: mariage de M. et S. a Brantôme
- Meilleur moment de solitude: quand ma proprio m'a demandé de lui ramener du labo la cafetière qu'elle m'avait pretée parce que son fils voulait s'en servir (alors qu'elle a une autre cafetière), sachant qu'il y avait une tempête de neige et que le labo est suffisamment loin pour que j'ai été obligé de me servir de ma bagnole. Quoique l'arrivée dans mes appartements à Amherst le 30 janvier a été, comme l'avait prédit mon chef américain, "quite a shock, coming from Paris".
- Meilleur(s) ulcère(s): ceux provoqués par les trouducs dont la fonction est d'etre le prolongement de leur blackberry, et ceux provoqués par les pouffiasses ricaines "oh my god this is so funny" (150 db).
- Meilleur show télé: Moment of Truth sur la Fox
- Meilleure série télé: The Big Bang Theory
- Meilleure cuite: probablement la soirée poker du mois dernier à Boston, encore que la soirée du Nouvel An, bien qu'à cheval sur 2009, a été costaude
- Meilleur nouveau truc: être tonton
- Meilleure meilleure: Priscilla

Voila. A part ça, bonne année à mes trois lecteurs habituels mais aussi aux égarés éventuels. Pour ma part, 2008 a pas fini top (et ça s'est étendu sur début 2009), je croise les doigts pour la suite. Objectif principal: trouver un boulot. J'ai fait un an de post-doc pour attendre que ce soit bien la crise mondiale, j'aime les défis.

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La vie de Mix
commenter cet article
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 11:03

Priscilla et moi sommes allés voir un match de la fameuse équipe de basketball de Boston, les Celtics, dans leur stade mythique, le Garden. Les Celtics ont remporté le titre l'an dernier, après 22 ans de disette, et sont l'équipe la plus titrée de NBA (17 titres). Un bon nombre de ses anciens joueurs sont au Hall of Fame (Larry Bird, Bill Russell, John Havlicek etc), et la rivalité Celtics-Lakers a marqué les années 80 avant de connaitre un revival l'an dernier.

Le match auquel nous avons assisté était particulier, si tant est qu'on finisse par se passionner pour les stats autant que nos amis ricains, puisqu'il a permis aux Celtics d'égaler le meilleur départ en saison régulière de l'histoire de la NBA (26 victoires pour 2 défaites), ainsi que la plus longue série de victoire de la franchise (17 victoires, pour la plus longue série de victoires de la NBA, y a encore du boulot, puisque le record est détenu par les Lakers de 1972 avec 33 matchs sans défaite). Ils ont par la suite battu ces deux records, avant d'achever leur série victorieuse face aux susmentionnés Lakers, à Los Angeles, le 25 décembre.
A part ça, les C's ont explosé les New York Knicks dans un match offensif, pas très tendu, avec un public un peu amorphe. Cela dit, la salle est impressionnante et la vue est bonne meme tout en haut des gradins. 
Les places nous ont couté un pognon fou, car en fait toutes les places appartiennent aux abonnés, qui ensuite ne vont qu'a dix matchs dans l'année et revendent leurs places pour les 70 autres: après leur benef, puis celui du site de revente, plus les taxes et les frais de port, une place à 30 dollars nous en a couté 100.
Bref, autant aller voir un match de playoff, les places étant pour le coup toutes mises en vente la veille du match. Il faut donc se lever tot, mais au moins la place a 30 dollars coute 30 dollars.

Quelques photos:

 Pendant l'hymne américain, joué avant chaque match... Je peux vous dire que personne ne siffle. Pourtant, imaginez la Marseillaise jouée avant chaque match de L1, avant Lorient-Le Mans ou Nice- Sochaux... En tout cas, ça m'intrigue: la prochaine fois que j'y vais, je siffle pendant l'hymne histoire de voir ce qui se passe.


Wohlala il et est allé dans la stratosphère et il lui a dunké sur la tete bababoum

Repost 0
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 17:53
Cette fois-ci, la tempete de neige, je l'ai prise dans la gueule, chez moi comme à Boston. Trois jours sans interruption, tres fort vendredi, juste de quoi entretenir samedi, et fort dimanche.
Hier il faisait -10 degrés mais temps dégagé, aujourd'hui c'est idem: Boston enneigée (facilement 30 cms sont tombés) est belle a voir, surtout pour le Pariso-niçois que je suis, peu habitué a voir une ville ressembler à une station de ski.



L'avion censé nous ramener en France devrait donc décoller sans problemes, reste a savoir quel sera l'état du trafic aérien apres ces trois jours ou les vols ont été annulés a la pelle sur la Cote Est.
Bonnes vacances.
Repost 0
Published by mixlamalice - dans La vie de Mix
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 15:24
Qui n'est pas de moi, mais de Nick Hornby. Mais qui aurait pu. Enfin, si j'avais été une version écrivain anglais de moi, c'est quelque chose que je me serais bien vu écrire. Bon, vous voyez ce que je veux dire, merde.

"I recently discovered that when my friend Mary has finished a book, she won't start another for a couple of days - she wants to give her most recent reading experience a little more time to breath, before it's suffocated by the next. This makes sense, and it's an entirely laudable policy, I think. Those of us who read neurotically, however - to ward off boredom, and the fear of our own ignorance, and our impeding deaths - can't afford the time."


Quand un mec est capable d'écrire ce genre de choses, comment voulez-vous que je ne lui pardonne pas d'avoir pondu quelques romans moyens après "High Fidelity", et que je ne lui reste pas fidèle, justement?
En tout cas, si vous pouvez vous procurer ses "critiques littéraires" mensuelles pour le magazine américain The Believer, disponibles en trois petits volumes: "The Polysyllabic Spree", "Housekeeping vs the Dirt" et "Shakespeare wrote for Money", foncez. Je ne crois pas qu'un éditeur français ait pris la peine de les traduire, mais ça se lit facilement ("The Polysyllabic Spree" est le premier bouquin que j'ai lu en V.O.) et vite, c'est drôle et ça donne des idées de lecture. Plus que des critiques détaillées avec analyses profondes, ça ressemble a un "Journal de lecteur", avec chaque mois, les livres achetés, les livres lus, et des réflexions sur la lecture ou l'écriture, le tout sur un mode léger et ironique. A la Hornby, quoi.
Repost 0
Published by mixlamalice - dans Littérature
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 15:36

Je voudrais évoquer cette fois l'attitude des sportifs américains, plus précisément les footballeurs (ceux qui jouent a la version locale, avec les casques, les collants et le ballon ovale) et les basketteurs.


Lorsque ceux-ci réussissent une belle action, offensive ou défensive, ils ont tendance a éructer de joie (jusque la rien que de très normal) mais aussi à bander leurs biceps, prendre des poses de culturistes ou encore se cogner, violemment, du poing le plexus.

Ils ressemblent dans ces moments là à de gros singes qui viendraient de claquer le beignet à un adversaire et seraient sur le point d'aller fourrer la femelle qui n'attend que ça. Pour les membres de SOS Racisme égarés en ces pages, pas la peine de faire fermer ce blog: la comparaison avec les singes n'est pas liée ici au fait que la plupart des joueurs sont "afro-américains" comme on dit pudiquement de ce côté de l'Atlantique pour parler des noirs (dans le genre "jusqu'où le politiquement correct peut aller trop loin?", j'avais bien ri quand Malouda avait accusé de racisme ceux qui disaient qu'il était un boulet pour l'équipe de France, car "boulet", bien sur, est une référence explicite a l'esclavage). Bref, la comparaison est ici liée a un comportement, une attitude, qui n'est donc pas sans rappeler celle des primates en rut.

Cette gestuelle éminemment virile est assez peu courante sur les terrains sportifs européens. Sans aller jusqu'aux excès du football (ou mimer une partouze est un signe de joie assez fréquent) ou du volley-ball (ou les joueurs aiment bien se claquer leurs fesses potelées apres une belle action), dans les vrais sports collectifs "virils mais corrects" tels le handball ou le rugby, on se contente de cris de bete et d'accolades musclées mais on assiste rarement à ce genre de démonstration de puissance masculine (pour les membres de Act'Up égarés en ces pages, etc). 
Et croyez-moi, les mecs ont beau etre baraqués, ça reste assez ridicule. En arrivant je me disais "mais qu'est ce que c'est que ce blaireau, t'as vu le melon qu'il a à la place des neurones?". Ici, les remarques sont du genre "ah quelle attitude, mon Dieu, il apporte une telle intensité à son équipe!" Et ça commence a déteindre sur moi, tout au moins pour les équipes auxquelles je m'intéresse. Heureusement, pour celles dont je me fous, je continue à trouver ça affligeant.

Donc, quelques tentatives d'explications s'imposent. Comme d'habitude, la réponse peut etre l'une ou toute combinaison des raisons que je vais évoquer, ou bien une explication toute autre a laquelle je n'aurais pas pensé.

- Peut-etre doit-on encore y voir le symbole de la culture "individualiste" qui pousse les joueurs à vouloir se mettre en avant (voir articles précédents).
- Ce phénomène peut etre amplifié par la prise de produits de "récupération", hormones de croissance et testostérone par exemple: le dopage, ici, ça conduit a grosso modo 4 matches de suspension, y a donc pas de mal a se faire du bien quand la saison en compte 80, et que c'est de toute façon a peu pres le seul moyen de tenir les cadences imposées. Bref, les produits qu'ils s'injectent, du concentré de virilité, transforment des mecs déjà pas tres futés en bestiaux primaires purement instinctifs. Et l'instinct ça te pousse a montrer que c'est toi qui a les plus gros biscoteaux (la plus grosse teub, ça passerait pas, déjà que le moindre nibard est flouté jusqu'a point d'heure...).  
- La plupart des joueurs viennent de milieux défavorisés (et ceux qui viennent de familles bourgeoises font semblant), voire de ghettos ou la démonstration de virilité est quasi-nécessaire pour "survivre". C'est aussi sans doute pour ça que 99% des joueurs sont surtatoués (le tatoo ça fait voyou, meme si tu as grandi a Beverly Hills).

Voila, si quelqu'un a d'autres idées, parce que c'est pas tout, mais la science n'avance pas des masses en ce moment... 

Repost 0
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 01:30
L'état d'urgence est déclaré dans le Massachusetts, 350000 personnes sont encore privées d'électricité à cause d'une tempête de glace ayant eu lieu a cheval entre hier et avant-hier. Ca a envoyé, il y a eu jusqu'a formation de plus de 2cms de glace.
Le Massachusetts est un état américain qui a presque la taille d'un département français: en gros c'est un rectangle de 200 kms de long sur 75 de large. 
Je suis pour le moment a Boston, j'étais hier encore à Amherst (environ 120 kms a l'ouest de Boston) et je n'ai pourtant rien vu: à Amherst temps de chiottes avec neige fondue, et a Boston beau temps bien que glacial.
Non, en fait la tempete s'est déroulée sur une bande très localisée du coté de Worcester (en plein milieu du rectangle). Elle a aussi frappé le New Hampshire, Rhode Island, le Connecticut, le Maine et l'Etat de New-York, bref tous les états entourant le Mass.
Alors franchement, se retrouver a bosser dans un trou pendant deux ans, et meme pas avoir la chance de profiter des attractions et coutumes locales, c'est quand meme les boules. Ils auraient pu faire un effort.
Le -10 degrés (avec vent, donc "feels like -17") de lundi annonçait pourtant une semaine sympa.
 
Repost 0
Published by mixlamalice - dans La vie de Mix
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 22:21

Dans la série ma vie est passionnante, et dans la série quand t'es pas américain les bureaucrates américains cherchent pas a te faire sentir que t'es bienvenu chez eux*, je dois passer mon permis.

Eh ouais, mon permis français n'est valable qu'un an, et donc si je veux assurer ma bagnole l'an prochain, je n'ai pas le choix.

 

J'ai passé le code cette semaine, c'était pas bien dur meme si la plupart des questions n'avaient rien a voir avec le code de la route mais concernaient les regles s'appliquant aux "Juniors" (l'équivalent des conduites accompagnés). Je ne m'y attendais pas vraiment, mais heureusement j'avais bien lu le bouquin et surtout les questions sont plutot de bon sens (pas de pieges a la mords moi le zboub comme dans le code français). Finalement, ce qui m'a pris le plus de temps dans cette histoire, c'est de réunir les papiers pour avoir le droit de passer le code: il leur faut une preuve de signature, une preuve de domicile, une preuve de date de naissance et le passeport. Vous me direz, le passeport, c'est un peu tout ça non? (a part la preuve de domicile). Ben ouais, mais malheureusement, visiblement pas pour eux. N'ayant aucun des papiers que tout bon américain possede (credit history, pret, emprunt, mortgage, crédit, factures de téléphone ou de télévision), j'en ai un peu bavé.

 

Enfin bon, voila, mardi je passe la conduite: ca serait con d'avoir eu le permis du premier coup en France, de pas avoir eu un accident en 10 ans de conduite, de pas avoir eu un probleme depuis que je conduis ici, et de foirer.

 

Et puis, autres joyeusetés de la semaine, j'ai rempli mon troisieme formulaire de demande de carte de sécurité sociale en dix mois. Je suis affilié (i.e. j'ai un numéro), mais pour des raisons obscures de facteur de merde qui a pas suffisamment de neurones pour voir mon nom dans la boite aux lettres, la carte n'a jamais été délivrée.

Personnellement je m'en bats le zgueg de cette carte, mais pour l'administration de la fac, c'est visiblement tres important pour eux d'en avoir une photocopie. Comme sans cette photocopie ils renaclent a me rembourser mes impots, j'ai pas vraiment le choix que de rereremplir leurs putains de formulaires et de prier que le facteur finisse par etre moins con.
Bof, je suis rodé maintenant: je suis plus a une demande pres.

Vivement les vacances quand meme.


* Meme en tant que touriste, il n'y a qu'a voir leurs douaniers. Ca s'est empiré apres le 11 septembre, mais ils ont toujours eu ce coté cow-boy j'me la pete et qui t'es pourquoi tu viens chez nous assez déplaisant. Cela dit, n'ayant jamais été étranger en France , je dois admettre que je ne peux pas vraiment comparer le pouvoir de nuisance de nos bureaucraties respectives. Je suis persuadé que niveau casse-couille, l'administration française se débrouille tres bien, et encore mieux depuis que Boutefeux s'occupe des immigrés.

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La vie de Mix
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 19:47
J'ai toujours beaucoup aimé les reprises musicales (ou "covers" pour faire musicologue), en particulier lorsqu'elles sont décalées: ben oui, refaire la chanson a l'identique, certes ça peut etre un moyen de rendre hommage, mais du point de vue de l'auditeur, s'il connait l'originale, ça ne présente que peu d'intéret .
A la guitare, je m'amuse depuis longtemps a jouer des morceaux rock en reggae, ou l'inverse, des chansons disco ou funk avec des arrangements métal etc. 
Comme en plus je vous ai avoué que je m'étais mis a l'ukulélé, vous me direz que je suis visiblement influencé par Julien Doré. Vous allez etre obligés de me croire sur parole, mais en fait non. Par contre, a mon humble avis ledit Juju a beaucoup écouté les CDs de la musique de "Paris Dernière", bien connus de tous les amateurs de reprises décalées. Le blaireau de base, lui, a cru que Julien Doré avec sa barrette dans les cheveux, son tatoo Mao, sa barbe de trois jours et ses vestes cintrées, et ses reprises "musique d'ascenseur underground écorchée", était le top de la branchitude et de l'originalité. 

Enfin bref. Revenons a nos moutons.
Les reprises décalées; donc ok c'est bien, mais quand meme, faut faire attention, parce que quand on se décale de trop on peut devenir hors jeu. Un exemple (pour les incultes qui ne connaitraient pas l'originale, ou pour ceux qui de façon improbable n'auraient pas reconnu, voir plus bas):

   

Cela dit, il vaut mieux ça que d'etre totalement dépourvu de capacité musicale (je n'ose écrire le mot "talent", totalement inapproprié a ce niveau) et d'essayer de reprendre "sérieusement" une chanson célèbre:

 

 

 

Enfin bon, en conclusion, avouons que le clip original est suffisamment ridicule pour qu'Europe ne s'offusque pas des reprises ci-dessus. Je ne peux pas l'insérer dans l'article mais vous pouvez juger par vous-meme ici:
http://www.youtube.com/watch?v=Bk0r2xnpbJY

 

 

Repost 0
Published by mixlamalice - dans Musique
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 20:16

Tu entres dans la Vie,
Quand au même instant,
Douloureusement,
Peut-etre trop lentement,
Ton aïeule la quitte.

Cycle universel,
A si petite échelle.

Sur cette photo symbolisé,
Regard qui ne te voit pas,
Regard qui déjà n’est plus là,
Quand tous les yeux, pourtant,
Sont braqués sur toi.

Au même instant,
Tout commence et tout finit.

Ma profonde t
ristesse
Ne doit pas m'empêcher,
De te souhaiter,
Parmi nous,
La Bienvenue.

Repost 0
Published by mixlamalice - dans La vie de Mix
commenter cet article